Comment je cours vers Christ?

Beaucoup de personnes entendent les phrases “Cours vers Christ,” “Regarde à Christ,” “Viens à Christ,” et ils s’épuisent à essayer de courir, regarder, et de venir. Alors ils se retrouvent perdus et sans espérance. Donc que signifie “Courir vers Christ”? Tim va dans Romains 10 pour donner une réponse.


Cela vient de Patrick. Il dit, “Je suis perdu. Il y a quatre mois, je suis allé sur votre site, et j’ai été convaincu que la Bible était vraie. Depuis ça, je lis la Bible, et semble aller nulle part. Mes prières au début semblaient être authentiques, mais maintenant j’ai prié et demandé à Christ de me sauver, et il me semble que mon coeur est endurci. Jusqu’au point où mes prières sont extrémement faibles. J’essaie d’être aussi honnête avec Lui que je peux l’être, mais je ne semble pas y arriver. C’est peut-être parce que je cours encore vers le péché. Mais je ne suis pas sûr de savoir comment courir vers Christ. S’il vous plait, aidez-moi.”

Comment courir vers Christ? C’est sa question. Comment je cours vers Christ? Il y a quatre mois, il en est arrivé à croire qu’il était perdu. Au fait, juste parce que vous en êtes arrivés à croire que vous êtiez perdus n’est en aucune manière une garantie que les choses s’amélioreront. Beaucoup de personnes en sont venus à réaliser qu’elles étaient perdues et elles n’arrivent pas dans la gloire. Mais, il veut de l’aide.

Demandez-vous si quelqu’un vous a posé cette question: comment je cours vers Christ? Comment je cours vers Christ? Ce n’est pas une question inhabituelle. On dirait que c’est un problème général. Vous avez des personnes, elles arrivent au moment où elles sont frustrées. Elles arrivent au moment où elles ont essayé de parler à autant de personnes que c’était possible. Elles semblent être malheureuses. Elles semblent chercher quelque chose. Elles demandent sans cesse, elles demandent sans cesse. Elles cherchent quelqu’un qui leur dise quelque chose de nouveau. Quelque chose qu’elles n’ont pas déjà entendu. Comment je cours vers Christ? Comment je cours vers Christ? Vous savez, si vous y réfléchissez… Pensez aux invitations dans l’Ecriture. Est-ce comme si vous aviez beaucoup de détails sur la façon de courir vers Christ? Ou l’Ecriture dit-elle juste: Cours. Va. Viens. Bois.

Ecoutez quelques invitations de l’Ecriture. Matthieu 11:28 – trés connu – mais écoutez Christ, “Venez à Moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et Je vous donnerai du repos.” C’est ça. “Venez à Moi,” c’est ce que Christ dit. Il ne dit pas comment venir dans ce sens: vous prenez ce chemin-ci, et vous prenez ce chemin-là, et vous prenez ce chemin, et Je suis là-bas. Il nous dit comment venir en ce qui concerne l’état de notre coeur, n’est-ce pas? Il ne nous donne pas la direction pour nos pieds.

Venez. Et si nous y réfléchissons, où est-Il? Il est proche de chacun d’entre nous. Ne trouvons-nous pas une vérité comme celle-là dans la Bible? Il est prés de nous tous. Il est là. Il n’y a nulle part où le pécheur peut aller, où Il n’est pas. Si vous faites votre lit en enfer: Il est là. Si vous allez dans les profondeurs de l’océan: Il est là. Vous allez sur le plus haut sommet des montagnes: Il est là. Le mot “venez” est-il vraiment une question de mouvement? Est-ce que “venez” est une chose géographique? Il est là-bas, et je dois aller d’ici à là. Que signifie “venez” maintenant? Quel est le sens? “Venez à Moi.” Mais Il est déjà ici. Donc qu’est-ce que ça signifie? Ce n’est pas une question de distance. Ce n’est pas une question de voyage physique. Il y a eu une époque où Il a marché sur cette terre. Si j’allais Le trouver, si j’allais là où Il est ce serait comme pour l’aveugle Bartimée, qui devait Le localiser et il devait crier. Il y avait un endroit où Il était physiquement. Mais ce n’est plus le cas. “Venez” ne signifie pas quelque chose de physique maintenant. Cela n’a rien à voir avec notre position. Cela ne signifie pas que vous devez tomber dans une position de prière (non pas qu’il y ait quoi que ce soit de mauvais à être dans cette position). Il n’y a rien au sujet d’un mouvement physique ou d’un voyage dans ce mot. Quelle est l’idée maintenant avec “venez”?

Vous venez vers quelqu’un qui est déjà présent. L’idée est celle d’une question de coeur. Ecoutez ce qu’Il dit, “Venez à Moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et Je vous donnerai du repos.” Comment venez-vous? Comment venez-vous spirituellement quand ce n’est pas un problème qui dépend du physique? Il ne dépend pas de mes jambes, ni de mes pieds, d’un mouvement ni d’un voyage. Comment vais-je spirituellement vers Christ? Parce que, évidemment que c’est ça la question. Et nous parlons d’être sauvés, c’est ce que demande Patrick, n’est-ce pas? Il dit, “Je suis perdu.” Il en est venu à reconnaitre qu’il était perdu. Et il en est venu à reconnaitre que la Bible était vraie. Mais il sait qu’il lui manque encore quelque chose. Il dit, “Je ne suis pas sûr de savoir comment courir vers Christ.” Et bien même ce mot ‘venez’, ou ce mot ‘cours’. Qu’en pensons-nous? Même le mot ‘bois’. Tout est en rapport avec une image physique; mais nous savons que tout est spirituel.

Donc comment venons-nous dans un sens spirituel? Je vous garantis que votre bien-être éternel repose sur cette réponse. Et encore ici? Esaïe 55:1, “Venez, vous tous qui avez soif.” Avez-vous remarqué ce que fait Jésus quand Il dit dans Matthieu 11:28 “Venez à Moi”? Il disait ceci, “Vous tous qui êtes fatigués et chargés, et Je vous donnerai du repos.” Vous voyez qu’Il parle à un certain type de personnes ici. Ce sont des personnes qui sont fatiguées. Elles ont un fardeau. Elles sont fatiguées. Ce sont des personnes qui sont fatiguées. Et Il ne dit pas exactement par quoi elles sont fatiguées. Mais rappelez-vous, Il est un sauveur. Il sauve du péché. Des personnes qui sont fatiguées du péché. Des personnes qui sont fatiguées d’essayer de se sauver elles-mêmes. Des personnes qui sont fatiguées d’essayer de purifier leur propre vie. Des personnes qui sont fatiguées d’essayer d’aller vers Dieu par leurs propres efforts. Des personnes qui ont travaillées et travaillées. C’est à ça que la fatigue est reliée: le travail. Des personnes qui sont simplement épuisées. Il dit, “Venez à Moi, Je vous donnerai du repos. Le chose même pour laquelle vous essayez de travailler, je l’ai déjà accomplie.”

Ensuite dans Esaïe, “Venez, vous tous qui avez soif.” Remarquez la nature descriptive de ces versets. Il parle à certaines personnes dans ces versets. Des personnes qui ont certains problèmes dans leur coeur. A nouveau, nous parlons de réalités spirituelles, pas physiques. “Tous ceux qui ont soif.” Pas d’eau. “Toux ceux qui sont fatigués, et qui sont chargés.” Pas par des travaux physiques. “O vous tous qui avez soif, venez vers les eaux, même celui qui n’a point d’argent.” Il parle aux assoiffés et aux brisés; “Celui qui n’a point d’argent! Venez, achetez et mangez, venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer!”

Et en ce qui concerne l’invitation de Jean 6:37? “Je ne jetterai point dehors celui qui vient à Moi.” Et Jean 7:37? “Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus debout s’écria, “Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à Moi et qu’il boive.” Matthieu 11:28 “Venez.” Esaïe 55:1 “Venez,” et encore une deuxième fois, “Venez.” Jean 6:37, “celui qui vient.” Jean 7:37 “Venez.” Apocalypse 22:17, “L’Esprit et l’Epouse,” ici ce n’est pas Christ qui le dit. Ici c’est l’Esprit et l’église. Ils disent, “Viens! Que celui qui entend dise: viens! Que celui qui a soif vienne; Que celui qui veut, prenne de l’eau de la vie gratuitement.” Ces invitations se ressemblent, “gratuitement!” Vous venez avec rien à acheter. Il parle aux brisés. Il parle aux assoiffés, sans cesse. La soif est un désir. Il y a une faim pour quelque chose, il y a une soif pour quelque chose, il y a une énorme envie pour quelque chose. Quelque chose se passe à l’intérieur de la personne. Ils ont besoin de quelque chose; ils cherchent ce repos. Ils cherchent ce qui les retire du travail dans lequel ils sont impliqués. Il y a une soif dans l’âme. Ils attendent quelque chose. Il y a un fardeau dont ils essaient de s’échapper. Ils n’ont rien pour payer, mais ils savent qu’ils ont besoin de quelque chose. Et voici une invitation pour venir gratuitement.

Et ceci? Jean 4:10. Jésus avec la femme au puit: “Si tu connaissais le don de Dieu, et qui est Celui qui te dit, ‘Donne-Moi à boire,’ c’est toi qui Lui aurait demandé à boire, et Il t’aurait donné de l’eau vive.” Maintenant voici un nouveau mot pour nous. “Venez” n’est pas dans ce verset, mais “demander”. Comment venez-vous? Comment venons-nous? Nous venons dans le coeur, nous venons spirituellement, et nous demandons. Vous venez au Seigneur en demandant.

Et ceci? Esaïe 55:7, “Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme de rien ses pensées; Qu’il retourne à l’Eternel.” Là le mot est ‘retourne’. Quelques fois nous avons ‘tourner’ dans l’Ecriture. L’idée de repentance, en venant au Seigneur. En abandonnant sa voie mauvaise, ses pensées injustes, et en venant au Seigneur. Pour qu’Il puisse avoir compassion de lui, et à notre Dieu. Vous venez vers notre Dieu. A nouveau, nous ne parlons pas d’une quelconque réalité physique ici. “Car Il pardonnera abondamment.”

Et ceci? Esaïe 55:6, “Cherchez l’Eternel pendant qu’Il se trouve. Invoquez-Le tandis qu’Il est prés.” Il y a un nouveau mot, deux nouveaux mots: ‘chercher’ et ‘invoquer’. Nous trouvons ‘venir’; nous trouvons ‘retourner’; nous trouvons ‘demander’; nous trouvons ‘chercher’; nous trouvons ‘invoquer’. Comment cherchez-vous? Comment regardez-vous? Vous cherchez le Seigneur en demandant, en invoquant. “Cherchez l’Eternel pendant qu’Il se trouve. Invoquez-Le tandis qu’Il est prés”.

Maintenant réfléchissez avec moi. Vous invoquez. Que demandez-vous? Comment invoquez-vous? Comment vous approchez-vous du Seigneur quand vous voulez être sauvés? Cela ne demande aucune sorte de phrase type que nous devons utiliser que ça, et cela seul, va être efficace avec le Seigneur. Comme si, une certaine séquence de mots, ou un certain assemblage de mots est comme une sorte de formule magique pour s’approcher du Seigneur.

Je veux que vous tous réfléchissiez à ceci, parce que c’est la clé. Vous pensez au pécheur, et il court. “Comment je cours vers Christ? Comment je cours vers Christ?” Et bien, Il est prés. Vous invoquez le Seigneur, tandis qu’Il est prés. Vous invoquez. Il est prés. C’est comme ça. Comment allez-vous vers Lui? Vous Lui lancez un appel. Vous criez à Lui. Vous invoquez.

Maintenant écoutez… Dans Romains 10, s’il vous plait, prenons-le. Je pense que cela va droit au coeur du problème qui déconcerte tant de personnes, tant de personnes. “Que voulez-vous dire par courir vers Christ? Qu’est-ce que je fais?” Vous savez quel est le problème (à la surface, au moins tant que son propre esprit est concerné)? Les engrenages tournent dans son esprit. Il dit, “J’ai lu la Bible Je crois que la Bible est vraie.” Il a dit, “Mes prières au début semblaient authentiques.” Vous voyez ce qu’il fait? Il lit l’Ecriture, il croit à l’Ecriture, et il a prié. Mais, ça n’a pas marché. Donc il dit, “Que dois-je faire, pour courir vers Christ?” Vous voyez dans son esprit, vous pouvez voir ce qui s’est passé. “Je suis allé dans la parole, et j’ai prié; et il ne s’est rien passé.” Que faites-vous quand les gens viennent à vous et vous disent ça? Que savons-nous qui est absolument vrai si les gens viennent à nous et disent ça?

Je sais que c’est vrai: je sais que Dieu n’est pas un menteur, et je sais qu’Il a promis dans Sa Parole de sauver les pécheurs, qui Le cherchent. Je sais qu’Il a promis dans l’Ecriture de sauver les pécheurs qui le Lui demandent. Je sais qu’Il a promis dans l’Ecriture de sauver ceux qui L’invoquent. Je sais qu’Il a promis dans l’Ecriture, que si vous venez à Lui sans argent et que vous buvez, vous trouverez la vie éternelle. Je sais ça de l’Ecriture, et je sais qu’Il ne ment pas. Et la vérité est que beaucoup de personnes dans cette pièce ont trouvé que Sa Parole était vraie. Nous sommes venus à Lui et Il nous a sauvés. Ce que nous savons c’est ceci: peu importe ce que dit l’homme, laissez l’homme être un menteur, n’est-ce pas? Quoi que l’homme puisse dire. Si ils prétendent qu’ils font ce que Dieu dit qui doit être fait, pour qu’un pécheur soit sauvé: se repentir et croire; venir; retourner; demander; chercher; invoquer; que si le pécheur fait ça et qu’ils ne sont pas sauvés, nous savons que Dieu est vrai.

Nous savons que le problème ne vient pas de Dieu, et vous savez que nous devons faire attention. Parce que, j’ai eu des personnes d’un autre côté au téléphone pleurant, et pleurant, et pleurant. Des personnes totalement frustrées. Vous savez, vous pouvez rencontrer ça aussi avec vos enfants. Vous pouvez rencontrer ça avec des membres proches de votre famille. Vous pouvez rencontrer ça avec des personnes que vous aimez beaucoup, qui sont proches de vous. Ils vous disent avec des larmes qui coulent sur leur visage, “Je crie au Seigneur et Il ne me sauve pas.” Et vous devez regarder le problème dans leur propre coeur de peur que vous ne commenciez à critiquer Dieu. Mais soyez sûrs de ceci: Dieu n’est pas un menteur.

Je veux que vous réfléchissiez à ceci. Parce que je pense… non, j’en suis certain, nous sommes au coeur du problème. Vous pourriez le dire de différentes manières. Quelqu’un peut s’en approcher, sans aucun doute de différentes directions. D’autres hommes, d’autres femmes peuvent certainement le dire différemment. Ils peuvent passer par des versets différents en essayant de résoudre ce même cas. Ce n’est pas la seule façon de dire ce que je pense, quel est le coeur du problème. Voici une façon de le dire. Voici une façon que je veux regarder, quel est le problème.

Remarquez, Romains 10:12, “Il n’y a pas de différence, en effet, entre le Juif et le Grec; ils ont tous le même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui L’invoquent.” Voici encore notre mot. Tous ceux qui invoquent. Comment dans un sens spirituel allez-vous vers Christ? Vous invoquez. Vous priez. Ce gars qui prie est sur la bonne piste. C’est comment ça que nous communiquons. Si c’est verbal comme quand vous êtes dans la pièce avec la personne, et vous pouvez l’entendre parler. C’est perceptible à l’oreille. Ou si c’est un soupir, un gémissement qui vient de l’intérieur du coeur de l’homme. Si c’est le désir d’un homme exprimé à l’intérieur, ou à l’extérieur; c’est un cri. C’est un appel. Mais regardez. Regardez ce qui se passe ici. Verset 13, “Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.”

Vous savez, j’ai réfléchi sur ce verset et j’ai reconnu… Je reconnais, que je pense qu’il y a quelque chose ici que nous passons souvent sous silence. Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. Saviez-vous que cette promesse est certaine? Avez-vous trouvé des exceptions à ce verset? Ce texte est vrai à 100%, à chaque fois. A chaque fois. C’est une promesse. Vous pouvez miser votre âme éternelle dessus. “Quiconque invoquera le nom de l’Eternel sera sauvé.”

Actes 2:21, “Alors quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.” Même vérité dans Actes 2:21 que vous avez dans Romains 10:13. Quiconque! Les deux déclarent d’une façon dogmatique: QUICONQUE invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. Voilà. C’est comme ça que vous courez vers Christ. Quiconque! Quiconque invoque le nom du Seigneur sera sauvé. Si vous voulez savoir comment courir vers Christ, pour être sauvé. C’est ça. Quiconque!

Voici comment aller vers Lui. Voici comment aller à Christ pour être sauvé. Mais je veux que vous sachiez quelque chose ici. Je veux que vous remarquiez quelque chose. Le nom de Jésus Christ. Maintenant regardez ça. Il arrivera que quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. Le nom du Seigneur. N’est-ce pas intéressant? Pourquoi n’est-il pas dit, “Quiconque invoque le Seigneur?” Le NOM du Seigneur. Je sais que ces deux exemples ne sont pas les seuls endroits où vous trouvez ce genre de chose dans l’Ecriture.

, “Et voici Son commandement: que nous croyions au nom de Son Fils Jésus Christ, et que nous nous aimions les uns les autres, selon le commandement qu’Il nous a donné.” Quelle est la signification d’un nom? Parlez-moi des noms? Un nom fait quoi? Que fait un nom? Il identifie quelqu’un. *réponse des gens* Quoi? Oui, il représente quelqu’un. Votre nom vous représente. Ce qui est intéressant, c’est “le nom”! Le nom représente qui est Christ. Quand vous pensez au nom de Christ… “Arrêtez au nom de la loi.” Avez-vous déjà entendu ça? “J’apporte un message au nom du roi.” Le nom représentait qui ils étaient, tout sur les hommes, l’autorité qu’ils avaient. Le nom. Vous invoquez le nom de Jésus Christ. Je pense que c’est vraiment important. Pourquoi? Parce que, pensez à Son nom. Vous allez dans les évangiles – réfléchissez avec moi ici – vous allez dans les évangiles du Nouveau testament et voici le Sauveur. Il s’est incarné. Il est venu dans le monde. La Parole est faite chair. Il habite au milieu de nous. Et quand un nom Lui est donné – juste là au début – Matthieu nous frappe avec deux noms! Ce que je veux dire, immédiatement dans Matthieu chapitre 1, Il Lui est donné deux noms. Vous rappelez-vous lesquels? Jésus et Emmanuel; Et les deux noms sont définis pour nous. Pourquoi? Parce qu’un nom représente la personne. Appelez Son nom Jésus, qui signifie “Yahweh sauve”. Pourquoi? Parce qu’Il sauvera Son peuple de ses péchés. Son nom sera appelé Emmanuel, qui signifie “Dieu avec nous.” Vous voyez ce qu’un nom englobe? Il englobe la réalité de cette personne. C’est une description de cette personne.

Si j’invoque le nom du Seigneur Jésus, alors j’invoque tout ce qu’Il est. Et vous savez quel est le problème? Courir vers Jésus Christ est centré sur le fait d’invoquer le nom du Seigneur Jésus Christ; mais les gens ne l’invoquent pas pour ce qu’Il est. C’est le problème. Parce que, vous réfléchissez avec moi ici. Réfléchissez avec moi sur Son nom. Son nom Jésus, prenons celui-là en premier. Vous invoquez le nom de Jésus. Qui invoquez-vous? Celui dont l’Ecriture dit qu’Il va sauver Son peuple. Vous savez ce que cela me dit directement? Il va le faire; vous n’allez pas le faire. Nous en revenons directement à cette vérité, gratuitement, n’est-ce pas? Vous n’apportez rien. “Je suis le Sauveur,” dit-Il. Je sauve Mon peuple de ses péchés. Mon peuple ne se sauve pas lui-même de ses péchés. Je le sauve de ses péchés. Vous vous rappelez ce qu’Il a dit? Il a dit, “Ceux qui sont en bonne santé, n’ont pas besoin de médecin.” En d’autres mots: Je suis venu dans ce monde pour ces personnes qui ont besoin d’un Jésus. Entendez Son nom. Appelez Son nom Jésus, car Il sauvera Son peuple. Les personnes qui onvoquent le nom de Jésus, ce sont les personnes qui n’ont pas d’argent. Ce sont des gens malades. Ce sont des gens qui ont besoin d’un docteur. Ce sont des gens qui arrivent vides. Ce sont des gens qui viennent sans argent. Ce sont des gens qui quand ils entendent une telle invitation – comme nous avons entendu – “O vous tous qui avez soif, venez vers les eaux, même celui qui n’a point d’argent.” Le nom Jésus est pour les personnes qui n’ont rien à offrir. Il est pour les gens qui sont dans la misère et ruinés. Le nom de Jésus est pour ceux-là.

Si vous invoquez le nom de Jésus, vous vous trompez si vous voulez vraiment donner un coup de main dans votre salut. Vous n’invoquez pas honnêtement le Jésus qui est montré dans Matthieu chapitre un. Le Christ, qui est dans Matthieu 1, dit qu’Il sauvera Son peuple de tous ses péchés. Vous n’invoquez pas ce Christ. Vous n’invoquez pas le nom du Seigneur, si vous venez en pensant que VOUS pouvez offrir quelque chose. Qu’est-ce que les gens pensent pouvoir offrir? Toutes sortes de choses. Les gens veulent toujours offrir des choses à Dieu. “J’essaie de me repentir.” Quoi? Vous essayez de vous sauver vous-mêmes. Les gens essaient toujours de construire la foi. “J’essaie de croire, j’essaie de me repentir, j’essaie de faire ceci, j’essaie de faire cela.” J’entends ça tout le temps. “J’essaie de…” Et bien, vous n’êtes pas dans la misère. Vous n’êtes pas brisés. Vous dites, “J’invoque le Seigneur.” Vous n’invoquez pas le Seigneur quand vous essayez d’offrir quelque chose. Non!

Le nom du Seigneur. Réfléchissez au nom du Seigneur. “Je sauverai Mon peuple de tous ses péchés.” C’est pourquoi ils l’appellent Jésus. Vous appelez son nom Jésus, car Il sauvera Son peuple de tous ses péchés. Il va les sauver! Vous n’invoquez pas honnêtement Son nom si vous voulez offrir quelque chose en échange. Si vous avez eu de la bonté, si vous avez essayé de faire quelque chose. Si vous ne venez pas avec vos lèvres orgueilleuses fermées, alors vous n’invoquez pas le nom du Seigneur. Vous voyez, invoquez le nom du Seigneur signifie invoquer ce Sauveur. Qui est. Qui Il est, tel que décrit par Son nom. Ce qu’est Son nom, tout ce qui est représenté par Son nom. Vous écoutez ça aussi, ce n’est pas simplement qu’Il sauvera; Il dit ceci… l’Ange a dit qu’Il va sauver Son peuple de ses péchés.

Avez-vous entendu ce que Patrick a dit? Il a dit qu’il continuait à courir dans son péché. Jésus va sauver Son peuple de ses péchés. Avez-vous lu Romains 6:14, “le péché ne dominera pas sur vous”? Avez-vous déjà lu Ezéchiel 36:25, Il va les purifier de toutes leurs idoles? Avez-vous déjà lu Romains 6:17, “je remercie Dieu que vous soyez devenus obéissants de coeur”? Avez-vous lu ce genre de salut? Pensez, pensez, pensez. L’Ecriture dit, “si le Fils vous rend libres, vous serez réellement libres.” Et ceci? Tite 2:14, “Jésus Christ s’est donné Lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple purifié par Lui.” De purifier par Lui.

Voilà le truc, Il dit à un endroit, “à moins que vous ne renonciez à tout ce que vous avez, vous ne pouvez pas être Mon disciple.” Renoncer ne signifie pas que vous finissez par flotter dans le vide avec rien sauf votre âme. Renoncer ne signifie pas que vous n’avez aucune chemise à porter, ou une robe à porter. Renoncer signifie: je laisse tout partir. Seigneur, enlève tout, enlève le péché. Donne-moi seulement ce qui est bon pour moi. Permet-moi seulement de garder ce que Tu sais que je peux porter. Ce qui sera bon pour moi. Ce qui m’aidera dans la pureté et la justice, dans la droiture et la sainteté; sans laquelle je sais qu’aucun homme ne verra le Seigneur. Tu dis que Tu vas purifier un peuple, et que le péché ne va pas dominer sur lui, et Tu vas le purifier de toutes ses idoles. Ils ne vont plus être des esclaves du péché, et si le Fils vous rend libres, vous êtes réellement libres.

Rappelez-vous l’alliance qu’Il a faite? Il dit qu’Il va mettre Sa loi dans notre coeur. Nous allons bien la garder? Il va nous faire marcher dans Ses statuts. Quand nous venons à Lui, Il est Jésus. Il est appelé Jésus, parce qu’Il va sauver Son peuple de ses péchés. Il est trés sérieux. Vous ne pouvez pas venir en invoquant le nom du Seigneur et ne pas… Personne ne va discuter le fait que si vous n’êtes pas sincères sur le fait d’être sauvés que vous devriez vous demander pourquoi. N’est-ce pas? Y a-t-il quelqu’un ici, y a-t-il quelqu’un quelque part qui va penser que si vous le demandez sincèrement, que Christ va vous sauver si vous ne voulez pas réellement être sauvés? En faisant semblant de s’intéresser à des mots comme: “Je T’invoque,” ou, “J’invoque le nom du Seigneur Jésus Christ pour être sauvé.” Si vous faites juste semblant: “Seigneur, sauve-moi. Seigneur, aide-moi!” Si c’est juste faire semblant, vous savez que si vous n’êtes pas réellement sincères. Il ne va pas vous sauver.

Vous devez invoquer le nom du Seigneur, et L’invoquez par Son nom dans la sincérité. Et ce que Son “nom” nous indique, c’est qu’Il sauve tout. Il ne partage pas le sauvetage avec vous. Si c’est le genre de sauveur que vous voulez – où vous ne voulez pas donner un coup de main; où vous n’êtes pas prêts à vous glorifier dans votre propre réussite de ce salut; si vous voulez le genre de salut qui est TOUT LUI et rien de vous; si vous reconnaissez que c’est ce dont vous avez besoin; si vous êtes si fatigués et chargés à cause de tous vos efforts; et vous voyez que cela ne vous a mené à rien; dans tous vos efforts pour courir vers Christ, dans tous vos efforts pour construire une sorte de foi, ou une sorte de repentance, et vous en êtes juste épuisés, et vous en êtes arrivés au moment où vous êtes prêts à invoquer le nom de Celui qui promet de faire tout le salut! Alors c’est invoquer sincèrement le nom du Seigneur Jésus Christ.

Si vous en êtes arrivés là où vous voulez être sauvés. Vous voyez que l’Ecriture dit encore et encore, “Si tu veux. Viens.” Si vous voulez. Si vous désirez. C’est ce qu’est cet appel, n’est-ce pas? “Si vous avez soif…” Cela signifie désirer. Cela signifie une volonté. Si vous attendez d’être sauvés de vos péchés… Mais ne faites pas semblant. Son nom est Jésus parce qu’Il sauve Son peuple de ses péchés. Si vous venez avec même une seule idole dont vous ne voulez pas être sauvés, vous n’êtes pas sincères et n’invoquez pas le nom du Seigneur. Parce que, Son nom Jésus signifie qu’Il va vous sauver de tous vos péchés. C’est ce que ça signifie.

Vous invoquez le nom du Seigneur, vous serez sauvés. Si vous L’invoquez pour ce qu’est Son nom, vous serez sauvés. Si c’est ce que vous voulez, mais vous feriez mieux de vous rappelez à quel genre de Sauveur vous avez affaire. Vous avez affaire à un Sauveur qui fait tout le sauvetage. Vous avez affaire à un Sauveur qui a l’intention de vous purifier, et de vous racheter, et de vous purifier de la moindre idole, de briser l’étreinte du moindre péché, et de vous laver des péchés, et de vous purifier, et d’enlever toutes les souillures. De vous délivrer TOTALEMENT de tout. Vous devez renoncer, et abandonner, et tout Lui donner pour qu’Il enlève tout ce qui est ignoble, tout ce qui est horrible dans votre vie. Vous devez tout abandonner. Si vous vous accrocher à quelque chose de mauvais, un quelconque péché, quelque chose dont vous ne voulez vraiment pas vous séparer. Vous n’invoquez pas sincèrement le nom du Seigneur. Parce que c’est ce que Son nom signifie.

En tout cas, pensez à ça: Dieu avec nous. Emmanuel. Voilà encore un autre nom. Vous invoquez le nom du Seigneur. Vous invoquez le nom de Celui qui a le projet d’être avec vous. Le Dieu de l’Ecriture a le projet d’être avec vous. Pas seulement de vous sauver du chatiment. Pas seulement de vous sauver du péché. Pas seulement de vous sauver de l’enfer. Il dit: Je serai avec vous. C’est ce que veut dire Emmanuel. Un nom représente qui nous sommes. Il dit: J’entre. Je vais marcher avec vous. Pas le dieu de votre imagination. Le Dieu des Ecritures. Est-ce que c’est ce que vous voulez réellement?

J’ai entendu un prédicateur bien connu dire, “Vous savez que si Jésus marchait ici maintenant,” il pense, “Jésus rendrait beaucoup de personnes vraiment mal à l’aise.” Pourquoi? A cause de Ses demandes. Il espère que nous allons marcher dans Sa Parole. Vous prouverez que vous êtes Ses disciples, si Sa Parole demeure en vous. Luc 6:46, “Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur! et ne faites pas ce que Je vous dis?” Etes-vous vraiment prêts pour que ce Dieu soit avec vous? C’est ce qu’Il dit. Emmanuel. Dieu avec nous. Vous y réfléchissez. Invoquez-vous vraiment le Dieu de l’Ecriture parce que vous voulez qu’Il soit avec vous? Voilà qui est Christ. Il est Dieu. Il est Dieu avec nous. Mais, vous vous rappelez ce que Son nom signifie? Voulez-vous vraiment ce Dieu avec vous? Voulez-vous vraiment ce Dieu de la sainteté avec vous? Est-ce le genre de Sauveur que vous voulez? Espérez-vous obtenir un ticket gratuit pour sortir de l’enfer? Mais, le Christ de l’Ecriture vous inquiète. Il est trop rigide. Il est trop strict. Il est trop excessif. Il veut trop. Il demande trop. Vous feriez mieux de croire qu’Il demande beaucoup. Il demande tout, n’est-ce pas? Il fait tout le sauvetage! Il fait tout. Mais, si vous ne voulez pas être sauvés de tout ce qui est mauvais, et méchant, et mal dans votre vie, alors vous n’êtes pas sincères. Si vous ne voulez pas que le Dieu de l’Ecriture soit avec vous, et marche avec vous, vienne vers vous, et vous purifie, comme Il est pur. Alors vous n’êtes pas honnêtes. Vous n’êtes pas honnêtes avec l’Ecriture.

Si vous regardez et voyez ce méchant maitre du péché, ce maitre du péché souillé, noirci et infect; et vous dites, “Je n’en veux plus. Je sais que je ne peux pas le briser. j’ai besoin de quelqu’un qui va totalement me sauver, et je veux être sauvé de tout ça. Je veux la justice. Seigneur, viens et sauve-moi. Je ne suis pas prêt à parlementer. Je ne suis pas prêt à marchander. Je ne suis pas prêt à faire une négociation.” Vous voyez, c’est en rapport avec Son nom. Il se présente comme ça. Et si souvent, les pécheurs ne l’entendent pas. Ils n’entendent pas ce qui est dit par Son nom. Ils ne l’entendent pas. Vous appelez Son nom Jésus. Il va sauver Son peuple de ses péchés! Est-ce réellement ce que vous voulez? Vous devez y réfléchir. Est-ce réellement ce que vous voulez? Parce que, si vous faites semblant, “Seigneur sauve-moi,” Et tout ce que c’est, c’est que vous commencez à lire l’Ecriture et vous n’aimez pas le bruit du chatiment éternel. Vous n’êtes pas sincères. Si vous êtes sincères, Il vous sauvera en une seconde. Si vous L’invoquez pour ce qu’est Son nom, si vous invoquez le nom du Seigneur Jésus Christ, vous serez sauvés. Vous le serez. Si vous L’invoquez pour ce qu’est Son nom, et pour ce qu’il veut dire, vous serez sauvés. C’est comme ça que vous courez vers Christ. Vous L’invoquez pour tout ce qu’est Son nom. Vous ne faites pas semblant.

Tant de pécheurs veulent négocier. Ils veulent négocier. Pourquoi pensez-vous qu’il est dit, encore, et encore, et encore, dans l’Ecriture, “Ne vous y trompez pas, l’injuste n’héritera pas du royaume”? Ne vous y trompez pas! Vous ne voulez pas être seulement ceux qui écoutent la Parole, et ne font pas. Pourquoi? Encore et encore… Jésus, et Paul, et Jacques, et Jean. Pourquoi nous frappent-ils avec ça encore et encore? Parce que les gens veulent négocier avec Dieu. Ils veulent retenir quelque chose. Il y a cette précieuse idole. Et ils entendent que Jésus sauve, et ils aiment la pensée d’être sauvés de l’enfer; mais Il ne dit pas là qu’Il va sauver de l’enfer. Il est dit qu’ils ont appelé Son nom Jésus, parce qu’Il va sauver Son peuple de ses PECHES. De ses PECHES!

Le péché est le grand ennemi, pas l’enfer. Le péché! C’est ce dont vous avez besoin d’être sauvés. Si c’est ce dont vous voulez être sauvés, il y a un Sauveur pour sauver les pécheurs du péché! Il dit: Je suis venu pour chercher et sauver les perdus. Pas les bien-portants. Pas les justes. Il n’est pas venu pour chercher et sauver ceux qui n’ont pas besoin du salut. Il est venu pour chercher et sauver les perdus. Ceux qui veulent un sauveur. Ceux qui reconnaissent, “J’ai besoin d’un sauveur”. Ceux qui reconnaissent qu’ils sont dans l’esclavage du péché; et ils ne peuvent pas en sortir; ils ne peuvent pas briser la chaine, et ils veulent être sauvés de tout ça. Pas d’une partie. Ils ne veulent pas un marché, et ils ne veulent pas négocier. Ils ont besoin d’un sauveur pour les sauver de tout. De tout! Tout ce qui est impur, tout ce qui est mauvais, tout ce qui est souillé, tout ce qui est noir, tout ce qui est infect, et sale, et misérable en eux. Tout ce qui déplait à Dieu. Ils ont besoin qu’un sauveur vienne et les sauve de ça. Ils veulent que le Christ de l’Ecriture soit avec eux. Ils veulent Dieu avec nous. Ils veulent ça. Ils veulent qu’Il vienne et soit avec eux, pour les sauver de tous les péchés. Ils veulent qu’Il vienne. Ils veulent que tout ce qui les empéche de pouvoir s’approcher de Dieu soit enlevé.

Dieu avec nous. Pas quelqu’un qui veut une imitation. Tout le monde veut un sauveur. Tout le monde veut un sauveur qui va les garder de l’enfer, et les laisser garder leur péché. Tout le monde veut ce sauveur. Donc, devinez quoi? Le diable s’approche, et devinez ce que dit le message de toutes ces fausses religions? “Nous avons un moyen de vous faire entrer, et vous pouvez toujours garder vos idoles.” C’est pourquoi l’Ecriture doit sans cesse dire, “ne vous y trompez pas”; parce que c’est la grande tromperie. Vous pouvez invoquer le Seigneur, et vous pouvez chercher à courir vers le Seigneur, et vous pouvez faire toutes vos acrobaties, et vous pouvez essayer, et essayer. Vous pouvez chercher à venir. Et vous pouvez chercher à chercher. Vous pouvez demander, et vous pouvez prier, et vous pouvez aller dans la Bible, et vous pouvez faire toutes sortes de choses. D’habitude ces personnes appellent une personne, et ensuite elles appellent une autre personne; ensuite elles envoient un mail à cette personne, et ensuite elles vont vers cette personne et ensuite une autre personne. J’ai eu des personnes qui m’ont appelées encore, et encore, et encore. James vient juste de me dire qu’un gars a appelé 20 fois. J’ai vu ça encore et encore. J’ai eu des personnes qui m’ont appelées, et je leur ai parlées, et elles ont appelé d’autres personnes. Elles ont déjà parlé à James 20 fois. Elles ont appelé Paul Washer, et elles ont fait ceci et elles ont fait ça. Ils ont appelé partout. Et toujours, que font-ils? Que cherchent-ils? Je vais vous dire, Ils continuent à demander, et à demander, et à demander, et à ne pas être sauvés. Pourquoi? Ils cherchent une chose nouvelle. “Dites-moi quelque chose de nouveau.” Ce qu’ils veulent vraiment c’est qu’ils veulent que vous leur disiez, comment ils peuvent échapper à l’enfer, et encore garder leur péché, et d’un seul coup avoir la paix, et se reposer dans leur conscience, et dans leur âme. Et ça ne vient pas. Vous pouvez leur parler de la même chose que tous les autres ont. Vous leur avez déjà dit 20 fois, et James leur a déjà dit 20 fois, et tous les autres leur ont dit 20 fois. Mais, ce qu’ils ne veulent pas c’est le Sauveur tel qu’Il est offert dans l’Ecriture. Parce que ce Sauveur offert dans l’Ecriture promet ceci, “Si vous invoquez le nom du Seigneur, vous serez sauvés.” Vous le serez! Si vous voulez ce Sauveur; qui est confirmé par ce nom.

Vous pensez à ce qu’est Son nom. Vous pensez à ce que signifie Son nom. Vous pensez à ce que ce nom indique. Le genre de Sauveur que nous avons. Vous trouvez ça directement dans l’Ecriture – j’en ai parlé jeudi dernier, là-bas à l’université “Notre Dame du lac”. Il y a ce collecteur d’impôts – pensez-y – il ne regarde même pas vers le ciel. Le Pharisien, il récite. Vous pouvez l’entendre, le gars qui m’appelle: “J’essaie de me repentir! J’essaie de me repentir!” Savez-vous à quel point ça ressemble au Pharisien dans Luc 18? “Je jeûne deux fois par semaine! Je donne la dîme de tout ce que j’ai!” C’est exactement ce que je veux dire. Il n’a pas besoin d’un sauveur. Il fait un assez bon boulot, essayant de se sauver lui-même. Voici ce collecteur d’impôts. Il ne regarde même pas vers le ciel. Il se tient éloigné. Pourquoi? Il sait qu’il est souillé. Il sait, “Je n’ai rien à offrir. J’ai besoin de ce genre de sauveur vers lequel je peux aller en étant ruiné. La jauge de gaz dit vide. “Il ne me reste rien. Il n’y a même pas de fumée. Je suis vide. J’ai besoin de ce genre de sauveur, pour me sauver de tous mes péchés. Je ne veux pas m’accrocher à quoi que ce soit. Cela me tue. C’est une pollution pour mon âme. Je sais que Dieu déteste que je sois sale devant Lui. J’ai besoin d’être rendu propre de tout ça. Je veux que Dieu soit avec moi. Et je sais, j’ai ressenti ça dans les profondeurs de mon âme, Il est éloigné. Je ne suis pas digne de m’approcher de Lui.” Je vous dis que cet homme est rentré à la maison justifié. Cet homme a couru avec succés vers Christ.

Et une autre? Voici un voleur. Il est pendu sur une croix. Ses heures sont comptées. Le minutes de sa vie passent. Il est pendu là à côté de Christ sur cette croix et il reconnait, “Ma vie, ma vie n’est que… ruines. Je mérite ce que j’ai, je le mérite. Je suis un criminel. Je ne suis pas une bonne personne, Je suis un criminel. Seigneur souviens-toi de moi quand tu entreras dans Ton royaume.” Il a dit, “Tu seras avec Moi aujourd’hui au paradis.” Vous voyez, il avait besoin d’un sauveur. Il avait besoin d’un sauveur pour le sauver de tous ses péchés. Il avait besoin d’un pécheur pour faire le sauvetage pour lui. Il voulait le genre de sauveur que Christ était, et il voulait être avec Lui, et Christ a dit, “Tu vas l’être. Tu vas être avec moi au paradis.” Je vais vous dire ceci: Jésus Christ n’est pas venu simplement pour sauver certaines personnes. Il est venu pour sauver le type de personnes qui ont besoin d’un sauveur, tel qu’Il est.

Vous connaissez le DVD que nous avons fait? Il y a un clip à peu prés à la moitié dans lequel Paul Washer parle de la croix. Je ne me souviens pas quel est le nom de ce clip, mais c’est un de mes préférés Et quand il termine, il dit, “L’un d’entre vous pourrait demander, ‘Puis-je être sauvé?'” Et il dit, “Je ne sais pas, ça dépend.” Vous savez, le problème c’est d’être sauvé avec les mains vides. Je n’apporte rien dans ma main. Je m’accroche simplement à la croix. C’est la façon la plus simple d’être sauvé. Oui, c’est totalement impossible, si vous êtes déterminés à apporter quelque chose dans cette main.

Pouvez-vous être sauvé? Puis-je courir vers Christ? Vous pouvez. Il vous invite gratuitement à venir. Si vous Le prenez comme le Sauveur qu’Il est. Pour être sauvé comme Il sauve. C’est totalement glorieux si vous n’avez rien à offrir. Mais, les hommes, dans leur orgueil, ne veulent pas être sauvés de cette manière. Pourquoi? Il y en a peu qui le trouveront. Parce que la plupart des hommes ne viendront pas dans la misère. Parce que cela signifie de venir humble et contrit. Quand un homme vient – une femme vient – et ils disent: “Je n’ai rien à offrir,” c’est une attitude d’abaissement. Vous voyez, les hommes sont remplis d’orgueil. La plupart des hommes vont rater le ciel parce qu’ils ne s’abaisseront pas jusqu’au niveau demandé. et même cela ressemble à un effort. La plupart des hommes ne tomberont pas dans mare de vide, dans les bras de Christ. Ils veulent quelque chose à offrir, ils veulent être capable d’en fournir une partie. Ils veulent être capable de participer et de prendre la place. Mais pas de simplement s’effondrer au pied de la croix, dans le vide que Christ pourrait être tout. Qu’Il pourrait être le Sauveur parfait. Qu’Il pourrait faire tout le sauvetage. Nous venons à Lui les mains vides. En ayant besoin de Lui. En ayant besoin de Lui! Christ va seulement sauver ceux qui ont besoin de Lui. C’est ce qu’Il dit. “Le Fils de l’Homme est venu chercher et sauver les perdus.” Ceux qui sont bien-portants n’ont aucun besoin d’un médecin. Il est venu pour sauver ceux qui ont besoin de Lui. Voici le problème: il y a ces personnes qui disent, “J’essaie de courir vers Christ, mais Il ne me sauve pas.” Voilà pourquoi. “J’essaie de venir à Christ, mais Il ne me sauve pas.” Voilà exactement le problème. C’est toujours le problème. Ils n’invoquent pas le nom du Seigneur pour tout ce que cela signifie. Si vous invoquez le nom du Seigneur, cela signifie que vous invoquez le Seigneur, pour ce que Son nom signifie. Pour tout ce que Son nom est.

Vous regardez les noms de Christ, et vous pouvez voir quelle sorte de Sauveur Il est. Il n’est pas le genre à partager la gloire. Il est le Sauveur. Cela signifie que vous ne l’êtes pas, Lui si. Il est venu pour chercher et sauver les perdus. Cela signifie que vous êtes perdus. Vous êtes perdus. Vous ne savez pas comment revenir. Vous errez là-bas dans le désert. Vous êtes juste perdus. Vous êtes juste un perdu; et un vagabond; et un miséreux, une étoile errante là-bas dans les ténèbres. Vous avez besoin d’aide. Vous avez besoin d’une aide totale. Regardez, Sa voix retentit à travers les siècles. Et pour ceux dont les oreilles peuvent entendre, et qui disent, “Ah. Voici le genre de Sauveur que je recherche.” Alors Il dit, “Viens, Je t’offre de boire gratuitement.” Et vous pouvez courir directement là-bas et saisir, spirituellement. Vous demandez juste, “Seigneur aide-moi.” Et Il viendra tout de suite vous aider. Si Il ne vient pas, il n’y a qu’une seule explication. La faute et l’échec sont en vous; et c’est parce que vous ne venez pas vraiment à Lui tel qu’Il est. Vous ne Le cherchez pas tel qu’Il est. Vous n’invoquez pas Son nom tel qu’Il est. Vous ne courez pas vers Lui, pour ce qu’Il est. Vous voulez une autre sorte de sauveur. Vous voulez une autre sorte de Christ. Vous pouvez appelez le nom oralement, de Jésus, ou Christ. Mais si votre désir n’est pas pour ce que ce nom signifie, vous n’êtes pas sincères. Vous cherchez un sauveur différent de celui que Dieu a envoyé dans ce monde. Dieu a envoyé un Sauveur pour les perdus. Pour ceux qui ont un fardeau. Pour les chargés. Pour les malades. Pour ceux qui n’ont pas d’argent. Pour les misérables et les ruinés. Pour ceux, comme le collecteur d’impôts, qui ne peuvent faire qu’une chose c’est de se frapper la poitrine et de dire, “Dieu, sois apaisé envers moi, pécheur.” Et cet homme est rentré à la maison justifié. Voilà. Quand vous croisez des personnes, qui semblent frustrées, des personnes qui pleurent parce qu’elles ne sont pas sauvées; vous devez être vraiment clairs, sur exactement le genre de Sauveur qu’est Christ, et sur ce que Son nom signifie. Ce que c’est d’invoquer le nom du SEIGNEUR. Parce que, quiconque invoque le Nom du SEIGNEUR sera sauvé! Amen.