Y-a-t’il encore un élément prophétique aujourd’hui?

Bon, je veux, et je pense que…

…Regardez, si vous avez vos Bibles avec vous, vous pourriez les ouvrir maintenant à 1 Corinthiens 14. J’aimerais que vous regardiez un texte, parce que dans la communauté réformée, je pense qu’ils ont mal défini la prophétie, en fait.

Vous savez, j’ai un ami missionnaire, qui sert le Seigneur en Chine, qui vient juste de nous rendre visite ici aux Etats-Unis, et il était dans notre maison. Et il a dit que sa crainte était que le ministère de la prédication aux Etats-Unis d’Amérique ait perdu son élément prophétique. Puis-je vous dire quelque chose? John Piper a dit, et peut-être que quelques-uns d’entre vous l’ont entendu. Il prie pour le don de prophétie chaque fois qu’il va au pupitre. De quoi parlent ces types? Beaucoup dans la communauté réformée dirait que la prophétie n’est en rien différent de la prédication. Je ne suis pas d’accord avec ça parce que je ne pense pas que ce soit ce que dit Paul et je vais vous le montrer. Si vous êtes dans 1 Corinthiens 14, je voudrais que vous regardiez là où il commence à parler clairement de la prophétie, verset 19. ‘Mais, dans l’église, je préfère dire cinq paroles avec mon intelligence, afin d’instruire les autres, plutôt que dix mille paroles en langues. Frères, ne soyez pas des enfants au point de vue du jugement, mais pour le mal, soyez de petits enfants, et pour le jugement soyez des hommes faits. Il est écrit dans la loi, ‘C’est par des hommes d’une autre langue et par des lèvres d’étrangers que je parlerai à ce peuple…” Et il continue, il parle des langues. Verset 24, ‘Mais si tous prophétisent, et qu’il survienne quelque non-croyant ou un simple auditeur, il est convaincu par tous, il est jugé par tous; les secrets de son coeur sont dévoilés. Alors, tombant sur la face, il adorera Dieu, et publiera que Dieu est réellement au milieu de vous. Que faire donc, frères? Lorsque vous assemblez, chacun a-t-il un cantique, une instruction, une révélation, une langue, une interprétation, que tout se fasse pour l’édification. Si l’un parle en langues…’ Ensuite il continue avec ça… Verset 29, ‘Pour les prophètes, que deux ou trois parlent, et que les autres jugent.’ Maintenant nous y voilà! Verset 30. Je veux que vous voyez quelque chose sur ce que Paul croit être la prophétie. Il dit, ‘Si une révélation…’ Maintenant remarquez le verset 29, il parle des prophètes, ‘Pour les prophètes, que deux ou trois parlent, et que les autres jugent. Un autre assistant a-t-il une révélation…’ Un autre assistant, en plus de qui? Du premier prophète qui parle. ‘Si il y a une révélation,’ qui est faite au deuxième ou au troisième prophète ‘assis là, que le premier se taise. Car vous pouvez tous prophétiser successivement, afin que tous soient instruits et que tous soient exhortés. Les esprits des prophètes sont soumis aux prophètes.’ Maintenant ce que je voudrais vous faire comprendre les gars et voir, c’est ça au verset 30, ‘Un autre assistant a-t-il une révélation…’ Voici l’image. Vous avez un prophète qui parle, d’autres sont assis là jugeant ce qui est dit et une révélation est faite à un des prophètes assis là. Maintenant ce que je veux vous faire comprendre c’est ça. Ce que Paul veut dire par prophétie ici ce n’est pas quelque chose qui a été déjà étudié, ni déjà appris, ni sur lequel on a déjà médité. C’est quelque chose qui est révélé juste là.

Or quand ce missionnaire était là et il disait qu’il craignait que nous perdions l’élément prophétique. Laissez-moi vous dire quelque chose, je crois qu’un élément prophétique est revenu dans l’église par des hommes comme Piper, et par des hommes comme Washer. Il y a un élément prophétique. En d’autres mots, les choses sont révélées, qui n’ont pas nécessairement été étudiées. Or vous savez que la communauté réformée tend à appeler ces choses comme ‘lumière à leurs pieds’. Oh, ils sont une peur bleue de la terminologie, la prophétie. Autant qu’ils ont peur des langues. Mais ils peuvent avoir une nom différent pour ça, mais je vous dis que les puritains y croyaient. Ils ont pu l’appeler par un nom différent, ils ont pu l’appeler… Ils l’ont appelé quelque chose, comment l’appelaient-ils? L’Esprit, quelque chose de cette nature. mais vous savez, vous lisez l’autobiographie de Spurgeon, vous voyez qu’il avait ces dons. Vous écoutez Paul Washer, vous voyez qu’il a ces dons. Vous écoutez John Piper, vous voyez qu’il a ces dons. Vous écoutez ce missionnaire… de Chine, vous voyez qu’il a ces dons. Qu’est-ce que c’est? Ce sont des choses que Dieu nous révèle. C’est Spurgeon, déclarant au fond quelque chose qu’il ne pouvait pas autrement savoir être vrai… C’est Paul Washer disant, ‘Quelqu’un va entrer dans cet auditorium et va chercher à mettre fin à cette réunion.’ Et il pense, ‘Pourquoi ai-je dit ça?’ Et quelqu’un passe la porte et essaye de mettre fin à la réunion. C’est Spurgeon disant quelque chose sur quelqu’un dans l’assistance, et qu’il ne pouvait pas savoit et cela s’avère vrai. C’est John Piper disant que, pendant qu’il prèche, soudain des choses sont révélées à son esprit et ensuite des gens viennent vers lui et disent, ‘J’ai vraiment apprécié ce message.’ Et bien qu’est-ce qui vous a tant aidé?’ Bang! Juste là, la partie du message dont il parle, ‘Dieu m’a donné ça juste là au pupitre.’ C’est un ministère prophétique.”

C’est Dieu qui nous donne une parole. Quelques fois une parole qui a été oubliée, mais dont l’église a besoin. Quelques fois c’est quelque chose qui autrement n’aurait pu être connue. Cela tend à être ce qui est utile dans le contexte immédiat pour l’église. C’est réconfortant, c’est édifiant. Ce n’est pas égal au canon des écritures, ça ne l’est pas. En fait Paul dit, ‘Que si vous…’ Vous savez, juste là à la fin du chapitre. Si vous les gars êtes réellement des prophètes, alors laissez… au fond approuvez ce que je dis, que c’est vraiment la Parole de Dieu. En d’autres mots, vous savez quoi, les prophètes sont soumis aux prophètes. Mais il est dit, Paul dit que les apôtres ne sont pas soumis aux prophètes. En fait, les prophètes doivent être soumis aux apôtres. Il dit,” j’ai enseigné ça et si vous êtes vraiment inspirés alors prophétisez, approuvez ça, et en fait certifiez que ce que je dis c’est vraiment la Parole de Dieu, c’est vrai. Alors au fond… ce que nous trouvons c’est que les apôtres, ils parlent par l’autorité de Jésus Christ. Il n’est pas dit qu’il n’y avait pas de place pour avoir un esprit béréen et comparer les Ecritures avec ce que ces gars disaient. Mais en même temps, les prophètes… Vous savez, nous avons en gros des prophètes comme Agabus. Différents prophètes sont venus. Nous savons que tout ce qu’ils disaient ne venaient pas forcément des Ecritures parce que Agabus était appelé prophète et nous ne connaissons qu’une de ses prophéties dont il a parlé, et pourtant il était un prophète même avant qu’il ait donné cette prophétie. Clairement, Paul insinue que les gens à Corinthe fonctionnaient juste de la façon dont il parle. Clairement, Paul insinue qu’une multitude de prophètes oeuvraient à Corinthe. Nous n’avons absolument aucunes de leurs déclarations prophétiques. Ce qui nous dit que ce n’est pas au même niveau que le canon biblique. Ce n’est pas au niveau de … si un de ces prophètes a une Parole de Dieu, nous devons l’enregistrer dans la Bible. Quand Paul Washer a eu une parole de Dieu. Quand ces soeurs du réveil aux Hébrides ont eu une parole de Dieu. Quand Spurgeon a eu une parole de Dieu, ce n’est pas du même calibre. Cela n’avait pas à être enregistré dans l’écriture. C’est au fond Dieu travaillant par un certain don du Nouveau Testament. C’est réellement d’une grande aide pour l’église, et Paul dit que nous devrions désirer ce don. Vous savez, je pense que ce missionnaire de Chine a une réelle inquiétude à dire que sa crainte est que la prédication perde son élément prophétique. Vous savez de quoi il s’inquiète, c’est que la prédication dans ce pays au fond devienne universitaire. Que nous devenions simplement un tas de scribes se tenant au pupitre, ressassant ce que d’autres hommes ont déjà enseigné et que nous ne sortions pas une parole fraiche de Dieu. Vous savez que McCheyne a dit ça, n’est-ce pas? Nous obtenons nos paroles, nous obtenons nos pensées de Dieu, ceux qui préchent la Parole. Que Dieu nous donne cet élément prophétique. A cause de beaucoup d’incrédulité, les hommes en ont une peur bleue. Mais nous en avons besoin, nous en avons besoin à notre époque.

Mes frères, ce n’est peut-être pas la réponse que vous vouliez ou attendiez. Mais le texte là dans 1 Corinthiens 14 semble indiquer que ce dont Paul parlait prophétiquement, c’est une révélation, c’est quelque chose qui n’a pas été étudié, c’est quelque chose qui a été révélé à l’homme assis là.” Question: Et en ce qui concerne les prophéties confuses…?

j’ai vu des prophéties du Nouveau Testament. Je vous dit, je connais un gars à qui Dieu a donné d’un seul coup une parole, que le gars avec qui il travaillait était impliqué dans l’adultère Il l’a confronté, c’était vrai. Je connais un homme à qui Dieu a donné une parole que un homme qui était sorti de notre église pour aller en Corée était impliqué dans une secte. Une semaine plus tard il a découvert que c’était vrai. …Ce que j’ai trouvé, c’est que ces hommes qui ont un don de prophétie, ils sont vrais, et ils sont précis, et ils sont vrais. Ce n’est pas toutes ces fausses prophéties qui ne peuvent pas être vérifiées. je dis, examiner les esprits. Il est dit, ‘Ne méprisez pas la prophétie.’ N’est-ce pas, en 1 Thessaloniciens 5? C’est vrai aussi après qu’il dit que nous sommes supposer tout examiner. Je dirais que nous devons examiner les choses. A nouveau je reviendrais la-dessus… vous savez quoi? si quelqu’un me dit qu’il a ce don, mais je connais ce gars. Il n’est pas le gars le plus honnête. Quelques fois c’est difficile de croire ce qu’il dit. je n’y crois pas. Si ce gars est un gars qui est sans tache et irréprochable dans sa réputation et qu’il commence à me dire qu’il a une parole de Dieu, je vais écouter. Nous devons examiner les esprits. De qui cela vient? Au fond un petit peu d’inspection. J’ai connu quelqu’un autrefois qui m’avait dit qu’il avait eu une parole du Seigneur. J’ai commencé à enquêter un petit peu, et vous savez quoi, cela correspondait au don biblique, et je ne l’ai pas remis en question jusqu’à ce jour. Je pense que c’est bien fondé. Je l’ai vu, mais je sais aussi que nous avons beaucoup de charlatans dehors. Nous avons beaucoup de gens qui aimeraient être applaudis et ils aimeraient être vus, être grands aux yeux du peuple. Ils veulent être aimés des hommes et …veulent se montrer devant les hommes. Ils veulent réellement être vus comme les “grands.’ C’est une autre chose que j’ai vu, quand vous avez de vrais dons spirituels qui sont inhabituels et uniques, d’habitude Dieu les accompagnent d’une dose supplémentaire d’humilité. Ce que j’ai d’habitude trouvé, c’est que les hommes ayant le don de prophétie ne se sont jamais proclamés prophètes eux-mêmes. Ils sont d’habitude humble, ils sont discrets… Il y a une autre chose à surveiller, si vous avez un gars qui est arrogant. Il est rempli d’orgueil et il vous dit qu’il a des dons comme ceux-là, je dirais, “Non, je ne suis pas tellement sur que vous les ayez.’

“Autre chose, d’autres questions? Quand Paul dit que nous devrions désirer le don de la prophétie, est-ce dans ce contexte? Quel contexte? Quand Paul parle des dons. Oui, au fond il dit ça comme ça, il dit, ‘Recherchez l’amour. Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à celui de prophétie.’ C’est comme ça qu’il le dit… Regardez, si un apôtre dit, ‘Surtout…’ Nous devrions aspirer aux déclarations prophétiques. Vous pouvez être sur que ça a une grande valeur dans l’église. Je pense à cet homme qui a récemment dit que c’est sa crainte que nous perdions l’élément prophétique. Je connais cet homme. Vous trouverez peu d’hommes qui ont le même caractère que le sien, et pour qu’il ait cette crainte, et pour qu’il ait ce désir… Vous savez, je crois que nous avons perdu ce désir. N’est-ce pas étonnant à quel point l’écriture dit que nous ignorons, et pourtant il y a quelque chose, Dieu parlant par Son apôtre nous dit aujourd’hui de désirer ces dons. Si vous allez parler des dons spirituels, voici celui qu’il faut désirer. Pourtant dans tant de milieux, il n’est pas seulement non désiré, il est méprisé. Il est craint. C’est stupéfiant! Si nous prenions les écritures à leur vraie valeur, mais nous avons toutes ces présuppositions. Nous avons toutes ces traditions, nous avons toutes sortes de gens de type réformé qui ont une peur bleue du surnaturel. Alors nous devenons désarmés. Ces camps réformés universitaires voudraient nous désarmer de tant de choses du Nouveau testament. Frères et soeurs, ne laissez-pas cela arriver. Oh, accrochez-vous à la doctrine de la grâce, je ne vous dis pas de sortir de ce camp, mais ne laissez pas les calvinistes universitaires vous désarmaient des écritures. Soyons ce que les écritures nous disent d’être et faisons ce que les écritures nous disent de faire et désirons ce que les écritures nous disent de désirer.” Rien d’autre.