Les paroles dures de Jésus Christ

Sujet:
Catégorie: Extraits, Video

La grâce de dieu et ce don gratuit de la justice de Dieu, n’abondent en personne sauf dans le vrai Christ, et le vrai Christ est le Christ qui est révélé dans les Ecritures. Il est celui qui dit “A moins que vous n’abandonniez tout ce que vous avez, vous ne pouvez pas être Mon disciple.” Il est Celui qui dit “Pourquoi M’appelez, “Seigneur, seigneur,’ et ne faites-vous pas les choses que je dis.” Il est Celui qui a dit, “Beaucoup me diront en ce jour, “Seigneur, Seigneur.” Et Il va dire, “Ce ne sont pas tous ceux qui Me diront, “Seigneur, Seigneur,’ qui hériteront ou qui entreront dans le Royaume des Cieux, ce sont ceux qui feront la volonté de Mon père dans les Cieux. C’est le même qui a dit, “Vous ne devriez pas écouter seulement la parole mais la pratiquez.” Il est Celui qui a parlé de cette manière.

Il est Celui qui a dit, “Quand vous faites un repas, n’invitez pas vos riches amis, invitez les pauvres.’ Il est Celui qui a dit, “Prenez vos biens et allez les vendre pour avoir de quoi donner aux pauvres.’ Il est Celui qui a dit, “Vous prouverez que vous êtes mes disciples de différentes façons, de la façon dont vous traitez Sa Parole. Par les fruits que vous portez.

Il est Celui qui a dit sans cesse, “Suivez-moi.’ Et quand les hommes ne Le suivaient pas, ils partaient et mouraient.

Jésus Christ! C’est Celui à qui tout jugement va être remis. Jésus Christ des Ecritures a dit des choses dures aux hommes. Jésus a dit, “A moins que votre justice ne dépasse celle des plus religieux de cette époque, vous n’hériterez pas du royaume.’ Il est Celui qui a dit de ne pas amasser de trésors ici-bas, mais d’en amasser au ciel. Il est Celui qui a dit, “Heureux les pauvres en esprit, heureux ceux qui sont doux, heureux ceux qui pleurent, heureux ceux qui procurent la paix, heureux ceux qui ont faim et soif.’ Pas dans cet ordre, mais ceux… Il est Celui qui a dit ça. Il est celui qui a dit, “Vous ferez de grandes oeuvres afin que Dieu soit glorifié dans le ciel. Il est Celui qui a dit que vous prierez, vous jeunerez, vous donnerez, et ne faites pas comme les hypocrites. Il est Celui qui a dit, “Quand tu pries…, quand tu jeunes…’ Il est Celui qui nous a appelé à Le suivre même si cela nous impose de détester mère et père. Il est Celui qui a dit que, si vous aimez quelqu’un plus que Lui, vous n’êtes pas digne de Lui. Il est Celui qui a dit que, si vous mettez la main à la charrue et regardez en arrière, vous n’êtes pas digne de Lui. Il est Celui qui a dit, “Souvenez-vous de la femme de Lot ?’ Il a dit des choses dures aux hommes.

Il est Celui qui a dit à un de Ses principaux apôtres, qui avaient des pensées terrestres, “Arrière de moi, Satan.’ Il a dit des choses puissantes. Il est Celui qui a parlé le plus clairement de l’enfer et de sa réalité, et des pleurs et des grincements de dents, et des ténèbres du dehors, et beaucoup de ceux qui pensaient qu’ils allaient être dans le royaume, allaient être jetés dans ces ténèbres du dehors.

Il est Celui qui a poussaient les hommes. Qu’il est préferable de s’arracher un oeil, de se couper une main et un pied, plutôt que d’aller en enfer avec ce pied, avec cette main, avec cet oeil, et Il ne parlait pas de mutilation physique. Il parlait d’amputation spirituelle et de se débarrasser des idôles.

Il est Celui qui disait aux gens, “Va et ne péche plus, de peur que quelque chose de pire t’arrive. Il est Celui qui disait à quelqu’un, “Va vendre tout ce que tu as et donnes-le aux pauvres, viens et suis-Moi, et tu auras un trésor dans les Cieux.” Et quand les gens ne suivaient pas, Il disait, “Oh, c’est ok, vous ne serez que des chrétiens de seconde zone.’ Il ne disait pas ça! Il a dit que c’était tout ou rien. Vous vendez tout pour moi ou rien. C’est soit l’abandon total, soit rien.

Il est Celui qui a dit, “Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon.’ C’est le Christ des Ecritures. Il jouait franc-jeu avec tout le monde. Il n’y allait pas par quatre chemins.

Il disait toujours, “Vous devez savoir ce que ça coûte.’ C’est gratuit, mais ça coutera…ça vous prendra tout. Il est Celui qui a dit, “Efforce-toi d’y entrer.” Il est Celui qui a dit, “Ce sont les violents qui s’emparent du Royaume des Cieux.” Il est Celui qui a dit, “Efforce-toi d’y entrer parce que beaucoup chercheront à l’obtenir,’ et ils n’en seront pas capable. Il est Celui qui a dit que au jour du jugement, si vous ne donnez pas votre vie pour nourrir, habiller, donner à boire, et servir les nécessiteux, on vous dira de partir, et vous serez à Sa gauche. Il est Celui qui a dit aux hommes de Le suivre, et peu importe le coût, Il est Celui qui a dit que vous deviez L’aimez plus que vous n’aimiez votre propre vie. Et si vous aimez votre propre vie plus que Lui, alors vous n’êtes pas digne de Lui. Il est Celui qui a dit, “Mieux vaut mourir, mieux vaut se sacrifier, mieux vaut tout abandonner, et L’avoir, Lui. Il est Celui qui a parlé en paraboles. Il est Celui qui a averti. Il est Celui qui a dit, il y a un homme, il est venu et a vendu tout ce qu’il avait, pour pouvoir avoir ce trésor qu’est Christ. Il est venu et a tout vendu afin de pouvoir avoir cette perle de grand prix. Avoir Christ. Il a parlé des personnes qui recevait avec joie, mais n’étaient pas capable d’endurer la souffrance et la persécution et s’en allaient. Il a averti ceux qui étaient si emprisonnés par les soucis de monde, qu’ils deviendraient stériles (sans fruits). Il a averti ceux qui étaient stériles, qu’ils seraient comme les arbres prêts à être couper et jeter au feu, ou comme des vignes. Il a dit de demeurer en Lui.

Il n’était pas, comme C.S. Lewis disait, “Il n’était pas un lion apprivoisé.’ Il est venu, le Lion de la tribu de Juda. Et quand Il a marché parmi les hommes, Il a dit, “Apprenez de Moi, Je suis doux et humble.’ Et en même temps Il parlait avec tant d’assurance, et de puissance, semblable à un lion, et Il ne machait pas Ses mots. Et c’est le Christ. C’est Lui! C’est Lui, il n’y en a pas d’autre! Vous pouvez, écoutez, vous pouvez L’appelez Christ, mais si vous Le décrivez comme étant inférieur à ce que je viens de décrire Il n’est pas le Christ des Ecritures, il est un autre homme, il est un produit de votre imagination, et il ne sauve pas.

Oh mes frères! Tout le monde, mesdames, messieurs, amis, visiteurs. C’est un salut qui est incompréhensible. Rien ne lui est comparable. C’est un salut que Jésus offre, par lequel Il entre et Il pardonne tous vos péchés. Pas seulement un petit peu, mais tous.

Et Il ne pardonne pas seulement les choses que vous avez fait par accident et dont vous ne vous étiez pas rendu compte, comme avec l’ancien testament. Vous vous rappelez comment c’était, quand le péché n’était pas quelque chose que vous faisiez arbitrairement. Quand c’était quelque chose d’involontaire, que vous découvriez plus tard, et qu’il y avait un sacrifice pour ça.

Il pardonne ces choses que vous avez fait d’une façon rebelle et arbitraire. Et Il ne pardonne pas seulement ce que vous avez déjà fait, Il pardonne ce que vous allez faire demain, et pendant le restant de votre vie. Tous, tous vos péchés, il dit, “Autant l’orient est éloigné de l’occident.’ Le temps que vous puissez mesurer combien l’orient est éloigné de l’occident, que vous puissiez mesurer jusqu’où Il a enlevé vos péchés. Pas juste quelques uns. Ce n’est pas du catholicisme ici, où c’est passé et maintenant vous allez faire pénitence et faire tous vos trucs pour l’avenir. Ils peuvent avoir ça, mais ce n’est pas le salut de la Bible.

Jésus Christ vous offre une totale expiation. Une totale expiation, est-ce possible ? Oui, pour tous vos péchés, pour tout. Vous dites, “Et si j’ai été un meurtrier ?’ Il y a des (ex)meurtriers au ciel. “Et si j’ai violé, si j’ai commis toutes sortes de pratiques sexuelles horribles, si j’ai eu de l’amertume et de la convoitise, de l’immoralité sexuelle et toutes sortes d’impuretés, et si j’ai été un voleur, et si j’ai fait ces choses horribles et malsaines, et déshonoré, si j’ai déchiré la Bible avant, si j’ai haï le peuple de Dieu, et si j’ai fait les choses les plus mauvaises, les plus ignobles, les plus abominables ?’

Ecoutez, Jésus christ quand Il a quitté le ciel, Il est venu ici pour chercher et sauver les pécheurs. Et si vous êtes un pécheur, Il est venu pour chercher les gens juste comme vous. Jésus christ est mort pour les impies, nous l’avons lu plus tôt dans le chapitre 5. Vous dites, “ça me va, je suis impie.’ Bien, c’est vous qu’Il est venu sauver. Et regardez, si Il est venu et a dit, “Il n’y a pas d’enfer, vous pouvez rester ici pour l’éternité.” Ce serait glorieux, ce serait inexprimable, ce serait immérité, ce serait une miséricorde et une grâce qui seraient incompréhensibles. Mais ce n’est pas ce qu’Il fait.

Il s’approche et Il dit, “Je pardonnerai tous vos péchés, et je vous prendrai pour être avec Moi dans le paradis de Dieu, et je vous ferai asseoir sur le trône de Mon Père avec Moi, et vous règnerai avec Moi, et vous serez Mon épouse. Je ferai de vous Mon épouse, et je vous prendrai pour Moi, pour être avec Moi pour toujours, et vous viendrez dans la famille de Dieu, vous serez un fils du Très-Haut. Il sera mon Dieu et Il sera votre Dieu.’ Il nous emmenera dans une telle gloire et pas seulement ça, Il nous transformera pour être semblable à Lui-même. C’est ce salut-là qu’Il offre. Mais seulement par Cet homme-là.