La vraie repentance

Catégorie: Extraits
Sujet:

Elle était vraiment arrivée au bout d’elle-même, et elle l’a vraiment reconnu après coup. Elle nous a dit, papa et maman, vraiment j’étais vraiment totalement obstinée, voilà ce qu’était le problème. Ele ne voulait vraiment pas traverser tout ça et s’abandonner, sa vie, et remettre sa vie entre les mains de Christ.


En ce qui concerne notre plus jeune fille, elle a maintenant 18 ans et demi, et il y a deux ans, il semblait qu’elle était réellement sauvée. Avant cette époque, il y a eu beaucoup de fois où elle est venue demander de l’aide; elle était sous la conviction du péché, elle était désespérée, elle pleurait, et elle voulait que nous parlions avec elle. Et elle se repentait de ses péchés aussi profondément que vous pouviez l’espérer. Il semblait qu’il y avait une réelle authenticité dans tout ceci, une certaine profondeur. Mais elle ne pouvait jamais s’approcher de Christ. Après que nous soyons venus lui parler cette fois-là, nous avons dit, bon, Evangeline, tu devrais le dire au Seigneur, ce que tu nous as dit. Tu pries. Tu confesses ces choses au Seigneur. Et donc, elle se repentait de ses péchés et elle avait la position, l’attitude qui faisait qu’elle en avait fini avec le péché, mais elle ne pouvait jamais croire en Jésus, qu’Il était mort pour ses péchés. Donc nous l’exhortions, et elle disait, dans la prière, Dieu, je crois que Tu es mort pour mes péchés. Et nous disions non, tu dois le comprendre correctement, Dieu a envoyé Son Fils mourir, pour payer la dette du péché pour les pécheurs. Et donc ensuite elle disait, Bon, Jésus, je crois que Tu es mort. Et nous disions, crois-tu qu’Il est mort pour tes péchés? Et alors elle disait, bon, Dieu je crois que Tu es mort pour mes péchés. Et nous disions, non, peux-tu dire que Jésus est mort pour payer la dette de tes péchés? Et elle ne pouvait pas sortir de ça. Elle n’arrivait pas à s’en sortir. C’était comme si il y avait un mur là. Nous nous demandions si c’était une obstruction démoniaque. Et donc le temps a passé, comme j’ai dit, environ deux ans, jusqu’à ce que dans une Conférence Heartcry, Dieu est venu avec une mesure de puissance, et cette puissance s’est occupée des personnes, et ce fut là qu’elle a traversé. Et c’est comme si elle avait été amenée jusqu’au bout d’elle-même, elle était désespérée, Et ce fut comme d’ouvrir la porte d’une écluse, et elle a tout déversé, elle fut capable de s’approcher de Christ, et enfin de croire qu’Il était mort pour payer la dette de ses péchés. Elle est vraiment arrivée au bout d’elle-même, et elle a réellement reconnu ça après coup. Elle nous a dit, papa et maman, vraiment j’ai été obstinée jusqu’au bout, voilà où était le problème. Elle ne voulait réellement pas traverser jusqu’au bout et s’abandonner, sa vie, et remettre sa vie entre les mains de Christ. Donc elle utilisait ça comme une petite opportunité pour résister. Quelques fois les choses peuvent sembler tellement difficiles, tellement compliquées, quand on s’occupe de l’âme. Mais vraiment, c’est juste une façade. Le Seigneur l’a fait tellement simple, c’est très profond, mais c’est très simple. Et vous savez, dans son cas, elle ne voulait simplement pas abandonner son égo et suivre le Seigneur. C’est vraiment étonnant, cette position de repentance optionnelle est étonnante, et combien elle est répandue. Une fois Terri et moi sommes allés visiter un ami dans une autre ville, et nous nous sommes assis sur son canapé, et il me racontait dans quelle église il allait. Et je disais, ton pasteur enseigne-t-il que la repentance est nécessaire pour le salut? Oh oui. Et j’ai regardé à ce moment-là en bas près du canapé, et il y avait un panier plein de journaux, “L’Epée du Seigneur” et le rédacteur principal, Curtis Hudson, ici il avait un article en première page, “La repentance n’est pas nécessaire pour le salut.” Je pensais, regarde ça, qu’est-ce que c’est? La repentance n’est pas nécessaire pour le salut? C’est incroyable ce qui est enseigné là-bas. Et donc il n’est pas étonnant que des soi-disant églises soient dans un tel bazar. Charles Stanley par exemple, une fois il a fait paraitre un article dans son magazine, “In Touch” magazine, et il disait que la repentance est nécessaire pour le salut, mais il a redéfini la repentance pour signifier simplement un changement de la foi en soi-même en la foi en Christ. Il disait qu’il aurait tort de dire à un ivrogne qu’il doit vouloir abandonner son ivrognerie pour devenir chrétien. Il disait, cela arrive après que vous soyez devenus chrétien. C’est comme une seconde étape ou un truc dans le genre. Et je suis d’accord, il est faux de dire à un ivrogne qu’il va avoir la victoire sur son ivrognerie pour devenir chrétien. Ce serait faux. Mais, effectivement si c’est un péché mignon, un péché idole, il serait très juste de lui dire, veux-tu abandonner ton ivrognerie pour suivre Christ? Une personne doit arriver à un endroit où il dit, Seigneur, j’en ai fini…avec mon égo et mes péchés et les standards de la société et les sourires. Et je tourne le dos à tout ça. Je veux Te suivre d’ici jusqu’au bout. Et vous savez, quelques fois sur cette question de la repentance, que ce soit optionnel ou pas, nous ne parlons pas d’avoir la victoire sur la fornication ou l’ivrognerie ou quelque chose d’autre, mais néanmoins, la question est, est-ce que je veux me détourner de ça? L’exemple classique est le jeune homme riche. Le Seigneur pose Son doigt juste là sur cette tache, juste sur ce nerf, et si tu veux Me suivre, tourne le dos à la convoitise, et tu auras un trésor dans le ciel. Et donc le Seigneur nous a donné, réellement, un précédent puissant là sur la question de la repentance. La repentance est tellement un grand thème de la Bible, quelques fois il est mis comme interchangeable avec la foi. Par exemple, Actes 2:38, Repentez-vous et soyez baptisés dans le nom du Seigneur Jésus Christ pour le pardon des péchés. Il ne mentionne même pas la foi. Et beaucoup de fois cela apparait, comme dans le livre de Actes. C’est une grande partie de notre message. Paul résume sa prédication, et il dit dans Actes 20:21, “La repentance envers Dieu et la foi au Seigneur Jésus Christ.” Il résume sa prédication avec ces deux éléments. Dans le grand commandement, raconté dans le livre de Luc, Il dit, “Allez dans toutes les nations et préchez la repentance et la rémission des péchés en Mon nom.” La repentance – c’est se détourner du péché, et placer sa foi en Christ, qu’Il est mort pour vos péchés. Bon, il commence à détester ça. Il commence à lutter contre ça. Finalement, si il est régénéré, le péché va décroitre. Il faiblira et faiblira, quelques fois, la victoire sur un péché peut arriver immédiatement. Et Dieu le guérit de ça immédiatement. Mais quelques fois il y a un processus où l’âme est fortifiée, et le péché s’affaiblit et finalement disparait. Si il ne lache pas prise, alors vous savez il n’était pas réellement régénéré.