J’ai trouvé le repos en Christ.

Sujet:
Catégorie: Témoignages, Video

Je veux partager ce que Dieu a fait pour mon âme. Et je Lui rends grâce, le Seigneur, Il ne m’a pas laissé tomber. J’étais vraiment perdu. En fait, je n’avais même pas la moindre idée du fait que j’étais perdu. C’est une des pires choses concernant le fait de ne pas connaitre le Seigneur, c’est que vous trébuchez vraiment dans le noir, vous êtes aveugle, vous ne vous rendez pas compte que vous avez besoin de Lui. Et c’était vrai pour moi.

J’ai grandi, allant à l’église avec ma mère et entendant parler de choses de Dieu mais tout en étant totalement ignorant et ne sachant absolument rien. Et je pensais au fond que, ce que signifiait d’être chrétien et d’être juste davant Dieu, c’est que vous alliez à l’église et que vous croyiez en Jésus Christ. Je faisais les deux.

Mais ce que je n’avais pas réalisé, c’était que ma vie était remplie de péchés. Et j’étais en fait dans un royaume totalement différent, un monde totalement différent. Et ce royaume dans lequel j’étais m’a trompé pendant un long moment.

Je pensais que j’étais quelqu’un de bien mais comme je commençais à grandir, le péché a vraiment commencé à apparaitre. Il a vraiment commencé à venir sur le devant de la scène, et j’étais un hypocrite, totalement. Et j’avais vraiment honte du Seigneur. Si vous m’aviez placé avec d’autres chrétiens ou si vous m’aviez vu avec des femmes, je ne voulais pas parler de Christ. En fait, habituellement les vrais chrétiens me portaient vraiment sur les nerfs. Je ne me sentais pas à l’aise avec eux et j’essayais de me cacher du Seigneur. Mais ce que Dieu a commencé à faire, c’est qu’Il a laissé le péché se manifester en moi.

Et les péchés ont commencé à s’aggraver, des choses dont j’ai honte encore maintenant, même d’en parler, des choses qui sont mauvaises, des choses qui sont perverties et honteuses et mauvaises. Ces choses dans lesquelles en fait je prenais plaisir et je n’aurais jamais laissé personne les connaitre mais si vous aviez pu me suivre, ce que Dieu… Dieu est partout. Il est dans tous les endroits et Ses yeux voient tout. “Il n’y a rien de caché à Ses yeux” et si vous aviez pu me voir, vous auriez vu le péché dans mon coeur mais ce que le Seigneur a commencé de faire doucement, ça était de m’exposer. Et Il a commencé à me montrer vraiment, Il m’exposait à moi-même parce que jusqu’à ce moment-là, j’étais aveugle et ce que Dieu a commencé de faire, c’était qu’Il m’a mis… quand j’étais au collège, j’allais à l’église mais en vérité je ne voulais pas y aller. Même ma Bible, je la laissais à l’arrière de la voiture de ma mère juste pour que je puisse la sortir et l’apporter à l’église quand j’en aurais besoin. Mais Il m’a placé au milieu de vrais chrétiens qui aimaient vraiment le Seigneur et ce qui s’est passé, cela m’a vraiment montré l’exemple de ce à quoi une vie pour Dieu était supposée ressembler. Certaines de ces personnes, elles étaient les plus ringardes, les plus niaises du monde.

J’étais en seconde année au collège, et je me souviens qu’il y avait cet étudiant de septième année en particulier, et il était tout simplement le plus ringard qui soit mais je me sentais coupable quand j’étais près de lui. Parce qu’il partageait des choses à l’église, il partageait sur Christ avec ses amis, il avait un amour pour Dieu dont il n’avait absolument pas honte et j’avais vraiment honte.

Et ça a commencé à se déchirer en moi et je me suis rendu compte qu’il y avait des problèmes dans ma vie, alors qu’est-ce que j’ai fait? Mes pensées, c’était d’essayer de les solutionner moi-même. Je pensais que la solution était en moi-même. J’avais le pouvoir de tout changer, c’était vraiment, vous pourriez dire que c’était mon Evangile, que c’était vraiment le seul évangile que je connaissais, de se sauver soi-même. Se changer soi-même. Et donc j’ai essayé.

Les péchés qui étaient dans ma vie, sur lesquels Dieu a commencé à mettre le doigt et à me montrer, j’ai essayé de m’en débarrasser. J’avais 15 ans et ce qui s’est passé, c’est que les choses en fait ont commencé à empirer.

Et je ne connaissais pas ce verset de la Bible à cette époque mais dans Jean 8, il est dit, si un homme commet le péché, il est esclave du péché. Vous savez, le péché n’est pas un accident. Le péché n’est pas quelque chose qui est superficiel, il va dans le coeur, il sort de votre coeur.

Et il y a un principe qui règne à l’intérieur de vous, vous êtes sous la puissance du péché. Je ne savais pas ça, mais Dieu a commencé à m’enseigner ça par l’expérience. Si bien que, alors que j’essayais de combattre le péché qui était dans ma vie, alors que j’essayais de me secourir moi-même, de me changer moi-même, de me recommander moi-même à Dieu, en fait j’allais de plus en plus profondément dans le péché et j’ai ressenti ce combat. Et je n’aimais pas ça. A ce moment-là, le péché n’était pas mon ami. J’essayais de fuir le péché, j’essayais de suivre Dieu.

J’étais plus comme l’homme dans Romains 7. Vous savez, le commandement vient à lui et il se rend compte que ce qu’il fait est mal et il essaie d’arrêter mais en fait la loi réveille le péché et c’est exactement ce qui se passait.

Je me sentais coupable, je connaissais Dieu, vous avez raison la-dessus, je dois arrêter ça, c’est mal, je peux le voir aussi clairement que le jour.

Et pourtant j’étais sous la puissance du péché. Et j’ai commencé à être…me sentir vraiment coupable et à plier sous ce poids parce que je savais que j’étais un hypocrite. Et il n’y avait rien que je pouvais faire pour y remédier. Je me sentais comme, okay, je suis un hypocrite, et maintenant quoi?

Et dans la miséricorde de Dieu, Il ne m’a pas laissé là. Si Dieu commence à vous révéler votre péché, c’est une chose miséricordieuse. Et Il a fait ça pour moi. Et je Le remercie. Il ne m’a pas laissé aimer le péché et y prendre plaisir. Il a commencé à me faire fuir loin de ce péché et de le détester et de me sentir accablé.

Et donc ce qui s’est passé, c’est qu’il y a eu une retraite à l’église dans laquelle j’allais et c’était étrange, c’était comme si c’était la première fois. Avant, j’étais comme forcé d’aller à l’église mais ce fut le première fois après des mois de sentiments de culpabilité que j’ai eu une nouvelle envie. C’était comme si il y avait … Dieu faisait quelque chose et je ne comprenais pas ce que c’était.

Mais, le samedi soir, j’étais seul avec moi-même et j’ai crié à Dieu. Je n’étais prés de personne, il n’y avait personne pour me dire quoi faire, je ne savais pas quoi prier, mais j’avais besoin d’aide. Et j’ai commencé à crier à Dieu pour qu’Il me prenne, qu’Il me change, qu’Il me sauve et en vérité tout ce que je pouvais dire au début fut “Je suis désolé. Je suis désolé. Je suis désolé.” J’ai simplement répété ça, encore et encore, au Seigneur. J’étais brisé, en larmes devant le Seigneur car je savais que ce qui rendait ce sentiment si pénible ce qui rendait ce sentiment si lourd, c’était que Dieu était tellement bon.

C’était comme si je n’avais jamais connu la présence de Dieu avant mais cette nuit-là, Dieu est venu, c’était évident, Dieu est venu; Et c’était comme si Sa bonté était présente. Son amour et Sa valeur étaient présents. Et j’étais brisé. Je me sentais plus misérable que la poussière, m’accrochant à la poussière parce que j’avais péché contre un Dieu qui était bon. J’avais péché contre un Dieu qui était saint et aimant et pur.

Et un Dieu qui même m’avait aimé. Et je savais ça, je ne sais pas comment je le savais mais je le savais. Et j’étais brisé à cause de ça, rempli de remords et disant au Seigneur: je suis désolé, je suis désolé. Mais alors les larmes de douleur et de contrition sorties de nulle part se sont transformées en joie. Et c’était comme si mon âme était envahie par l’assurance que Dieu m’avait accepté, Dieu m’aimait, j’appartenais à Dieu et je n’ai jamais vraiment su la vraie terminologie de “je suis sauvé” ou je ne savais pas le dire mais je savais ceci, je disais que Jésus était mon Seigneur. C’est ce que je disais. Et je disais au Seigneur, je Lui disais, j’ai dit Dieu, je me souviens de ça, disant au Seigneur, “Tu peux prendre ma vie, prends ma vie, je ne veux pas la garder, je veux qu’elle soit à Toi.” C’était comme, c’était un abandon, mais c’était un joyeux abandon.

Et c’est vraiment ce que c’est, comme dans la Bible, quand vous voyez vous-même comme un pécheur quand vous commencez à vous sentir accablé, Christ dit: viens à Moi et c’est ce que j’ai fait. Le Seigneur m’a attiré à Lui et quand je suis venu à Lui, j’ai trouvé que Son joug n’était pas lourd, vous savez, Son joug n’était pas ce fardeau répressif, c’était la lumière. Et c’est le cas quand on vient à marcher avec le Seigneur, qu’est-ce que c’est?

Car je savais que mes péchés étaient pardonnés parce que je savais que Dieu m’avait lavé de tout ça, de toute cette culpabilité, de toute cette crasse dans laquelle j’avais vécu, de toute cette hypocrisie, c’était comme si tout avait été emporté. C’était comme si tout avait été jeté et que Dieu n’allait plus se souvenir de quoi que ce soit.

Et je me sentais tellement aimé et pris dans Ses Bras et proche de Dieu que mon âme était totalement remplie de joie et de paix et même dans la vie chrétienne, vous dites, bon, est-ce facile d’être chrétien? Non, ce n’est pas facile du tout d’être chrétien. En fait, cette Ecriture dit que nombreuses sont les afflictions des justes et que le monde va vous haïr si vous aimez le Seigneur. Nous vivons dans un monde de péchés et si vous aimez le Seigneur, le monde va vous haïr.

Et j’ai expérimenter ça, j’ai perdu tous mes amis sur-le-champ au collège. Je ne pouvais pas le cacher. Je voulais le partager avec eux et ils m’ont dit de partir mais je n’étais pas triste de perdre mes amis. Ce n’était pas une chose pesante pour moi parce que la paix de Dieu était venue dans ma vie.

Son pardon me couvrait et si vous saviez ce que ça signifie d’être justifié, si vous saviez ce que ça signifie d’être sans taches à Ses yeux, c’est comme si votre monde était inébranlable et c’est ce que c’était pour moi dés le début, le Seigneur a fait ça dans ma vie et je suis si reconnaissant suivre le Seigneur et marcher avec le Seigneur, rien n’a d’importance quand vous avancez dans la vie chrétienne.

J’ai parlé à des gens récemment, parce que Sa Parole dit ceci, que le sentier des juste, il devient de plus en plus lumineux jusqu’à la fin du jour. Et c’est vrai que comme Dieu vous donne plus, plus d’épreuves, plus de choses à porter, plus de choses dans lesquelles marcher, plus de péchés à combattre, plus de batailles, Il donne la grâce. Et au long des années, Dieu m’a montré de plus en plus de choses.

Au début, je ne connaissais vraiment pas grand chose, je savais que Dieu m’aimait, je savais qu’Il m’avait pardonné, je savais que Christ était mort pour moi. Mais comme vous avancez dans la vie chrétienne, Dieu commence à vous montrer beaucoup plus de la profondeur de Son amour, plus de la puissance de Son salut et la finalité de ça, la sécurité qui va avec.

Je me souviens quand j’avais 18 ans, j’ai entendu un homme qui préchait, et il a cité une phrase d’un cantique que je n’avais jamais entendu avant. Je n’ai pas grandi en écoutant des cantiques ou en chantant des cantiques, ce qui était dommage, parce que celui-là je crois aurait été vraiment bien. Il disait, l’auteur du cantique dit “je n’apporte rien dans mes mains, je m’accroche simplement à la croix,”. Et quand le Seigneur m’a enseigné ça j’étais chrétien depuis presque 3 ans mais de nouveau, c’était comme d’aller encore plus profondément dans le pardon que Dieu avait.

La liberté de l’Evangile, qu’Il vous invite simplement à venir et à vous accrocher au Seigneur Jésus Christ. Vous ne pouvez pas vous purifier tout seul pour venir à Lui, j’ai essayé et j’ai misérablement échoué.

C’est l’esclavage, c’est la mort, cela vous mènera directement en enfer si vous faites ça. Mais si vous venez au Seigneur les mains vides, que pouvez-vous donner à Dieu pour l’impressionner?

Rien. Que pouvez-vous faire pour recommander votre âme à Dieu? Rien. Mais si vous venez les mains vides comme un enfant, ce verset dit que vous pouvez vous accrocher à la croix.

Et quand Dieu m’a montré ça, ce fut comme de nouveaux niveaux de joie que je n’avais jamais connus avant. Un nouveau niveau de repos dans le Seigneur, c’est pourquoi le mot “repos” apparait dans la Bible si souvent. Pourquoi parle-t-on si souvent dans l’Ancien Testament du repos du Sabbat? C’est pourquoi Il en parle toujours, Il commande en fait à Son peuple de se reposer, vous vous reposerez et le Seigneur m’a dit ça quand j’avais 18 ans.

C’était comme de me montrer encore plus la profondeur du salut que Christ a gagné sur la croix, qu’Il a acheté pour Son peuple pour se reposer en Lui, de venir à Lui les mains vides et ça continue à être comme ça en marchant avec le Seigneur, Il continue à me montrer plus de choses que je n’avais jamais su sur Sa bonté, sur Sa grâce. Et même le fait que Dieu ait eu de la grâce pour moi, même quand je m’étais détourné de Lui, alors que j’étais encore Son ennemi, Christ est mort pour moi, Il a démontré Son amour pour moi, Sa grâce était mise sur ma vie.

C’était comme si elle était sur moi tout le temps et je n’en avais aucune idée. Mais l’amour de Dieu, comme il est dit dans le Psaume 103:17, que Son amour dure d’éternité en éternité pour ceux qui Le craignent. Et Dieu a commencé à m’enseigner ça à moi aussi, je me demande quand cela finira? Dieu sera-t-il un jour à court de grâce? Et bien, non. Toutes les richesses, toute la plénitude sont cachées en Christ.

Tous les trésors et vous ne pouvez pas, c’est insondable, vous ne pouvez pas sonder les profondeurs. Alors j’attends avec impatience de connaitre encore plus ce Dieu et quel Sauveur nous avons! Quel Seigneur, quel Dieu nous servons.