La seconde venue de Jésus Christ

Ce sermon continue l’enseignement de notre Seigneur sur Sa seconde venue dans Luc 17. Notre Seigneur est trés clair que Sa venue va être publique, spectaculaire et terrifiante. Comme cela l’a été aux jours de Noé et de Lot, ainsi ce sera au jour où le Fils de l’homme sera révélé.


Luc chapitre 17 verset 20. Nous sommes au milieu d’une étude continue concernant l’eschatologie — l’étude des temps de la fin. La fin de quoi? Les temps de la fin; la fin en relation à quoi? L’éternité va durer pour toujours. L’éternité n’a pas de fin. Pourquoi parlons-nous de la fin quand il n’y a en réalité aucune fin? Et bien, il y a la fin de quelque chose. Même si nous allons tous exister pour toujours; il y a ces choses qui sont éternelles; il y a ces choses qui sont éternelles. Il y a aussi ces choses qui se terminent. Quand nous parlons des temps de la fin, nous parlons de quelque chose qui a une fin. La Bible parle de la fin. La fin des temps. La fin d’une période. L’Ecriture parle des derniers jours et même du dernier jour – singulier. Il y a une fin du temps. Il y a une fin de ce monde. Pierre nous le dit trés clairement. 2 Pierre 3:7, “…les cieux et la terre d’à présent sont …réservés pour le feu.” C’est de celà dont nous parlons. Nous parlons de ce monde; ces cieux et cette terre, tels que nous les connaissons maintenant, ils sont destinés à aller au feu. Tout cela va se terminer. Cela va être détruit. La monde que nous voyons maintenant a une fin. C’est de cela dont nous parlons. Les temps de la fin – nous en parlons tandis que nous avançons vers la fin de cette époque, ce monde. C’est ce que nous avons à l’esprit.

Aujourd’hui et le Seigneur voulant, dans les semaines qui arrivent, nous allons examiner, tout comme nous trouvons ici dans Luc chapitre 17, nous allons examiner différents endroits dans l’Ecriture. Au début, pas Daniel, pas Apocalypse, pas Ezéchiel. Nous allons regarder, à nouveau ce que je voulais que nous fassions depuis le début, regarder certains des enseignements clairs. Je veux rester dans les Evangiles pendant un certain nombre de semaines. Je veux que nous voyons ce que Jésus a dit encore et encore et encore, avant que nous ne nous lançions dans la folie de l’Apocalypse. Je veux que vous voyez ce qui vient de l’Ecriture. Frères, ce que nous devons nous efforcer de faire, c’est ceci: Regardez l’Ecriture et en faire l’exégèse. Nous devons faire parler la Parole pour nous. Vous savez quel est le problème? Vous avez trop de personnes qui sautent de Daniel à Apocalypse. Ils ont été endoctrinés par un système, amenés à croire certaines choses, et maintenant ils ne peuvent rien lire dans leur Bible sans lire ces choses dedans. Ce n’est pas une façon correcte d’approcher les Ecritures avec vous ayant déjà des hypothèses sur ce que ça signifie avant même que vous ayez été dedans.

La façon correcte d’approcher l’Ecriture est d’aller dans l’Ecriture, la laisser vous parler, et dire, “Ce système correspond-il à ça?” Et si ce n’est pas le cas, que faites-vous avec le système? Vous jetez la Bible par la porte arrière et dites, “Je m’accroche à ce système quoi qu’il en soit”? Frères, c’est la manière facile pour finir par descendre sur un chemin sur lequel vous ne voulez pas descendre. C’est un chemin dangereux. Allons laisser l’Ecriture nous parler. Et aujourd’hui, cela va venir de Luc 17. Maintenant, pour commencer ici, je veux vous frapper avec ceci, encore et encore dans les semaines qui arrivent, parce que je veux que vous ayez un cadre de base dans votre tête sur ce dont nous parlons.

Le dispensationnalisme prémillénariste s’accroche à une eschatologie, une vue des temps de la fin, nous parlons de ‘laisser derrière,’ la plupart des églises fondamentalistes de ce pays, John Hagee vend ce truc, John MacArthur. Nous parlons de gars, les croyants, qui se réunissent juste ici dans le nord de notre propre ville. C’est l’eschatologie à laquelle ils s’accrochent. Laissez-moi vous donner la chronologie; juste une chronologie basique. Nous voici maintenant. Le prochain événement majeur de la chronologie de Dieu est quoi? L’enlèvement. C’est ce qu’ils attendent pour la suite. Suivi par sept ans de tribulations, à ce moment l’Antichrist notoire va prendre le pouvoir. A la fin de ces sept ans de tribulation, Jésus Christ va venir. La bataille d’Armageddon; la défaite de l’Antichrist; Satan lié. Maintenant, mille ans au sens propre sont inaugurés, à la fin desquels vient une période de rébellion : Gog et Magog. Le diable est défait, jeté dans le lac de feu, les méchants sont jugés. Maintenant nous entrons dans le royaume éternel.

C’est une chronologie basique. Regardez, à chaque fois que vous essayez de résumer un système, quelqu’un va dire, “Oui, mais je connais untel et untel qui croient telle et telle choses.” Oui je sais. C’est la chronologie basique associée au prémillénarisme dispensationnel. Je sais qu’il y a un prémillénarisme historique mais ce dispensationnalisme est ce que je veux réellement suivre. Contre quoi? Ce que je crois que les Ecritures enseignent, c’est : Nous sommes dans cet âge. L’âge éternel vient. La seule chose qui nous sépare est la venue de Christ. Tous les morts sont ressuscités; tous sont jugés; et le royaume éternel est inauguré. C’est ce que je crois que l’Ecriture dit.

Ce que je veux que vous fassiez tous, c’est tandis que nous examinons l’enseignements de Christ sur ces questions, aujourd’hui et dans les semaines à venir, je veux que vous soyez honnêtes. Honnêtes, pas avec ce que votre système vous a enseigné, mais je veux que vous soyez honnêtes avec ce que vous lisez. Je ne dis pas que tout est facile. Il y a des choses que je ne sais même pas si je vais jamais les découvrir dans cette chronologie. Je m’y efforce. Ces passages qui sont vraiment difficiles ne sont pas les passages avec lesquels nous voulons commencer. Nous voulons commencer dans les passages qui ne sont pas aussi difficiles.

Donc, ma question est celle-ci : Luc 17 verset 20 et suivants indiquent-ils une chronologie comme celle à laquelle les dispensationnalistes s’accrochent? Ou comme celle que je viens juste de décrire. Cet âge, l’âge à venir. Séparé par la venue de Christ. La résurrection des morts. Un jugement général. Et l’apparition d’un nouveau ciel et d’une nouvelle terre. Des nouveaux cieux – pluriel, et une nouvelle terre.

Bon, lisons. Luc 17 verset 20, “Les Pharisiens demandèrent à Jésus quand viendrait le royaume de Dieu. Il leur répondit : Le royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards. On ne dira point : Il est ici, ou : Il est là. Car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous.” La version King James, La nouvelle, dit : au sein de. Maintenant, il n’y a aucune différence dans le grec entre les différentes traductions ici. Il peut être traduit des deux manières. La royaume de Dieu est au milieu de vous ou au sein de vous. Les deux lectures sont correctes.

“Et Il dit aux disciples : Des jours viendront où vous désirerez voir un des jours du Fils de l’homme, et vous ne le verrez point. On vous dira : Il est ici, Il est là. N’allez pas, ne courez pas après. Car, comme l’éclair resplendit et brille d’une extrémité du ciel à l’autre, ainsi sera le Fils de l’homme en Son jour. Mais il faut auparavant qu’Il souffre beaucoup, et qu’Il soit rejeté par cette génération. Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme. Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; le déluge vint, et les fit tous périr. Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement. Les hommes mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bâtissaient; mais le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de souffre tomba du ciel, et les fît tous périr. Il en sera de même le jour où le Fils de l’homme paraîtra. En ce jour-là, que celui qui sera sur le toit, et qui aura ses effets dans la maison, ne descende pas pour les prendre; et que celui qui sera dans les champs ne retourne pas non plus en arrière. Souvenez-vous de la femme de Lot. Celui qui cherchera à sauver sa vie la perdra, et celui qui la perdra la retrouvera. Je vous le dis, en cette nuit-là, de deux personnes qui seront dans un même lit, l’une sera prise et l’autre laissée; de deux femmes qui moudront ensemble, l’une sera prise et l’autre laissée.” Le verset 36 se trouve dans certains manuscrits, pas dans d’autres, se lit comme ça, “De deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé.” On le trouve avec certitude dans l’Evangile de Matthieu. Il n’y a aucun débat concernant ce verset dans cet évangile. “Les disciples Lui dirent : Où sera-ce, Seigneur? Et Il répondit : Où sera le corps, là s’assembleront les vautours.”

Maintenant, je veux que vous preniez note du verset 30 : “Il en sera de même le jour où le Fils de l’homme paraîtra.” Ce mot ‘paraîtra. (ou révélé).’ Quelques fois nous parlons de la Révélation. Ce mot ‘paraitra (ou révélé).’ C’est ça. Apokalupto. C’est de là d’où nous tirons le mot Apocalypse. Le Fils de l’homme apparaît. Il n’y a aucune question sur la signification de ce mot. Cela concerne le fait de rendre quelque chose visible; découvert. Il porte l’idée de dévoiler ce qui a été voilé ou couvert. Il y a quelque chose qui est caché aujourd’hui: il va être révélé. Christ, le Fils de l’homme va être révélé (va apparaître). C’est de cela dont il est parlé ici. Frères, nous vivons entre deux venues de Christ. Il est venu la première fois incarné; revêtu d’humanité. Il est venu dans ce monde pour vivre sous la Loi; Il est venu dans ce monde pour donner Sa vie en rançon pour beaucoup. Et Il a été enlevé. Et Il est assis à la droite du Père. Mais Il revient. Il va apparaître. La foi de l’Eglise du Nouveau Testament est dominée par cette attente. Il est venu une fois, Il a été enlevé – passé dans les cieux, monté, assis à la droite de la majesté où Il règne maintenant. Et Il règne jusqu’à ce que tous Ses ennemis soient devenus un marchepied pour Ses pieds. Et Il viendra. Il viendra. C’est notre attente.

Mais maintenant, voici le sujet. Avant que nous ne plongions dans la Seconde venue, je veux que vous voyez quelque chose. Notez le verset 20, “Les Pharisiens demandèrent à Jésus quand viendrait le royaume de Dieu.” Maintenant notez ceci : vous avez les Pharisiens. Les Pharisiens n’étaient pas dans l’ensemble les amis de notre Seigneur Jésus Christ. Dans l’ensemble, ils ne croyaient pas qu’Il était le Messie. Mais ils ont une question. Pourquoi poseraient-ils une question à Jésus sur la venue du royaume quand ils ne croient pas qu’Il est le Messie? Pourquoi amener vos questions théologiques à quelqu’un que vous croyez être un imposteur? Et bien, précisément pour cette raison. Parce que vous croyez qu’Il est un imposteur. Par votre question, vous essayez de L’exposer. C’est ce qu’ils faisaient constamment avec leurs questions.

Mais remarquez : “Quand vient le royaume de Dieu?” Il leur a répondu , “Le royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards. On ne dira point : Il est ici, ou : Il est là.” — concernant le royaume. Personne ne va être capable de dire, “Regardez, le voici, étant établi juste là-bas.” C’est ce qu’Il dit. Personne ne va dire ça. Pourquoi? Parce qu’il ne va pas être établi de cette manière. “Car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous.” Jésus est venu et a dit, “Repentez-vous.” Il affirmé que le royaume de Dieu était venu. Depuis les jours de Jean Baptiste jusqu’à maintenant, vous savez quoi? Le royaume des cieux est pris par la violence. Vous vous pressez d’y entrer. A moins que vous ne deveniez comme des petits enfants, vous n’y entrez pas. A moins que vous ne soyez nés de nouveau, vous n’y entrez pas. A moins que votre justice ne surpasse celle des scribes et des Pharisiens.

Frères, laissez-moi vous dire : Le royaume, ce n’est pas la nourriture et la boisson. Le royaume est spirituel. Le royaume concerne la justice. Vous voyez, quand nous parlons du royaume, nous parlons du royaume où un roi règne. Il règne dans le coeur des hommes. Quand vous vous soumettez à Christ, c’est là où quelqu’un entre dans le royaume. C’est de cela dont parle le royaume. Frères, la plupart de ces Pharisiens ne croyaient pas que Jésus était le Messie, mais vous savez quoi? Il l’affirmait. Il disait qu’Il l’était. Vous savez ce qu’ils avaient comme idée du royaume? “Il va être ici, il va être observable, il va être reconnaissable.” Ils associaient le Messie à un royaume physique et terrestre. Et donc ils disaient, “Tu affirmes être le Messie, où est ton royaume?” Ils ne pensaient pas qu’Il l’était. Et ceci confirmait seulement pour eux qu’Il ne l’était pas. Parce qu’ils s’attendaient à ce que, quand le Messie viendrait, Il aille établir un royaume. Ses propres disciples croyaient ça. Mais vous savez quoi? Vous avez raison de relier le Messie et le royaume, seulement pas comme ils l’imaginaient. Ils pensaient que le Messie à venir signifiait un royaume physique sur cette terre.

En fait, ils disent, “Tu dis que tu es le Messie, où est ton royaume?” Et vous savez quoi? Nous pouvons dire, en fait notre Seigneur répond à leur question, que les Pharisiens attendaient en fait un royaume terrestre. Voyez comment Il corrige leur pensée : “Le royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards.” Vous voyez, évidemment ces gars disent, “Où est-il?” Et bien, pour que Jésus réponde de cette manière et dise, “Pas de manière à frapper les regards. Vous n’allez jamais dire ‘Regardez le voici’ ou ‘là-bas.” Bon, vous répondez comme ça seulement si c’est précisément ce que les Pharisiens attendaient, mais que ce qu’ils attendaient était une mauvaise attente. Il les corrige, “Les gars, ce n’est pas comme vous pensez. Ce n’est pas observable.”

Laissez-moi vous poser une question, si vous vous voulez être honnête avec l’Ecriture. Honnête. Vous semble-t-il que Jésus dise , “Le royaume de Dieu vient d’une manière qui est observable, seulement après l’enlèvement et après la tribulation de 7 ans?” Soyons honnêtes. Notre Seigneur a dialogué avec Pilate, vous vous souvenez de ça? Pilate, “Es-Tu le roi d’Israël?” “Tu le dis.” Jésus a dit, “Mon royaume n’est pas de ce monde.” Oh frères, le royaume va être vraiment observable, mais pas dans ce monde. Son royaume n’est pas de ce monde. Personne ici ne va être capable de dire “Il est là-bas, il est là-bas, il est observable.”

J’ai dit à un de mes amis dispensationnalistes. J’ai dit, “Frère, Jésus Christ a dit que Son royaume n’est pas de ce monde.” Il a dit, “Pas encore.” Vous savez ce que le gars dispensationnaliste veut vous dire? “Nous sommes ceux qui interprétons littéralement l’Ecriture.” Mes amis dispensationnalistes, voudriez-vous s’il vous plait interpréter ceci : Pas observable. Pas de ce monde. Je veux juste que nous soyons honnêtes avec l’Ecriture. Le royaume de Dieu n’est pas une question de manger et de boire mais de justice et de paix et de joie dans le Saint-Esprit. Puis-je vous dire ceci : Notre Seigneur Jésus Christ n’a JAMAIS JAMAIS donné la moindre indication que Son royaume serait un jour physiquement établi dans ce monde. Jamais Vous ne pouvez pas le trouver. Vous devez lire entre Ses paroles si vous voulez en arriver à cette conclusion. Il n’a jamais dit ça. Jésus Christ règne dans le coeur des hommes.

Frères, trés rapidement avant de laisser ce sujet, tournez une ou deux pages de votre Bible jusqu’à Luc 19. Je veux que vous voyez quelque chose. C’était une question incessante sur Son royaume. Maintenant, remarquez ceci : Verset 11 de Luc 19, “Ils écoutaient ces choses, et Jésus ajouta une parabole, parce qu’Il était près de Jérusalem, et – notez ceci – qu’on croyait qu’à l’instant le royaume de Dieu allait paraître.” C’est ce que tout le monde, c’est ce que les Pharisiens attendaient. Ils attendaient que le Messie vienne, établisse un royaume terrestre, s’asseoit Lui-même sur le trône de David, et s’occupe de tous leurs ennemis. C’est ce qu’ils attendaient. “Est-ce ici maintenant Seigneur, vas-Tu l’établir maintenant?” Vous voyez, ils supposaient que le royaume de Dieu devait apparaître immédiatement.

Notre Seigneur dit-Il qu’il va apparaître immédiatement ou ailleurs dans ce monde? Remarquez comme Il répond. “Il dit donc :” Notez au verset 11, Il commença par raconter une parabole. Maintenant, regardons la parabole, verset 12: “Il dit donc : Un homme de haute naissance s’en alla dans un pays lointain.” Laissez-moi vous dire dès le début, vous pouvez regarder ceci plus en profondeur plus tard, l’homme de haute naissance est Christ. Le pays lointain, c’est Lui allant au ciel. C’est une parabole. Il y a un homme de haute naissance qui représente Christ. Il va dans un pays lointain, ce qui signifie qu’Il s’en va. Il monte vers Son Père. Remarquez ceci : C’est quand Il est loin qu’Il reçoit le royaume. Frères, ne vous y trompez pas. Le royaume est en train d’être reçu par Christ maintenant. Ses ennemis sont en train d’être réprimés maintenant. A chaque fois qu’un pécheur tombe dans la repentance devant Christ, il y a un ennemi qui est soumis. Et à chaque fois qu’un des méchants meurt, il y a un ennemi qui est soumis. Ses ennemis sont en train d’être réprimés. Il est parti. Tandis qu’Il est loin, Il prend pour Lui-même un royaume. Soyez sûrs de voir ça. C’est tout ce que je veux traiter de ce sujet maintenant. Si vous doutez de ce que je dis, que cela concerne Christ, ou que cela concerne Son ascension et son départ maintenant, vous pouvez regarder ça plus loin dans le passage plus tard. Je ne veux pas passer beaucoup de temps dessus.

Mais notez ceci : “Un homme de haute naissance s’en alla dans un pays lointain, pour se faire investir de l’autorité royale et ensuite revenir.” Vous voyez, quand Il part et revient, ce n’est pas pour établir un royaume ici. Il a déjà obtenu le royaume. C’est à ce moment-là qu’Il inaugure l’éternité. C’est à ce moment-là que la nouvelle Jérusalem descend. L’endroit de Son règne est de nouveaux cieux et une nouvelle terre. Mais remarquez ça. Parce que je vais présenter un argument dessus plus tard que ce royaume de révélation de 1000 ans est maintenant. Vous voyez, Il obtient le royaume pour Lui-même maintenant. Le royaume est venu maintenant. Repentez-vous! Car le royaume de Dieu est proche (Maintenant). Ce n’est pas un royaume physique dans ce monde, ni ne sera jamais un royaume qui va être établi dans ce monde. Ce monde va être détruit, et ensuite ce royaume va être amené ici qu’Il a mérité et établi.

En tout cas, retour à Luc 17. Le royaume de Dieu ne va pas venir de manière à frapper les regards. Je pense que vous devez tous admettre que basé sur ces textes, arriver avec un royaume de 1000 ans dans ce monde avant la fin de ce monde, ne se trouve pas là. Vous devez le mettre là. Vous devez arriver avec ça d’autre part et l’amener ici. Ce n’est pas ici. Ce que Jésus dit, ce n’est pas observable. Ok, continuons. Verset 22, “Et Il dit aux disciples : Des jours viendront où vous désirerez voir un des jours du Fils de l’homme, et vous ne le verrez point.” Ce que Jésus anticipe , c’est que Ses disciples vont désirer Sa présence. Aucun d’entre vous ne se trouve-t-il en train de désirer ça? Il a reconnu que de tels jours allaient venir. Comme des jours de péché, de méchanceté effrénée, d’épreuves, d’afflictions, de persécutions. Que veulent-ils? Ils veulent Son aide, ils veulent Sa présence.

Des jours vont venir où vous vous voudrez voir un des jours du Fils de l’homme. Cela signifie que vous Le voulez là. Vous le voulez avec vous. Il est parti. Vous voulez un des jours quand Il était avec vous; ou bondir vers un des jours où Il va revenir avec vous. Vous voulez un libérateur. Vous voulez l’aide. En de tels moments de difficultés, vous savez ce qui va se passer? Vous allez avoir des séducteurs qui vont surgir et s’occuper de gens qui cherchent de l’aide ou la délivrance. En de tels moments, Jésus prédit que des hommes vont se lever en prétendant être le Messie. Et donc, Jésus prend cette occasion pour avertir Ses disciples de ne pas se faire détourner du droit chemin.

Notez ce qu’Il dit au verset 23, “On vous dira : Il est ici, Il est là.” Il dit, “N’allez pas, ne courez pas après.” Pourquoi pas, et si c’est Christ? Il dit que non. Ce ne sera pas Lui. Verset 24, “Car, comme l’éclair resplendit et brille d’une extrémité du ciel à l’autre, ainsi sera le Fils de l’homme en Son jour.” Maintenant, je veux que vous vous arrêtiez à ces deux derniers mots. Que signifie “Son jour”? Qu’est-ce que le jour du Fils de l’homme? Et encore, je vous ramènerai au verset 30. Nous savons ce que notre Seigneur a en tête : “Il en sera de même le jour”. C’est Son jour. Le jour où le Fils de l’homme est apokalupto (révélé). Que ce qui est voilé n’est plus voilé. Son jour est le jour où le Fils de l’homme revient. Il est révélé. Qu’est-ce que ça implique? Cela implique qu’Il n’est pas encore révélé, et cela va main dans la main avec ce qu’Il attend. Vous, les gars, allez vous trouver dans des moments difficiles; il va y avoir des persécutions. Vous, les gars, allez vous retrouver en prison. Vous, les gars, allez trouver que ce monde n’est pas un endroit agréable. Des guerres et des rumeurs de guerres, et de l’affliction. Ceux qui vous mettent à mort vont penser qu’ils font une offrande à Dieu. C’est ce que vous devez vous attendre à avoir. Cela va être difficile. Vous vous rappelez qu’Il leur a dit? Il a dit, “Je vous dis ces choses afin que vous ne tombiez point.”

C’est pour cela qu’Il leur dit ces choses parce qu’Il dit, “Regardez, il va venir des jours, Il leur dit concernant le jeûne, ils ne jeûnent pas maintenant, le fiancé est avec eux. Le jour vient, le fiancé va être enlevé, ils vont jeûner. Ce sont des jours difficiles. Il y a du chagrin, il y a une attente, il y a la difficulté. Vous allez attendre ces jours-là. Frères, si vous vivons la vie chrétienne correctement, nous devrions être en train de désirer la venue de Christ; désirer Le voir; désirer s’échapper. C’est ce que Son jour implique. Il n’est pas révélé maintenant, Il est hors de vue maintenant mais Il revient.

Vous vous rappelez les deux anges? Quand Jésus Christ est monté, Ses disciples se tenaient debout là-bas, ils Le regardaient partir, Il disparaît dans les nuages, deux anges apparaissent juste là. Ils disent dans Actes chapitre 1 verset 9, “Après avoir dit cela, Il fut élevé pendant qu’ils le regardaient, et une nuée Le déroba à leurs yeux. Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu’Il s’en allait, voici, deux hommes vêtus de blanc leur apparurent, et dirent : Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel.” Vous savez pourquoi c’est de la folie; c’est complètement fou de croire quand quelqu’un vous dit que Jésus Christ est déjà revenu? Pourquoi est-ce tellement fou? Parce que quand Il reviendra, il ne va y avoir aucun doute dans la pensée de tout le monde que cela est en train d’arriver. Voilà pourquoi c’est fou.

Ecoutez, si il y a un quelconque événement qui a eu lieu dans ce monde que vous devez en fait vous asseoir là et le regarder “hmmm, Je me demande si Il est venu,” vous pouvez être certain que non. C’est ce qu’Il dit ici. Il dit que quand Il viendra, cela ne va pas être une chose pour laquelle les gens doivent s’asseoir et faire des calculs et essayer de deviner. Personne ne va pouvoir dire, “Il est là-bas!” Cela va être un tel événement qui va avoir lieu, cela va être tellement radical, cela va être tellement brillant. Si vous devez analyser si Il est venu ou pas, Il ne l’est pas. L’éclair, frères, remplit le ciel tout entier. C’est comme un éclair éclairant d’un bout à l’autre. Tout le monde le sait, tout le monde le voit. Et donc cela va être quand le Fils de l’homme apparaîtra. Je veux que vous voyez ça. Il y a rien de secret dedans. C’est comme un éclair qui éclate, pas secret.

Vous voyez, il y a cette idée trés répandue aujourd’hui que Jésus Christ revient 2 fois. Ou, que Sa venue peut être divisée en deux : la venue secrète quand Il enlèvera l’église; et sept ans plus tard, Sa venue visible où Il défait l’Antichrist. Frères, je vais vous dire ceci, et vous devez être honnêtes. De ceci, il n’y a rien concernant une venue secrète. Cette venue juste ici est visible, elle est apparente. Rien concernant une venue en deux fois. Il y a une seule venue, trés visible; précisément ce dont Jean nous parle. Ecoutez ceci : Apocalypse chapitre 1 verset 7, “Voici, Il vient avec les nuées.” C’est juste ce que les anges ont dit aux disciples, là-bas dans Actes chapitre 1. “Voici, Il vient avec les nuées. Et tout oeil Le verra…” Vous voyez à quel point c’est public? Cette chose est publique, elle est spectaculaire, et elle est terrifiante. Tout oeil Le verra. Il n’y aura aucun doute. Vous ne devez pas vous demander, “Oh je me demande si ça arrive.” Tout oeil Le verra. C’est comme l’éclair. C’est plus grand que l’éclair. Vous pouvez imaginer un éclair qui brille.

Vous savez quoi? C’est le genre de chose qui est instantanée. Vous pensez à un éclair frappant à minuit; un ciel noir. Un éclair pourrait frapper là-bas de cet horizon, et vous le verriez briller la nuit, certainement le jour aussi. Vous pouvez voir l’éclair. L’éclair est brillant. Just bang! C’est instantané. Et le truc sur ça, et bien il y a d’autres choses qui arrivent de manière instantanée, peut-être un tremblement de terre arrive de manière instanée, une éruption volcanique. Mais Il parle de quelque chose avec lequel chacun d’entre nous dans cette pièce est familier. Nous avons tous expérimenté des éclairs la nuit. L’éclait, en effet, nous l’avons vu. Cela, nous le comprenons. Si nous sommes tous là la nuit et un éclair frappe dehors, vous savez ce qui est arrivé. Tout oeil va le voir. Vous saurez quand ça arrivera.

Notez ceci, écoutez-moi. Jean dit, “Et tout oeil Le verra, même ceux qui L’ont perçé; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de Lui. Oui. Amen!” Vous savez, en tant que jeune chrétien, je m’émerveillais à ce verset. Vous êtes sauvés et vous pensez, “Je veux voir le Seigneur. J’ai un désir de voit le Seigneur.” Et ensuite vous lisez juste ici, “Et toutes les nations de la terre se lamenteront à cause de Lui.” Vous savez ce que la plupart des hommes pensent? Oh j’en suis sûr. Vous parlez aux gens dans les rues, vous venez avec nous quand nous évangélisons, vous obtenez une image vraiment claire de ce que les gens pensent. Presque chaque personne avec qui nous parlons s’attend à être reçue par Jésus Christ. Mais l’image que notre Bible dresse est un monde plein de lamentations. Je veux que vous imaginiez ceci. Je veux que vous y réfléchissiez. Au moment où Jésus apparaît, pensez à ce qui se passe. Ce moment instantané. Tout oeil Le voit. Vous reconnaissez ce qui arrive? Combien de milliards de personnes sont vivantes à ce moment-là, quelque chose arrive à chacun d’entre eux au même instant. Vous savez ce qui se passe? Vous savez ce qui se passe. Vous le savez exactement.

Nous parlons de gens comme nous. Ils ont des pensées, ils ont un coeur. Un instant avant, ils ne faisaient que vivre leur vie. Ils avaient des espoirs, ils avaient des ambitions, ils allaient quelque part. Descendaient la route en voiture; traversaient la cuisine. Des responsabilités, des vies, des espoirs. Vous pouvez voir ça? Des multitudes de multitudes au même instant : Bang! Ils sont frappés avec “Je ne suis pas prêt. C’est terminé. Ce n’est pas bon.” Cela arrive à un monde plein de gens spontanément au même moment. “Je suis ruiné.” Frères, pourquoi Jean décrirait-il un monde plein de lamentations? Parce que, dans l’ensemble, c’est représentatif. C’est seulement ce petit troupeau, ce petit troupeau, (ceux qui, maintenant, sont considérés comme fous et idiots et fanatiques, qui aiment Christ plus que la vie elle-même,) qui sera l’exception. Ce tas de petirs riens stupides et idiots qui lit toujours sa bible et parle d’être sauvé, qui va s’émerveiller à Sa venue. Leur honte sera transformée en joie et bonheur.

Il dit ceci, Luc 17:25, “Mais il faut auparavant qu’Il souffre beaucoup, et qu’Il soit rejeté par cette génération.” Vous voyez, Jésus doit dire ça. Pourquoi? Parce que comme nous l’avons vu, les Pharisiens, “Tu vas établir Ton royaume maintenant?” Ses disciples ensuite dans Luc 19, “Seigneur, est-ce maintenant?” Rappelez-vous là-bas quand Il est enlevé dans Actes chapitre 1, “Ok Seigneur, est-ce en ce temps? Nous pensions que ce serait quand nous allions aller à Jérusalemn mais cela n’est pas arrivé alors. Est-ce maintenant?” Vous voyez, c’est la même question encore et encore. Jésus essaye d’assembler les pièces du puzzle pour ces gars. Vous notez : “Premièrement Je dois souffrir.” Ils ne pouvaient pas encore comprendre la croix. Ils s’attendaient totalement à ce que Jésus vienne établir Son royaume terrestre. Mais Jésus, tandis qu’Il parle de Sa venue dans la gloire, Il fait attention de mentionner en premier Son humiliation, Sa souffrance, Son chagrin, qui doivent précéder Son exaltation. Pourquoi? Afin qu’ils ne tombent pas. Pour le bien de leur foi. N’était-ce pas comme ça? Deux sur la route d’Emmaüs, “Nous pensions que ça allait être Lui. Complète déception maintenant.” Ce qu’Il fait, c’est qu’Il leur dit, Il cherche à les enseigner afin que Ses disciples ne soient pas affaiblis par de fausses attentes et de faux malentendus. “Les amis, Je dois d’abord souffrir.”

Maintenant remarquez ça. Deux exemples. Notre Seigneur va nous donner deux jugements de l’Ancien Testament. De vrais jugements historiques qu’Il va comparer à Sa seconde venue. Vous devez vous en souvenir. Quelle que soit la gloire qu’il puisse y avoir; quelle que soit l’importance de notre émerveillement, (et il peut y avoir un moment d’adoration parmi nous, les croyants,) vous devez reconnaitre que c’est un temps de jugement. Et quand Il veut revenir dans l’Ancien Testament et sortir deux histoires qui ressemblent à Sa venue, toutes les deux sont des histoires de jugement. Cela devrait nous remuer à cause de quelles histoires on parle. Ce sont les deux exemples de jugement les plus dévastateurs de l’Ancien Testament trouvés dans nos Bible.

Lisons luc 17:26, “Tout comme ce le fut…” Frères, j’espère que vous saisissez ces mots. Il ne dit pas, “Bon, quand Je viendrai, cela va être au fond une fête. Cependant, il y aura un petit peu de jugement qui aura lieu, et quelques méchantes personnes seront rejetées.” Non. Il dit, “Ce qui arriva du temps de Noé et du temps de Lot. Tout comme ce le fut, ainsi en sera-t-il aux jours du Fils de l’homme. Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; le déluge vint, – et notez ça – et les fit tous périr. Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement. Les hommes mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bâtissaient; mais le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de souffre tomba du ciel, et les fit tous périr.” Les mêmes mots : les fit tous périr. Verset 30, “Il en sera de même le jour où le Fils de l’homme paraîtra.” Cela va être un jour de lamentations. Quand ces pluies du jugement ont commencé à tomber, vous pouvez imaginer que pendant que ces eaux grossissaient, les gens se lamentaient. Je ne sais pas si quelqu’un a même eu la chance de se lamenter à Sodome et Gomorrhe. Pas dans ce monde. Ils se lamentent maintenant. Ils se sont lamentés un instant plus tard dans l’endroit où ils étaient.

Deux choses. Deux choses que je voudrais que vous remarquiez concernant ces deux histoires. Des histoires vraies. Des récits historiques que Jésus compare à Sa propre apparition. La première : j’ai mentionné que Dieu les détruit tous. Sentez-vous le poids de ça? Pensez à ça. De toutes les histoires qu’Il aurait pu apporter, Il en apporte une, la première, huit âmes furent épargnées. Toutes les autres sont mortes. La seconde histoire, quatre âmes se sont échappées de Sodome et Gomorrhe. Tout le reste a été brûlé vivant. Il dit au verset 30, “Il en sera de même le jour où le Fils de l’homme paraîtra.” Tout comme ce le fut aux jours de Noé et aux jours de Lot, ainsi en sera-t-il. Notre Seigneur a dit, “Il y en a trés peu qui le trouve.” N’est-ce pas? Notre Seigneur a aussi dit, “Quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre?” Oh cela va être un jour terrible. Un jour terrible. C’était la première chose, Dieu les détruit tous.

Notez la seconde chose au sujet de ces deux histoires : Le caractère inattendu. Cela devrait vous sauter dessus. Regardez! Regardez ce qu’Il veut que nous voyons. Ce n’est pas comme si vous retourniez dans l’Ancien Testament et trouviez que l’on a déjà parlé de ces choses. Ce sont des choses que Jésus sait être vraies qu’Il veut que vous sachiez qu’elles étaient vraies. Ce ne sont pas des choses que quand vous retournez dans l’Ancien Testament dans le livre de la Genèse et vous en entendez parler. Ce sont des choses que Jésus savait qu’elles avaient eu lieu qui sont tellement parallèles à quand Il reviendra. La vie normale. Faisant ce que vous faites toujours : manger, boire, se marier, acheter, vendre, planter, bâtir, la vie habituelle. Cela arrive quand vous ne pensez pas que ça arrivera. Remarquez à la fois l’exemple de Noé et l’exemple de Lot, ils se produisent. Et ensuite ce qu’Il dit. Il dit qu’ils se produisent; manger, boire, se marier, donné en mariage, jusqu’au jour. Il y a toujours un jour. Il y a le jour où Noé est entré dans l’arche. Et pour Lot? Que se passe-t-il? Mangeant, buvant, achetant, vendant, plantant, bâtissant, mais au jour où Lot est sorti de Sodome. Au verset 30, “Il en sera de même le jour…”

Cela approche. La plupart des hommes se feront prendre par surprise. Engagés dans d’autres choses. Ils ne s’attendent pas à ça. Regardez, pensez à comment est la vie. Nous avons eu un mariage hier. Vous, les amis, avez des plans. Acheter et vendre. Vous savez, mettez en ordre là où vous vivez. “Oui, je dois aller au magasin.” Ou, “c’est de la théologie, c’est un peu comme là où je vis.” Ce livre a à voir avec l’endroit où nous vivons. Vous allez aller au magasin. Certaines d’entre vous, mesdames, auriez pensées aujourd’hui, “Je dois aller à Walmart. Je dois aller à HEB. Je dois aller à Costco. Je dois aller chez Sam.” Acheter et vendre. C’est ce qu’ils font, acheter et vendre. Se marier et donner en mariage; nous avons eu un mariage hier. Davis parlait du mariage. La mariage qui santifie ou ne pas être marié peut sanctifier. Certains d’entre vous sont mariés, vous pensez à votre mariage. Certains d’entre vous ne sont pas mariés, vous voulez être mariés. C’est la vie. Ce sont juste les choses normales.

Planter. Et bien, nous ne faisons pas beaucoup de plantation, nous allons chercher notre nourriture ailleurs. Bâtir. C’est le truc de la vie. Les gens pensant à faire un tour au magasin. Des entreprises commerciales; des plans pour une nouvelle maison. La vie habituelle, et cela va être exactement comme ceci au jour où le Fils de l’homme apparaîtra. D’un seul coup comme un éclair, bang! et voilà! Et le Roi dans toute Sa gloire, l’Ecriture dit, Il vient avec Ses anges dans une flamme de feu, et Il va accomplir la vengeance sur Ses ennemis. Et quand vous arrivez à comprendre que dans l’ensemble, la vaste majorité de ce monde va être Son ennemi, même les gens, Jésus a dit que beaucoup de personnes religieuses vont Me dire en ce jour, “Seigneur, Seigneur, nous étions là. Nous étions dans l’église et nous faisions beaucoup d’oeuvres puissantes et nous prophétisions et nous chassions des démons. Nous étions les religieux, les amis. Nous étions ceux disant Seigneur, Seigneur. Nous étions là. Nous chantions des cantiques.” “Je ne vous ai jamais connu.” Et ils vont savoir. Ils vont savoir au moment où ils Le verront. Ils ne sont pas prêts. Il va amener la vengeance contre ceux qui n’obéissent pas à l’Evangile de notre Seigneur Jésus Christ.

Je vais vous dire que les coeurs des hommes vont se briser. C’est de là d’où vient la lamentation. Imaginez ceci. Imaginez ce que c’est, 10 milliards, 15 milliards de personnes, ou autre, vivants sur la terre à ce moment-là. La vaste majorité, leurs coeurs se briseront au même moment. Tout est fini. Tout est fini. Mon ami, les hommes peuvent vous considérer comme un fou pour avoir suivi Christ maintenant. Pas en ce jour-là, non. A notre époque, les lèvres des hommes sont rapides, elles sont rapides à nous appeler tout ce qu’ils veulent nous appeler – “radicaux, fanatiques.” Ils veulent se moquer, ils veulent dire des choses, ils veulent ridiculiser, ils veulent calomnier. En ce jour-là, aucun langue ne remuera contre le peuple de Dieu. Les plus riches, les personnes les plus puissantes de ce monde échangeront tout pour être un des disciples de l’agneau. Tout. Mais c’est trop tard. La porte est fermée. Leur temps d’opportunité est fini. Oh, quels fous! On leur avait offert un Sauveur, pas comme les démons qui n’avaient aucune chance. On leur avait offert un Sauveur, et ils ont dit, “Non.” Oh frères, nous allons à la porte des gens, vous le savez, “Ce livre, il a été écrit par des hommes. C’est un mirage. C’est un mythe. La Bible n’est qu’un tas d’histoires.” Il ne le sera pas. Il sera bien trop réel.

Vous vous rappelez de John Bunyan, le Voyage du Pélerin? Chrétien à un moment dans cette histoire va dans la maison de l’Interprète. Vous vous rappelez peut-être, l’Interprète l’amène vers un homme qui a eu un rêve sur le jour du jugement. Et tandis que l’homme décrivait le jour du jugement, il disait, “J’ai rêvé.” Et il disait qu’il avait rêvé qu’il entendait ce grand son de trompette, et là il voyait un Homme assis sur une nuée suivi par les milliers du ciel dans une flamme de feu. Il disait aussi que les cieux étaient dans une flamme de feu. Il disait, “J’ai cherché à me cacher mais je ne le pouvais pas, car l’Homme qui était assis sur la nuée gardait toujours Son oeil sur moi. Mes péchés aussi me venaient à l’esprit et ma conscience m’accusait de tout côté.” Vous savez ce qui arrive à un monde plein de gens? Ce ne sont pas des gens innocents. Ce sont des pécheurs coupables, qui, quand l’opportunité a été posée devant eux de s’abandonner à Sa miséricorde, ont levé leur poing et ont dit, “Je ne Te veux pas.” Rappelez-vous ces citoyens qui ne voulaient pas qu’Il règne sur eux? Il a dit, “Tuez-les. Tuez-les tous.” Oh ils voudront la miséricorde alors.

Vous devez reconnaitre l’Agneau de Dieu, une fois que Sa colère sera lachée contre vous et qu’il n’y aura aucun espoir, et que la porte sera fermée, cet Agneau deviendra totalement une terreur pour vous. Notez ceci : Luc 17:31, “En ce jour-là,” Arrêtons-nous juste là. De quel jour parlons-nous? Retournez au verset 30, “Il en sera de même le jour où le Fils de l’homme paraîtra.” Ne vous méprenez pas sur le jour dont nous parlons ici au verset 31. “En ce jour-là, que celui qui sera sur le toit, et qui aura ses effets dans la maison, ne descende pas pour les prendre; et que celui qui sera dans les champs ne retourne pas non plus en arrière.” Cela peut nous faire du bien de nous rappelez que quand Christ apparaîtra, cela sera juste comme cela le fut aux jours de Lot. Il en sera de même. Vous savez, certaines personnes veulent s’approcher et dire, “Bon, les gens sur leur toit ne descendant pas pour prendre leurs affaires, cela parle-t-il réellement de la Seconde venue ici? Parce que ce n’est pas comme si les hommes allaient même avoir une chance ou une opportunité de faire ça en ce jour-là, n’est-ce pas?” Faites bien attention de voir le verset 30. “Il en sera de même le jour où le Fils de l’homme paraîtra.”

“En ce jour-là, que celui qui sera sur le toit, et qui aura ses effets dans la maison…” Laissez-moi vous dire ce que Jésus fait ici. Il fait comprendre la Seconde venue de la manière dont vous vivez maintenant. Vous verrez ceci, mais c’est prouvé par ce qui se passe dans le coeur des hommes quand Il viendra. Il dit immédiatement, “Souvenez-vous de la femme de Lot.” Maintenant vous devez vous rappeler, Il compare Son retour à ce que c’était aux jours de Lot. Il est venu le jour où Lot est sorti. Avec qui lot est-il sorti? Avec sa femme et ses deux filles. Mais sa femme n’est pas arrivée en lieu sûr. Pourquoi pas? Elle a regardé en arrière. Elle a été transformée en statue de sel. Souveznez-vous de la femme de Lot. Vous dites, “Qu’est-ce que cela a à voir avec la Seconde venue, qu’est-ce que cela a à voir avec ça?” Frères, il va y avoir des lamentations, il va y avoir une peur énorme, mais au moment même où Il viendra, quelque chose va se passer dans le coeur des hommes concernant leur trésors; concernant ce à quoi ils sont attachés.

Frères, la perte, la perte. Reconnaissez-vous ce qu’est ce jour? C’est une perte; et les hommes et les femmes qui se lamentent vont perdre leur vie. Qu’est-ce qu’une vie? Une vie est tout ce que vous faites. Vous voyez, ils vont exister pour toujours. Comment se fait-il qu’ils ne se réjouissent pas, “Oh, je vais exister pour toujours”? Parce que la vie qu’ils avaient va leur être enlevée. Oh! Si vous vivez votre vie où partir et être avec Christ est de loin le meilleur, ce n’est pas une perte. Mais quand votre coeur est fixé sur toutes les choses ici, les biens dans la maison, pensez, pensez. Les instants avant qu’Il n’arrive, comment cela va être? Si Il vient dans une heure, dans les instants qui mènent à ça, descendez-vous juste la route en conduisant et regardez-vous tous les gens autour de vous, et réfléchissez à ce qu’ils sont en train de penser? C’est ce à quoi les gens vont être en train de penser, juste dans les instants avant que Christ ne vienne.

“J’ai acheté une nouvelle télévision 50cm. Mon émission préférée va commencer, je vais pouvoir la regarder en Haute Définition jeudi soir.” Ou ils conduisent et ils pensent, “Je dois aller à la gym, je commencer à avoir du gras ici.” Ou ils pensent à, “J’aime vraiment cette nouvelle chanson,” et cela traverse leut tête et ils répètent la musique. Ou ils pensent à ce qu’ils vont faire vendredi prochain. Ou ils pensent à, “Y a-t-il assez de nourriture dans le réfrigérateur?” Ou, “Mon fils sera diplômé l’année prochaine du lycée, je veux vraiment qu’il devienne médecin.

Vous savez, quand Christ reviendra, tout sera terminé. C’est fini. “Mais attends, Seigneur, je n’ai pas vingt ans. Je m’attendais à passer mes 20 et 30 et 40 années, et je m’attendais à avoir une femme et avoir une maison, et vivre mon travail, c’est trop tôt!” C’est fini. Tout est fini. Vous voyez, nous aimons dire, “Bon, c’est mon fils; c’est ma fille. J’espère les voir grandir et avoir des petits-fils.” Ils ne sont pas vos enfants. Ils Lui appartiennent et Il peut les enlever quand Il le veut. Et les méchants, à eux qui n’ont pas, même ce qu’ils semblent avoir va être arraché. Tout. Ce dont Il parle ici c’est de notre coeur.

Frères, si vous traversez la vie en marchant et vous êtes attachés, et vous êtes enfoncés dedans, et vous aimez les choses ici, et les soucis de ce monde vous consument, c’est mal. Il y a cette hésitation. Pouvez-vous imaginer le moment où Il arrive? Sans aucun doute, cette chose va se dérouler de manière séquentielle. Il va y avoir un moment où Il va apparaitre. Comment tout a été structuré et comment tout se passera, je ne sais pas. Mais évidemment, cela arrive dans un ordre. Les choses arrivent. Et la première impulsion dans le coeur de certaines personnes, “Protèger, protéger ceci. Aller se cacher. Garder cette vie. Cela ne peut pas arriver! Cela fiche en l’air tout ce sur quoi j’avais fixé mon coeur. Tout! Mes biens!” Pouvez-vous imaginer? L’homme sur son toit, et bang! Le voilà. Et les choses qui vous traversent la tête sont, “Oh non!” Que se passe-t-il? J’avais la famille Erlins en bas des escaliers. J’avais des photos, des photos de quand mes petits-enfants étaient bébés.”

Ecoutez, si vous ne pensez pas que les gens penseront comme ça, tout ce que vous avez à faire, c’est regarder une personne qui est en train de perdre sa maison en feu. Et soudain où va leur pensée? Des gens perdent leur vie en revenant dans le feu pour chercher des trucs. Vous ne pensez pas que ce sera la même chose? Ce sont les mêmes personnes avec le même genre de coeur! Et vous savez quoi? Quand votre coeur est fixé sur, “Oh Seigneur, Seigneur viens. Je Te veux plus que tout autre chose.” Je vais vous dire frères, pour voir certains, je l’espère même beaucoup dans cette pièce, Le faire venir; et il n’y a aucun instant d’hésitation, il n’y a pas de regard en arrière comme la femme de Lot, “Oh non.” Vous voyez, vous regardez en arrière et c’est comme, “Oooh, il y a quelque chose derrière là-bas que je ne veux pas abandonner.”

Frères, je peux voir beaucoup dans cet endroit. Vous traversez le champ en courant, vous ne regardez pas en arrière. Vous tendez la main, “Seigneur.” L’Ecriture dit que nous allons être enlevés dans les airs, c’est l’enlèvement. Elle dit que ça arrive et que ce n’est pas secret. Nous allons être enlevés dans les airs, probablement de façon instantanée. Mais si ce n’était pas instantané, je peux voir certains d’entre nous en train de courir, nous courons vers Lui, nous laissons tout derrière. C’est le désir de notre coeur. C’est ce que nous espérons. Mais oh frères, vous pouvez voir au verset 33, où est votre coeur, maintenant, va être la plus grande preuve de où votre coeur va être au moment où Il viendra. “Celui qui cherchera à sauver sa vie la perdra, et celui qui la perdra la retrouvera.” Notre Seigneur peut si naturellement bouger à Sa venue, juste dans la situation de nos propres coeurs. Serons-nous au niveau du coeur prêts pour Sa venue?

Frères, ce n’est pas une doctrine sèche et poussièreuse sur l’étagère. La seconde venue de Christ est réelle. Cela nous concerne. Peu seront prêts et les masses ne le seront pas. Etes-vous prêts? Bon, cherchez-vous à préserver votre vie et vos affaires maintenant? Mourez-vous maintenant chaque jour? Vous savez ce que ça signifie? Je m’abandonne chaque jour à ce qu’Il veut pour moi, pas ce que je veux pour moi. Ma vie Lui est soumise. Je suis à Lui. Vivre, c’est Christ. Et si mourir est un gain, la venue de Christ est le même gain. Et c’est comme cela que le chrétien le voit. C’est un gain. Pensez-vous à Sa venue et désirez-vous Sa venue? Les amis, souvenez-vous de la femme de Lot. Si votre coeur est comme le sien, cela n’ira pas bien pour vous en ce jour-là. Vous voyez ce que Jésus fait? Il nous a donné l’histoire de Lot, et Il a dit que “Ma venue sera exactement comme ça.” Et en fait, de peur que vous n’oubliez un des aspects de cette histoire, vous feriez mieux de vous souvenir de la femme de Lot parce que cela fait comprendre comment Lot et ce qui lui est arrivé va être comme Ma venue.

Remarquez ceci trés rapidement, ceux qui sont pris. Luc 17:34, “Je vous le dis, en cette nuit-là, de deux personnes qui seront dans un même lit, l’une sera prise et l’autre laissée; de deux femmes qui moudront ensemble, l’une sera prise et l’autre laissée.” Verset 36, “De deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé.” Soyez honnêtes. Cette portion de l’Ecriture ne dit rien au sujet d’un enlèvement secret. Rien. Vous pouvez voir ce quoi ça parle si vous êtes honnêtes avec le texte. Rien au sujet d’un enlèvement secret. Tout ceci ne concernait que le jour où le Fils de l’homme apparaîtra. Puis-je vous dire quelque chose? La même terminologie est utilisée là-bas dans Matthieu 24. Savez-vous comment Jésus avance avec ces paroles dans Matthieu 24? Il avance en nous racontant une parabole sur les vierges sages et les vierges folles. Cinq entrent et la porte est fermée; et cinq sont laissées dehors. Vous voulez savoir ce que signifie être pris et être laissés? Voici ce qu’Il dit. C’est ce qu’Il nous raconte. Nous allons regarder plus ça dans les semaines à venir.

Vous savez ce qu’Il dit d’autre? Il continue directement par raconter une autre parabole sur les serviteurs. Deux différentes sortes. Vous aviez les serviteurs qui étaient fidèles, Il dit : entrez dans la joie du Seigneur. Celui qui n’est pas fidèle, Il dit : jetez-le dans les ténèbres du dehors. Vous allez directement dans le texte. Le Berger quand Il sépare Ses brebis des boucs. Les brebis, la vie éternelle. Les boucs, le châtiment éternel. Vous voulez savoir ce que veut dire être pris? Rappelez-vous de quoi Il parle? Noé est pris, mis dans l’arche, le lieu sûr. Lot est sorti de Sodome et Gomorrhe vers un endroit sûr. Les vierges sages sont emmenées derrière la porte dans le banquet, un endroit sûr. Ces bons serviteurs, emmenés dans un endroit de joie et de sécurité. Les brebis, prises dans la vie sûre et éternelle.

il n’y a pas d’enlèvement secret, les amis. C’est le jour où le Fils de l’homme apparaîtra. Et si vous êtes laissés derrière, il n’y a plus de chance. Il n’y a pas de tribulation de 7 ans pour y réfléchir. C’est fini, et vous êtes foutus. Luc 17:37, “Les disciples Lui dirent : Où sera-ce Seigneur?” Vous demandez où tout ceci va avoir lieu? Il dit “Je vous dirai où cela va avoir lieu. Les choses que Je décris, je vous dirai où elles vont toutes avoir lieu. Elles vont avoir lieu partout où il y a un corps.” C’est là où cela va arriver. Quels sont ces oiseaux, ces vautours? Ils déchirent les morts en morceaux. Vous savez où cela va arriver? Cela va arriver partout où vous avez les morts qui ne connaissent rien de la vie de Dieu dans l’âme de l’homme. Vous pouvez regardez ces vautours comme étant les vautours du jugement de Dieu. Je pense que cela correspond trés clairement à cette interprétation. “Où, vous demandez, cela va-t-il arriver?” Demandez-vous où est le corps de l’humanité morte, dépourvue de la vie de Dieu. C’est le monde entier. C’est le monde perdu entier. Ils ne sont pas pris. Ils sont laissés. Ils sont laissés pour être mangés par les vautours du jugement de Dieu.

Frères, spectaculaire sera la vengeance, et il est dit que les enfants de Dieu vont s’émerveiller. Ils vont s’émerveiller devant toute cette révélation. Mais cela va être terrible. Un jour terrible quand Dieu frappera Ses ennemis. Epouvantable. Glorieux. Certain. Il vient. Nous sommes plus proche de 7 jours qu’il y a une semaine, quand nous nous sommes rencontrés et avons parlé de ces choses. Nous sommes plus proches de ce dernier jour. Il vient, frères, il vient.

Père, je prie que ces amis soient vraiment prêts pour ce jour, vivant dans l’anticipation, sans êtes emportés par les soucis de ce monde, qu’ils ne soient pas trouvés comme étant la femme de Lot. Que Tu nous fasses oeuvrer et travailler à notre salut avec crainte et tremblement. Seigneur, je prie que Tu mettes une crainte et un tremblement réels dans le coeur de Ton peuple. Tu es un Dieu redoutable, redoutable; mais glorieux et bon, qui sauve. Oh nous Te remercions que Tu ne nous ais pas juste expédier sous Ta colère, mais que Tu nous ais envoyés un Sauveur, un chemin de délivrance. Merci, merci, merci. Dans le nom de Christ, nous prions, Amen.