La croyance ne suffit pas, mais Christ seul si

Sujet:
Catégorie: Extraits, Video

Comment de fois croisez-vous des gens et ils disent “Oui, je sais que je dois retourner à l’église.” “Oui je sais que je ne lis pas assez ma Bible, je sais que je dois le faire.” “Oui je sais ceci, je sais cela, je dois faire plus d’efforts pour ça.” Vous voyez que c’est la chair qui parle. C’est ce qui peut être fait dans la chair.

Paul dit qu’Abraham a été justifié, mais il ne dit pas que cela s’est fait de cette façon car si Abraham avait été justifié par les oeuvres il avait de quoi se glorifier mais rappelez-vous, une chose que nous savons pour certaine le chemin du salut que Dieu a destiné à l’humanité ne laisse ni à vous ni à moi de place pour se glorifier. Vous savez ce qu’il vous dit? Ce qu’il dit dans le chapitre 3 verset 27 (Romains) “Où donc est le sujet de se glorifier? Il est exclu.” Vous voyez, il dit, “Après ce chemin du salut, que devient notre glorification?” Et il dit “Il n’y en a pas! Elle est totalement exclue.” La façon dont Dieu sauve les hommes ne laisse aucune place à la glorification personnelle. Ce qu’un homme fait dans la chair ne concerne que la glorification personnelle, cela ne concerne que ce qu’il fait. Rappelez-vous encore, les Pharisiens, et le collecteur d’impôts, le Pharisien disait “Je jeûne.” Le Pharisien disait “Je donne ma dîme.” Le Pharisien disait “Je ne suis pas un extorqueur, je suis pas un adultère, je ne suis pas comme ce type.” Vous savez ce que la chair fait? Elle se glorifie. Vous allez de porte en porte, et vous dites “Allez-vous au ciel?” “Oui pourquoi?” “Je vais à l’église.” Vous voyez c’est la glorification personnelle, c’est la glorification personnelle dans ce que nous faisons. J’ai eu des personnes qui m’ont dit “Je suis diacre.” Attends, je ne t’ai pas demandé si tu étais un diacre, je t’ai demandé si tu étais sauvé. N’est-ce pas stupéfiant, “Allez-vous au ciel?” Et bien je suis diacre. Est-ce que le diacre équivaut au ciel? …Matt et moi étions en train de parler à une jeune fille, “Allez-vous au ciel?” “Et bien je chante dans la chorale.” C’est comme si la damnation était écrite sur leur front. C’est une réponse damnable. Parce que la glorification personnelle est exclue. Il insiste là-dessus. Il a dit “Si Abraham a été justifié par les oeuvres, il a sujet de se glorifier.” Mais la glorification est exclue. Comment est-elle exclue? Par quel sorte de loi ou sur quelle base est-elle exclue? Par le moyen des oeuvres? Non! Les oeuvres produisent toujours la glorification. Elle est exclue par la loi de la foi. Maintenant regardez, si quiconque se glorifie dans la foi, il a immédiatement transformé sa foi en une oeuvre. Alors ce n’est pas bon. Si vous dites “Bon, je crois.” Vous avez tout raté. Parce que ce n’est pas la caractéristique de la vrai foi qui sauve. La vrai foi qui sauve ne parle pas de cette manière. Parce que ce n’est pas ça la foi. La foi ne dit pas “Je crois que je crois.” La foi qui sauve ne dit pas “Je crois en ma foi.” “Je crois ce que je crois.” Ce n’est pas regarder dans le miroir et dire “J’ai la foi.” La vraie foi qui sauve dit “Même la foi est tordue. Seigneur je crois mais viens au secours de mon incrédulité.” “Même ma foi n’est pas juste, il y a beaucoup de jours où je ne crois pas ce que je devrais croire.” “Ma foi est faible, ma foi tremble, s’il ne restait que ma foi pour aller au ciel, alors j’aurais un sérieux problème.” Ce que la foi fait, c’est de dire “Il y a le puissant Christ! Et je me repose là, dans ce qu’Il a fait!” C’est ce qu’elle dit. C’est ce que la foi dit. Et vous voyez quand il dit ça, il dit “Où est votre glorification?” Ma glorification est en Jésus Christ seul. Ma foi est en Christ mourant sur la croix. Ma foi est en Christ vivant une vie parfaite.

Mais retournons au texte. Mais si Abraham a été justifié par les oeuvres, il a sujet de se glorifier. Mais voici ce qu’il dit, que “Abraham n’a aucun sujet de se glorifier devant Dieu.” Vous savez quoi? Parce qu’il n’a pas été sauvé par les oeuvres. Il a été sauvé par la foi. Et c’est vrai de chaque… chaque vrai croyant, leur gloire, comme Philippiens 3:3 dit, ils se glorifient en Jésus Christ, ils ne mettent pas leur confiance dans la chair. Aucune confiance dans ce qu’ils peuvent faire. Aucune confiance dans leur propre repentance. Toute repentante est au mieux imparfaite. Et toute foi est au mieux imparfaite. Mais c’est comme a dit Charles leiter dans son livre Justification et Régénération. Vous pouvez avoir la foi la plus lamentable et la plus faible. C’est comme un homme qui vient près d’un pont, qui est fait de ces poutres métalliques super dures et solides et de cables, un pont bien conçu. Le pont supportera un poids de dizaines de milliers de tonnes. Et vous venez devant, et vous tremblez en vous demandant s’il supportera votre poids, et peu importe si vous êtes remplis de toutes sortes d’incédulité et vous ne savez pas si votre foi est forte et votre repentance et votre abandon du péché c’est au mieux insignifiant. Mais si vous marchez sur ce pont, même si votre foi est chancelante, le pont vous supportera. Pourquoi? Parce que sa capacité à vous soutenir n’a rien à voir avec votre foi. Cela a tout à voir avec la force qui est en lui. Tout ce que votre foi fait, c’est de vous faire avancer sur ce pont. Le pont c’est ce qui vous soutient. Tout ce dont vous avez besoin c’est d’assez de foi pour marcher dessus. Elle peut être si faible, et la foi ne fait rien pour vous sauver, mais rejoignez ce pont qui vous soutient. C’est tout. Mais de quoi avez-vous besoin? Mes frères, même ici, ce que j’essaie de vous dire c’est que la foi n’est pas la chose la plus importante dont vous ayez besoin. La foi ne fait que vous attacher à la chose la plus importante dont vous ayez besoin.

Verset 3, “Que dit l’écriture? Abraham crut à Dieu et cela lui fut compté comme justice.” Vous voyez mes frères, voici le besoin le plus fondamental de l’homme, quand sa foi l’amène à marcher sur le pont, immédiatement là où la foi l’amène pour se reposer, du pont lui est imputée une justice, un mérite vient sur lui, une justice là où Dieu le déclare juste. Par la foi l’homme est déclaré juste. Maintenant regardez ceci, “Abraham crut Dieu et cela lui fut compté comme justice.” Verset 4, “Or, à celui qui fait une oeuvre, le salaire est compté non comme une grâce, mais comme un dû.” Vous voyez, quand vous sortez pour travailler, et vous travaillez, et vous êtes payés, c’est votre dû, vous l’avez gagné. Mais ce n’est pas par les oeuvres parce que ceux qui essaient de travailler sont toujours privés de la gloire de Dieu. Rappelez-vous quand Dieu viendra en colère pour le jugement, Il va compter pour chaque homme ce qui lui est dû. Vous savez ce que vos oeuvres valent? La colère. Parce que même la chose la plus juste que vous ayez faite était tellement remplie d’imperfections que Dieu ne pourrait jamais l’accepter. Mais quand un homme cherche à aller au ciel par les oeuvres, il cherche à y aller par son salaire. Or , quand vous allez au travail, vous travaillez, si vous n’êtes pas payés, vous pouvez entrer dans le bureau, vous pouvez vous asseoir avec votre patron, et vous pouvez dire “Vous me devez de l’argent.” C’est comme ça que les oeuvres parlent, c’est comme ça que le salaire et ce qui est dû parlent. “Vous me devez…!” C’est de la glorification, n’est-ce pas? “J’ai travaillé tant d’heures pour vous, vous me devez…!” C’est de la glorification parce que ça veut dire “J’ai fait ceci. Vous devez me récompenser en fonction de ce que j’ai fait.” C’est comme ça que les oeuvres parlent.

Verset 5, maintenant je veux que vous compreniez ceci, Mes frères, je me souviens, comme chrétien, la première fois en fait que j’ai vu la vérité dans Romains 4:5. Je me suis presque évanoui de stupéfaction. Ce que vous devez voir ici, Romains 4 et verset 5 est la clé qui montre en totalité la façon dont un homme entre au ciel. Ecoutez, écoutez ça. Et quant à celui qui ne fait pas d’oeuvre, c’est ici. C’est l’image d’un homme, de chaque homme et chaque femme qui entre au ciel. Un portrait, Paul nous dépeint l’image de l’homme qui va au ciel. Ici. “Quant à celui qui ne fait pas d’oeuvre.” Il ne va pas au ciel par tout ce qu’il fait. Pas d’oeuvre. Il ne fait pas d’oeuvre. Vous devez comprendre ceci, Dieu sauve les hommes mais sur la base de rien. Quand Dieu sauve les hommes, ce n’est absolument pas basé sur tout ce qu’ils font. Rien, rien! Jettez tout, mettez tout de côté, vous ne pouvez rien faire, Il ne sauve pas sur cette base, quant à l’homme qui ne fait pas d’oeuvre, c’est la porte vers le ciel. L’homme qui ne fait pas d’oeuvre, “Vous dites que l’homme va entrer au ciel?” “Quant à l’homme qui ne fait pas d’oeuvre.” Mais croyez-Le, il croit en Dieu, qui justifie l’impie. Et vous devez voir ça.

Justifier signifie qu’Il le déclare juste. Sur quelle base? Sur la base des oeuvres? Non La glorification est exclue parce qu’il n’entre pas par les oeuvres. Il croit en celui qui justifie l’impie. “Comment!?” “Comment le déclare-t-Il juste?” Pas grâce à ses oeuvres. Vous savez comment je le sais? Parce qu’il est impie. Mes frères Vous voyez, si je vous disais, “Vous devez vous repentir.” Et ce que je veux dire par là, c’est que vous devez purifier votre vie. Vous savez, la Bible dit que vous devez vous repentir. Mais vous savez comment les gens ratent la réalité de la repentance? Vous savez ce qu’ils font? Ils disent “Repentance,” et ils disent de suite “Bon la Bible dit que c’est se détourner du péché.” Ecoutez. Connaissez-vous les péchés dont vous devez vous détourner? En essayant d’aller au ciel par vos propres oeuves. Si vous vous dites “La repentance c’est me détourner du péché et purifier ma vie pour que Dieu m’accepte, ce sont les oeuvres.” La repentance c’est quand vous dites “J’abandonne.” “Seigneur, j’abandonne.” “Seigneur, j’ai essayé de purifier ma vie et plus j’essaie de nettoyer…” C’est comme…, vous le voyez chez Paul, Paul a dit J’ai regardé la Loi et la Loi a dit “Ne convoite pas” et j’ai essayé de ne pas convoiter. J’ai essayé de nettoyer ça. J’ai essayé de ne pas le faire et plus j’ai essayé de nettoyer, plus je me suis vu en train de convoiter. Et Paul a dit “Je suis mort” Vous voyez, c’est ça, abandonner C’est de dire… “Mon plus grand besoin, ce n’est pas l’estime de moi-même.” “Mon plus grand besoin, c’est que j’ai besoin d’être déclaré juste par Dieu.” Et Jésus Christ a mérité une justice qui peut devenir ma justice. Dieu en un instant peut compter… Il peut compter… Regardez la fin du verset 5. Celui qui justifie l’impie… Quant à celui qui ne fait pas d’oeuvre, mais croit en Celui qui justifie l’impie Sa foi lui est comptée comme justice. Vous voyez ce qui arrive? Quant il met sa foi en Jésus Christ Dans tous les mérites de Jésus Christ. En un instant, Dieu considère la personne impie comme juste. C’est la plus grande nouvelle que l’humanité puisse entendre. Ce que ça signifie, c’est que quelqu’un qui est totalement coupable. Quelqu’un qui est ignoble. Quelqu’un qui est méchant. Quelqu’un qui est comme ce voleur sur la croix. Qui n’a pas de jours à vivre. Si la pénitence est nécessaire. Si les catholiques ont raison. Alors maintenant vous devez faire toute votre pénitence. Et vous devez faire l’expiation pour vos péchés… Ce que j’entendais quand j’étais enfant, c’est que vous devez juste essayer de garder les commandements. Comment? Je les ai enfreint toute ma vie, je suis un voleur, je suis sur la croix, je suis crucifié, je n’ai que quelques heures à vivre, je suis un homme mort, je n’ai pas le temps de purifier ma vie. J’ai besoin d’un autre salut que celui-là. Si c’est par les oeuvres, j’ai un problème. Si je dois vivre autant d’années pour corriger tout le mal que j’ai fait Et je dois essayer… Si mon plus grand besoin, ce sont toutes ces autres choses, j’ai un problème. Mais si mon plus grand besoin est une justice dans le tribunal du ciel et Jésus Christ l’a déjà gagnée. Tout le mérite qui est nécessaire est déjà là en Christ. Et si je regardais et croyais en Celui qui a envoyé Son Fils dans ce monde pour gagner cette justice. Et me la donnera en un instant, Il justifiera l’impie, Il me déclarera juste dans Son tribunal. Si je Le regarde dans la foi. Pas par les oeuvres.

Mes frères, vous comprenez? Elle répond à son besoin le plus profond. Le besoin le plus profond de l’homme n’est pas d’arriver à comprendre comment blamer quelqu’un d’autre pour ses péchés. Le besoin de l’homme dans toute son impiété n’est pas d’arriver à comprendre comment il peut trouver une maladie appelée alcoolisme ou schizophrénie ou n’importe quoi d’autre Pour être une excuse à ses péchés afin qu’il puisse se sentir mieux en lui-même et rejeter les sentiments de culpabilité. Le plus grand besoin de l’homme est qu’il est coupable et qu’il y a un Dieu qui est très en colère contre lui et qu’Il va le punir et qu’Il a une profonde colère envers lui et qu’Il va l’envoyer en enfer. C’est ce qu’a dit Jésus. Jésus a dit “Je vous dirai qui vous devez craindre.” “Vous devez craindre Celui qui aprés avoir détruit le corps est capable de détruire votre âme en enfer. Et c’est Lui qui le fait. Vous devez Le craindre. C’est ce que Jésus a dit. Votre plus grand besoin est de savoir comment être en bons termes avec ce Dieu. Et ce que Paul dit, c’est ce qu’est votre vrai problème, c’est que vous avez un casier judiciaire au ciel et vous devez d’une manière ou d’une autre, si c’est possible, faire effacer ce dossier et être déclaré juste et Paul continue et dit “J’ai vraiment, vraiment, une bonne nouvelle pour vous. Je n’ai pas honte de l’Evangile, je tiendrai peu importe qu’on le traite de ridicule ou qu’on se moque.” “Qu’ils me lapident ou me tuent, j’ai une nouvelle dont ce monde a besoin, il y a un message qui atteint l’homme dans son besoin le plus profond, et c’est dans l’évangile que la justice de Dieu est révélée.” Et si les hommes croient en Celui qui a montré un chemin pour rester parfaitement juste et déclarer juste l’impie. Dieu peut rester juste et vous envoyer en enfer. Ou Il peut être juste pour rejeter votre malédiction sur la tête de Jésus et Lui faire tout payer. Donc cette rançon est disponible pour vous. Et cette rançon est payée. Et si vous croyez en Christ, et quand vous mettez votre foi en Christ vous n’obtenez pas la gloire, Christ si. Parce qu’il est dit “Je crois que Jésus a tout accompli pour me donner une justice, Je crois qu’Il a gagné pour moi une justice, j’ai mérité la colère et Dieu a jeté Sa colère sur Lui, et Il a mérité la justice et Dieu me l’a imputé en un instant par la foi.”

Et donc vous pouvez être à la fin de votre vie, vous pouvez être devant le peloton d’exécution, vous pouvez avoir vécu une vie de culpabilité, mais si vous voulez, en un instant , mettre votre foi en Jésus christ… Et vous dites “ça semble dangereux mon frère.” “ça semble dangereux.” “C’est comme si vous alliez faire dire à quelqu’un, “Oui, si c’est comme ça qu’est le salut, continuons à pécher.” Et je vous dis ceci, Paul en a parlé, Paul nous donne plusieurs raisons par lesquelles ce n’est pas possible, une fois que vous avez la vraie foi, de continuer à vivre dans le péché. Mais je vous dis ceci, même si c’est risqué, et beaucoup de gens peuvent le prendre et dire “Hey, je peux pécher autant que je veux.” Et vous savez quoi? Il y a plein de faux enseignants dehors, il y a plein de gens qui ont transformé ce merveilleux évangile en licence pour pécher. Les églises en sont remplies. Vous avez des gens qui courent partout et qui disent “je crois.” Et alors ils veulent vivre dans toutes sortes de péchés et Paul va parler d’eux, Paul a déjà dit “Les gens comme eux, leur condamnation est juste.” Quand nous allons au chapitre 6, il en parle. Chapitre 7, il en parle. Chapitre 8, il en parle. Mais ici, et dans le chapitre 5 il veut mettre en avant un évangile qui est tellement glorieux, et tellement libre, et s’occupe de l’homme dans son plus grand besoin, et si vous êtes assis là aujourd’hui et dites “C’est moi, je suis impie.” Alors croyez en Celui qui justifie l’impie. C’est la plus grande nouvelle, ces mots juste ici, nous avons un Dieu qui justifie l’impie. Qui ne dit pas “Vous devez travailler, vous devez aller mieux, vous devez vous reprendre, vous devez aller à l’église plus souvent, vous devez commencer à payer la dîme, vous devez commencer à lire la Bible vous devez faire pénitence, vous devez marcher à genoux, vous devez aller aux fêtes, et aller à la messe, et faire ces choses et essayer d’expier vos péchés, et vous devez essayer de travailler, travailler, travailler et travailler. Et vous savez quoi? Chaque système qui est comme ça sur cette terre, qui est de toute façon autre chose que le vrai christianisme, ils ne savent jamais vraiment si ils en ont fait assez parce que même leurs gourous, leurs enseignants, leurs prêtres, leurs prophètes, leurs imams, leurs moines, aucun d’eux ne sait tout ce qu’il faut faire pour être juste. Parce que même les moines, les prêtres et le pape sont accusés par leur conscience encore et encore et même après qu’ils aient fait toutes ces oeuvres. C’est comme martin Luther, il a essayé, il a essayé, il a essayé, et il a confessé, il a confessé, il a confessé mais sa conscience disait encore “coupable, coupable, coupable!” Mais quand un pécheur coupable vient avec tous ses péchés et dit… “Seigneur, je vois en Jésus une réponse pour tous mes péchés.” En un instant il est déclaré juste et sa conscience est libérée.