Des loisirs légitimes qui ont une place idolâtre dans votre coeur

Certains d’entre vous ont entendu l’histoire, Bob a voulu que je la partage encore. Je pense que je peux faire ainsi pour la gloire de Dieu. Il y a plusieurs années, lorsque j’étais un jeune pasteur, j’avais un intérêt en parallèle dans ma vie, c’était la collection des reliques. C’était un loisir. Ce n’était pas que je…En fait ça a commencé par une passion innocente. Quelque chose pour lequel j’ai eu un intérêt depuis que j’étais petit. Des artefacts indiens. J’ai commencé à collectionner et à rassembler ces choses.

Et, bien sûr, même si j’avais intégré le ministère et que j’étais dans la vie chrétienne, Je cherchais le Seigneur et je ne connaissais pas les Ecritures et je ne connaissais pas les implications à cette époque que Satan est très subtile. Et si il ne peut pas vous tirer vers le bas et vous distraire et vous détourner avec quelque chose de manifestement méchant il utilisera quelque chose de très bien pour le faire, ou quelque chose de légitme c’est pourquoi nous avons ce verset dans 1 Corinthiens 12:13 qui dit “Tout m’est permis mais tout ne m’est pas utile.” “Tout m’est permis mais je ne me laisserai pas asservir par quoi que ce soit.” C’est lorsque vous êtes amnené sous le pouvoir de quelque chose. Laissez moi vous dire, lorsque j’ai commencé à collectionner ces artefacts, petit à petit, ils ont commencé à occuper une place idolâtre dans ma vie. Je veux dire j’ai commencé à affectionner ces choses là de manière trop excessive. Et elles ont commencé à prendre non seulement beaucoup trop de mon temps mais aussi beaucoup trop de mes pensées parce que mes pensées doivent diriger mon emploi du temps, c’est-à-dire? Louer Dieu! Etre concentrer sur Dieu! En utilisant mon énergie à chercher le Seigneur! Et là je commençais à être détourné et eloigné par ce loisir légitime. Non pas que vous ne pouvez pas avoir un loisir tel que la pêche ou le golf ou quoi que ce soit qui peut remplacer, mais si facilement nous sommes d’une telle nature que même les choses légitimes peuvent rapidement s’introduire et saisir vos coeurs. et c’est ce qui commençait à arriver dans ma vie.

Ma collection s’agrandissait et j’étais fièr de cette collection, d’avoir ces choses accrochées partout sur mon mur Je me souviens qu’un jour je regardais, j’admirais et j’adorais mes reliques. Pas dans le sens de se prosterner devant eux réellement dans une vraie adoration. Encore une fois, c’était une chose qui s’introduisait, c’était de la distraction, de la diversion, un esclavage légitime. Il m’avait saisi à cette époque et je me souviens que le Seigneur m’a parlé lorsque je regardais un cadre contenant des têtes de flèches. Je me souviens des cadres et je me souviens des têtes des flèches qui étaient dans le cadre lorsque la voix de Dieu m’a dit, “Don, tu vas abandonner ça.” Je ne voulais pas penser que c’était la voix du Seigneur car comment pouvez-vous abandonner quelque chose, comment pouvez-vous devenir meilleur, faire tout sans le Seigneur à moins qu’Il ne vous aide et le fasse pour vous.

Je me rappelle que le Seigneur a dit: tu vas abandonner cette chose. OK. J’ai dit…vous savez comment vous avez tendance à dire, bon était-ce le Seigneur? Comment savez-vous si c’était le Seigneur ou pas? Est-ce que c’est le Seigneur ou est-ce juste ma conscience qui essaie de me dire quelque chose que je ne veux vraiment pas entendre. Qu’est-ce que c’est? Est-ce le Seigneur? Bon, est-ce que ça va passer?

semaines après, un homme m’a téléphoné et a dit, “J’ai entendu dire que vous avez une belle collection de reliques, je construis un musée.” C’était un homme très riche. Il dit “J’aimerais venir et voir vos reliques.” J’avais une trés bonne collection. J’ai dit “bien-sûr, venez.” Il est venu, a regardé la collection et il a dit, “combien voulez-vous pour ça?” J’ai dit “Je ne veux pas les vendre.” Il a dit “Je vous donne X dollars pour ça.” J’ai dit “Wow!” “Hmmm…non je ne veux pas les vendre.” Et il a dit “Bon, voici mon numéro de téléphone,” et il a dit, “Vous y réfléchissez, je vous appellerai demain.” J’ai raconté à ma femme, j’ai dit, “May” J’ai dit, “Mr. Coneester Hodges nous a offert, J’ai oublié le montant, pour ça.” J’ai dit “nous pourrions [repeindre] la maison et nous pourrions faire du bien avec ça mais je ne veux pas les vendre.”

Mais il m’a rappelé le lendemain. Vous savez, mon coeur était embrouillé. C’est tellement subtil comment vous pouvez être un chrétien et aller à l’église et lire votre Bible et prêcher des sermons et cependant avoir un coeur éloigné et embrouillé par les affaires de cette vie. Certains d’entre vous sont dans cette état ce matin même. vous êtes vraiment fidèle en apparence mais vous êtes empêtré dans quelque chose. Pourvu que non! Peut-être que vous pouvez vous échapper. Je ne sais pas ce que c’est, mais vous savez si vous êtes empétré dans quelque chose. Bon il m’a rappelé le lendemain et a dit “Don, qu’avez vous décidé?” Et j’ai dit, “Mr Hodges, j’ai dit, “J’appecie votre offre mais, ma femme et moi en avons parlé, je ne veux pas vraiment les vendre, je n’essayais pas de les vendre, et j’ai collectionné ces choses toute ma vie. Mais si vous faites monter les enchères maintenant,” j’ai dit, “si vous deviez me donner quelque chose comme cinq milles ou sept milles dollars de plus, car je les ai comme qui dirait examinées et inventoriées et je pensais bon si il me donnait plus qu’elles ne valent je devrais les vendre, n’est-pas ? Et j’ai dit “si vous me donnez”..je pensais je me débarasserais de lui, je fixerai un prix et il dira seulement Oh, laissez tomber. Bon j’ai fixé un prix plus élevé.

Regardez, c’est incroyable comment Dieu dans Son infinie bonté peut vous guérir de quelque chose d’un côté et vous aider d’un autre côté. N’est-Il pas intelligent? Bon, il m’a rappelé et je lui ai dit que je ferais monter les enchères, il a dit “voudriez-vous me laisser revenir et regarder?” J’ai dit “Euh oh.” J’ai dit “bien-sûr venez.” Et il a amené un expert et ils sont venus et ils ont regardé ma collection de reliques et il a dit, “Comment voulez-vous votre argent?” Mon coeur. (sensation d’effondrement) J’ai dit “Cela m’est égal, ça n’a pas d’importance.” Il a commencé à retirer ces choses du mur et à les mettre dans des boîtes. Elles étaient mes bébés. Elles s’en allaient. J’ai commencé à avoir de la peine. à pleurer. Je devais monter chez mon beau-frère, Henry, qui est malade d’un cancer des os à l’heure actuelle, je souhaite que vous priez pour lui. Je suis allé chez mon beau frère aprés qu’il ait sorti toutes mes reliques de la maison. Je devais aller là bas parce lui et moi nous chassions ensemble. On creusait beaucoup dans les grottes indiennes ensemble. Il avait une bonne collection. J’ai du m’en procurer chez lui pour en avoir une, vous savez. Vraiment! Voilà à quel point c’était malsain.

Et donc je m’en suis procuré pour les regarder et ainsi je ne restais pas completement sans aucune (relique) et je me morfondais et c’était, c’est arrivé vers, c’était en Février pendant l’hiver, c’était, quoi, au milieu des années 80, May(le nom de sa femme)? Et j’avais le moral à zéro, je veux dire j’étais découragé et voici: Je savais que le Seigneur me travaillait. Ma femme m’a fait des reproches, elle a dit Don, tu n’aurais pas été plus triste si l’un de nos enfants était mort. J’étais vraiment peiné du fait que je m’étais débarassé de ma collection de reliques. Mais le Seigneur m’avait dit: tu vas abandonner ça.

Bon j’avais abandonné. C’était un Dimanche et j’étais pasteur dans une église où je préchais chaque semaine, et j’étais tellement en désaccord avec Dieu et tellement triste et tellement abattu dans mon âme par cette histoire, Je ne pouvais pas préparer quoi que ce soit. Je ne pouvais pas recevoir un message. Je ne pouvais pas prier. Je ne pouvais pas dormir. J’étais malade. Et ce qui me rendait malade c’est que je savais que tout ceci…que mon affection démesurée pour ces choses était mauvaise. Et ma condition spirituelle me rendait malade. J’étais malade de m’être débarrassé de mes reliques. J’étais malade parce que je, quoi, l’argent à cette époque: Et donc? Mais je vous explique. J’étais…je pouvais à peine manger. je ne pouvais pas boire. je ne pouvais pas préparer un sermon. J’étais au plus bas, J’étais dévasté. J’étais abattu.

Et nous avons eu un groupe à ce moment-là qui était revenu de Bentley, en Louisiane un groupe avec lequel je n’étais pas parti cette semaine-là, Dieu faisait autre chose avec moi. Mais ils sont revenus et ils étaient juste remplis de joie, et là je me traine aussi lamentablement que possible, dévasté dans mon coeur, et ces personnes reviennent de Bentley, de Louisiane et louent le Seigneur et se réjouissent et sont heureux et je suis abattu. Ce n’est pas une sensation trés drôle quand vous voyez les gens autour de vous qui ont la joie du Seigneur et vous, vous êtes abattu. Vous avez le moral à zéro. Et c’est comme ca que j’étais, j’avais le moral à zéro.

Il faisait froid, et je suis allé à l’église ce matin-là pour mettre le chauffage. Je portais une vieille veste de l’armée, un jean, et j’étais si découragé et abattu et malade et je marchais dans cette église et j’allumais le chaufage et je n’oublierai jamais. Dieu m’a donné la grâce de tomber devant Lui et au devant de cette église je suis tombé et dit “Oh Dieu !” Il m’a accordé la repentance. Il m’a accordé la capacité de reconnaître ma relation idolâtre avec ce loisir particulier, Je le Lui ai confessé en tant que péché et je lui ai demandé de me pardonner. Je me suis vraiment repenti de ça du plus profond de mon coeur et j’ai demandé le pardon du Seigneur et je vous dit ce fardeau, cette douleur, cette oppression, cet esclavage se sont retirés de moi comme un nuage. Juste retirés. Et j’étais libre dans mon esprit.

Et je louais Dieu en Esprit et en vérité et mes amis je vous le dis ce jour, Je, vraiment, Je ne sais pas ce que Paul a vu ou entendu, il ne pouvait pas dire ce qui était illégitime, mais laissez moi vous raconter juste en une fraction de secondes ce que Dieu m’a révélé, dans mon esprit des choses sur le monde à venir, des choses sur le ciel, des choses sur la réalité de la vie et de la mort et du ciel et de l’enfer et toutes les choses de Dieu. Je ne pouvais pas comprendre toutes les choses que Dieu déversait dans mon âme! Je n’ai plus jamais été le même depuis! J’étais libre. J’ai vu la brièveté de la vie. J’ai vu, “Ne vous amassez pas des trésors sur la terre.” J’ai vu qu’il n’y avait qu’une seule raison de vivre.

Ce matin-là dans la ville, je n’avais pas un sermon, mais j’avais un témoignage. Et j’ai commencé à partager ce matin-là pendant le culte ce que Dieu avait fait dans mon âme en me délivrant d’un loisir légitime, dont personne n’aurait imaginé qu’il s’emparerait de mon coeur et m’abattrait en tant que Chrétien. Et Dieu a agi ce matin-là! Il y avait des gens qui se levaient ici et là en disant: J’ai eu ça dans ma vie et j’ai su que c’était mauvais. J’ai été pris dans ce péché particulier et j’ai essayé de le garder secret. C’est incroyable comment le SEIGNEUR a béni ce matin-là! Un esprit de réveil et de réalité s’est manifesté ce jour-là. Louez le SEIGNEUR! C’est une preuve! Je ne l’aurais jamais fait mais le Seigneur Dieu qui est omnipotent sauve! Et Il règne. Est-Il votre Dieu? Le connaissez-vous comme Seigneur?