Je suis content que le christianisme marche pour toi

Catégorie: Extraits

J’avais un ami et je suis allé chez lui lui rendre visite une fois. Je suis assis là et il dit sur mon christianisme, “Bon, je suis content que cela te convienne.” Uh, huh, uh, huh, uh huh! Non. Il joue avec le bouddhisme et il joue avec les religions orientales. J’ai dit, “Keith, uh huh.” J’ai dit, “ça ne marche pas.” J’ai dit, “Tu sais quoi ? Je suis né de nouveau.” Et j’ai dit, si j’avais trouvé le Dieu qui sauve les pécheurs, ça ne marche pas. Tu ne peux pas dire, “Nous sommes contents pour toi.” J’ai dit non, non, non. Il y a un Dieu qui a créé tout ceci. Il y a un Dieu à qui nous devons répondre à la fin. Il y a un Jour du Jugement qui arrive. Et ce n’est pas : une chose est bonne pour toi et une autre chose est bonne pour moi. J’ai dit, si ce que je suis en train de dire est vrai, c’est vrai. Et c’est la vérité. Et nous devons tous répondre à ce Dieu. Et il n’y a personne qui tire sa révérence. Il n’y a personne qui va dire : Bon, c’est bien pour moi. La réalité est que le monde ne fonctionne même pas de cette manière. Le seul endroit où les gens essaient de le faire marcher, c’est ici. Ils essaient de se convaincre eux-mêmes. Mais vous savez quoi ? Le soleil se lève et le soleil que je regarde est le même que n’importe qui d’autre regarde. Et la lune se lève. Et c’est la même lune que nous regardons tous. Nous marchons tous sur la même planète et nous avons tous les mêmes nuages au-dessus de notre tête. Et nous sommes tous en route vers la mort et nous vieillissons tous et nous devons tous manger si nous voulons vivre et nous devons tous respirer si nous voulons vivre. Et c’est une réalité. Et la réalité est qu’il y a le péché. Il y a ce qui est bien. Il y a ce qui est mal. Il y a un Dieu. Il y a un Dieu à qui nous devons répondre. Il est réservé à chacun de mourir et ensuite le jugement. Et nous devons nous tenir devant Lui. Et la réalité est celle-ci, il n’y a qu’une seule manière de s’échapper. Il n’y a qu’un seul chemin vers Dieu. Il n’y a pas plusieurs chemins vers Dieu. Il n’y en a qu’un. Et si vous ne prenez pas ce chemin-là, vous êtes damnés. Vous perdez tout. Vous n’avez pas la vie éternelle sauf par le Chemin, la Vérité et la Vie. Et il n’y a pas d’autre chemin vers Dieu sauf par Lui. Et les gens peuvent dire tout ce qu’ils veulent. Et ils peuvent regarder ce livre et dire, bon, il a été écrit par les hommes. Mais vous savez quelle est la réalité ? La réalité est que, oui, ils diront, bon, vous croyez ça. Vous croyez ce livre. Vous n’avez aucune preuve, sauf ce qui est dans ce livre. Mais la réalité est que Dieu a préservé ce livre et la réalité est que l’Esprit de Dieu a convaincu beaucoup d’entre nous dans cette pièce que c’est la réalité. Et vous savez quoi, si l’Esprit de Dieu ne vous convaint pas, alors vous ne serez pas convaincus. Vous vous trouverez toutes sortes de folies. Pourquoi ? Parce que l’homme sans l’Esprit aime croire au mensonge. Et il est constamment en train de fuir Dieu. Il veut nier Dieu. Et vous savez quoi, il essaie de supprimer la vérité et c’est exactement ce que dit Romains 1. Prétendant être sage, il est un fou. Et il dit toutes sortes de choses insensées et idiotes qui n’ont aucun sens. Il se trouve toutes sortes de choses. Nous en avons parlé dans cette série sur la Genèse. L’homme se trouvant constamment des théories, inventant des idées. Et il peut parler avec tant de désinvolture. Mais je vais vous dire, le jour va arriver où la bouche de ces hommes, la bouche de ces femmes vont être fermées. Et ils pourront se tenir là et tous parler de la relativité, et “c’est bien pour moi,” et de la subjectivité et d’autre chose, mais quand ils se tiendront devant ce Dieu et qu’Il leur dira de s’éloigner de Lui, il va y avoir ici une réalité. Ils iront vraiment dans le lac de feu. Et ils peuvent chercher à se leurrer eux-mêmes et à se mettre à dormir dans cette vie, mais il y a des réalités. Et vous savez quoi ? C’est comme tout. Juste parce que le monde est là dehors en train de dire un mensonge ne signifie pas que nous l’acceptons. Et cela ne signifie pas que nous débattons à leur niveau. (pensée incomplète) Je me rappelle étant sur le campus de l’université et j’ai dit, “Si vous n’acceptez pas ce Christ, vous allez mourir et périr et aller en enfer.” Et cette fille a dit, “Je ne crois pas à l’enfer.” Vous pouvez aller vous tenir sur ces rails et dire, je ne crois pas aux trains. Et vous pouvez vous tenir là et regarder le train qui s’approche de vous. Vous pouvez lui tourner le dos et dire, je ne crois pas aux trains. (de la pièce) N’est-il pas dit dans les Proverbes de ne pas répondre à un fou selon sa folie ? Et faisant référence à Romains 1, ils savent que ce qu’ils disent n’est pas vrai ? Tim : La vérité est qu’il y a la mort. Et la vérité est que l’éternité est écrite sur leur coeur. Et la vérité est que nous avons une conscience. Et la vérité est que nous savons qu’il y a le bien et le mal. Et nous le sentons. Et ces gens qui veulent parler de toute cette subjectivité, ils sont les premiers à pousser ces cris perçants comme des petites filles quand on les trompe. Voyez, il y a un sens du bien et du mal. Nous savons quand quelqu’un nous fait du mal. Et nous pouvons essayer de le nier et nous pouvons essayer de l’ignorer. Le problème est que ces gens finissent par se disputer beaucoup plus avec eux-mêmes parce que trop à l’intérieur d’eux-mêmes est branché pour connaitre la vérité et sentir la vérité. Alors ils finissent par se battre constamment contre eux-mêmes.