Christ sera toujours là pour moi

Sujet:
Catégorie: Extraits

Jésus Christ est mort une fois pour toutes et maintenant Il vit pour toujours comme ultime Souverain Sacrificateur des croyants, qui est là à jamais et qui peut nous sauver. Il possède une vie indestructible, Il sera toujours là pour nous, même dans notre pire journée Il ne s’éloignera pas de nous mais Il se lèvera pour nous.


Mais cet auteur veut que vous voyez : Oh il y a un prêtre d’après l’ordre de Melchisédek. Une vie indestructible. Il ne meurt jamais. Il vit à jamais. Oh et regardez-Le dans toute son absolue pureté. Il est mort une fois pour toutes; Il vit maintenant à jamais – Une vie indestructible. Il est saint, innocent, sans taches, séparés des pècheurs. Il est l’ultime Souverain Sacrificateur. Il veut que nous voyons ça. Il veut que nous voyons un Souverain Sacrificateur qui est toujours là; capable de nous sauver jusqu’au bout, tous ceux qui viennent au Père par Lui. Et là Il est – Une vie indestructible. Il ne va jamais nulle part. Il va toujours être là pour moi. Dans ma pire journée, Il ne va pas s’éloigner. Il ne va pas partir là-bas. Il ne va pas partir. S’il y a quoi que ce soit, Il va se lever. Et la position debout est une posture où Il est prêt à venir et lutter, Il est prêt à venir aider, Il est prêt à tendre la main et offrir toute assistance.

L’auteur a écrit pour que vous voyiez, vous avez un Souverain Sacrificateur compatissant qui est devenu comme nous à tous les égards. Il a donné Sa vie, et Son sacrifice parfait absolument tous ceux qui croient en Lui. Ce sang répandu; cette offrande de Son corps; Il savait que Son Père n’affectionnait pas les offrandes et les sacrifices et le sang des taureaux et des boucs. Et donc Il a dit, “Un corps, Tu as préparé pour Moi.” (Hébreux 10:5). C’est ce que l’auteur veut que nous voyons. Il est venu dans ce monde dans ce corps, et Il l’a donné dans la mort. Le sang appelle la mort. Et sans le sang versé, il n’y a pas de pardon, il n’y a pas de rémission des péchés. Mais Il a versé Son sang dans le sacrifice parfait. Et ceux qui croient en Lui maintenant, Parfaits! Totalement justifiés! Absolument.

Mes frères, cela ne soulève-t-il pas la confiance? Cela ne vous pousse-t-il pas à vouloir sauter sur la glace? TOUS mes péchés. Je peux venir la tête haute. Ma pire journée, je peux venir la tête haute. Il ne va pas me renvoyer. Parce que ce n’est pas fondé sur mes mérites, sur ma vie, sur ma bonté, sur mes bonnes oeuvres; c’est fondé sur Lui et Lui seul. C’est ce qu’il veut que nous voyons. C’est ce qu’il veut que nous fêtions.

Quelques fois nous n’avons qu’à nous asseoir, et arriver à reconnaitre que ce n’est que ça. Faire un pas en arrière, et le laisser agir à nouveau. Dans toute mon iniquité; nous étions là avec Diego. Essayant de mériter quelque chose par nos propres bonnes oeuvres, vivant une vie inique et finalement pensant que nous étions assez bons. Nous devons nous remplir de ça. Notre péché n’est pas aussi grand. Un seul péché; et la gloire de Dieu contre laquelle je me suis levé, que j’ai foulée aux pieds, est tellement grande: Etre privé de la gloire de Dieu est un tel grand crime que je dois aller en enfer pour toujours, pour des âges sans fin, en souffrant des tourments éternels de châtiments et de tribulations et d’angoisse, et la fumée de mon tourment montant pour toujours et toujours et toujours et toujours; même si c’était juste un seul péché. Pourquoi? Parce que Dieu est aussi grand. Il est aussi beau. Il est aussi précieux. Et mon péché contre Lui est un crime d’une valeur incalculable. Et quand soudain vous contemplez cette deuxième Personne de la Trinité – la Parole de Dieu; la joie éternelle du Père dont la valeur ne connait pas de limites – qu’Il s’humilie et qu’Il revête la chair humaine et le sang; que le Père L’abandonne, pas pour un ami, pour un rebelle. Qu’Il regarde l’objet de Son amour éternel, et Le BRISE; à cause de ce que vous avez fait, et de ce que votre crime mérite. Et regarder ce sang couler, et ce corps s’affaisser tandis que les ténèbres couvraient la terre, quand Dieu a frappé Son Fils.

Il est devenu une propitiation. Dieu a déchargé Sa colère que chaque personne de Son peuple méritait. Une telle transaction a eu lieu. Christ Lui-même a eu un mouvement de recul. Nous devons prendre du recul quelques fois et réfléchir. Nous en remplir, et réaliser. Pas seulement ça, mais alors Christ monte au ciel, ce n’est pas, “Bon, oh Il en a fini avec eux.” “J’ai payé pour eux.” Il va, pendant des âges sans fins, porter notre humanité. Pouvez-vous imaginer Dieu faire ça? Se révêtir d’humanité, pas seulement pendant 33 ans, [mais] pour toujours. Pour toujours Il s’est identifié à nous. Un Souverain Sacrificateur compatissant qui vit pour l’éternité.

Nous devons simplement prendre du recul et reconnaitre. Et grâce à ce sang et grâce à ce corps, Il nous invite en Sa présence : Venez.