Attention: Ne jouez pas avec le péché sexuel.

Sujet:
Catégorie: Extraits, Video

Jeunes hommes, jeunes filles. C’est particulèrement dangereux pour vous. Vous avez entendu parlé de Jésus Christ. Vous avez été exposés… mes frères, laissez-moi vous dire, c’est un danger trés réel. Vous êtes jeunes. Vous êtes au collège. Vous rencontrez certains de ces fanatiques qui passent leur journée autour des campus, en portant des t-shirts comme Jésus Christ m’a sauvé de la pornographie ou me sauve, Qu’est-ce que celui-là dit? Me sauve de la puissance du péché. Vous voyez ces gars portant ces t-shirts, et vous regardez une vidéo de Paul Washer. Vous passez à quelque chose sur internet, regardez un enseignement de John Piper. Il y a de l’excitation, peut-être que vous allez dans une église, celle-ci ou celle-là, vous êtes d’une certaine façon enlevé par ce mouvement. Impliqué dans certaines choses à Grace House, pendant un moment vous préchez en centre-ville. Vous êtes attrapé par la vague, mais ensuite que se passe-t-il? Vous n’allez plus avec acharnement vers Dieu. Vous commencez à remplacer la prière par d’autres choses. Le temps dans la Parole par d’autres choses. Et d’un seul coup. Le péché sexuel est un énorme péché. Vous commencez à céder du terrain. Mes amis, je vais vous dire, les enfants de Dieu peuvent tomber, et Dieu gracieusement les restaure.

Mais vous devez faire attention parce que le péché est trompeur. Il y a un endurcissement de Dieu quand nous commençons à supprimer la vérité et si vous vous amusez avec ça, et si vous jouez, et vous devenez désinvolte, l’avertissement dans Hébreux, c’est que vous devez faire attention de peur de glisser. Vous commencez à vous éloigner.

Et vous savez ce qui peut arriver? Avant de le savoir, vous regardez en arrière par-dessus votre épaule, quand est-ce parti? Trois ans, cinq ans passent et… Rappelez-vous l’homme dans la cage de fer dans le Voyage du pèlerin? Je ne suis pas ce que j’étais autrefois. Qu’étiez-vous autrefois? J’étais un professeur de religion. Il avait autrefois un bon témoignage, maintenant il est l’homme dans la cage de fer. Il dit, le Pèlerin parle avec lui, Certainement, Certainement Dieu est compatissant. L’homme dans la cage de fer dit qu’il n’y a aucune repentance, qu’il n’y a rien sauf un regard certain et craintif du jugement. Bon pourquoi, pourquoi ne criez-vous pas à Lui?

Mais vous pouvez dire. Mes frères, mes frères, écoutez-moi. N’importe qui peut aller à Christ quand il le désire.

Mais ne savez-vous pas ce qu’est l’endurcissement? L’endurcissement, c’est quand vous arrêtez d’être intéressé, l’endurcissement c’est quand vous vous endurcissez et que vous ne pouvez plus rien ressentir. vous ne pouvez pas ressentir le regret ou le remords ou le brisement. ou le vide, ou la froideur, vous êtes comme ça, mais vous ne pouvez pas le ressentir, c’est ce que l’endurcissement signifie. L’endurcissement est impitoyable, ça signifie que quand vous le touchez, vous ne ressentez plus rien. Vous ne ressentez plus la conviction. Vous l’avez supprimée.

Oh oui, mes frères, tout homme qui le veut peut fuir vers Christ en un instant. Toute femme qui a soif, qui a faim, que vous soyez sauvé ou pas, quiconque qui le cherche peut courir avec acharnement vers Dieu et courir vers Christ et chercher de l’aide et de l’espérance. D’où que vous soyez.

Mais vous n’irez jamais si la soif est partie. Vous n’irez jamais si l’endurcissement s’installe. Et je peux vous dire qu’il est merveilleux au-delà de l’imagination que la justice de Dieu ait été révélée, Oh… c’est glorieux pour un pécheur brisé qui voit qu’il ne mérite rien sauf l’enfer. Venir face à face avec ce fait, il y a une justice de Dieu qui ne vient pas par le moyen de la loi. Et j’ai enfreint la loi encore et encore et encore et encore et encore, et je suis souillé, je suis mauvais, je suis sale, je suis impur, et maintenant vous me dites qu’il y a un chemin pour moi pour être juste devant Dieu, et avoir Dieu comme Père et ami, et Christ comme mon époux et être sauvé et aller au ciel, et pas par mes mérites, mais seulement grâce à Christ et à Ses perfections.

Oui, et c’est tellement glorieux, mais si vous jouez et vous égarez et vous en libérez, et vous commencez à l’échanger contre le péché. La chose d’aprés, vous savez, le péché sexuel, vous êtes de retour dans l’esclavage et il devient plus profond et plus perverti. Et Dieu livre les gens au péché, et c’est ce qui arrive. Dieu livre les gens à des passions déshonorantes. Les effets de l’endurcissement du péché, vous les trouvez là dans Hébreux 3, 12, 13, 14. L’endurcissement, il est trompeur mes frères, il est trompeur. Laissez-moi vous dire un des mensonges qu’il vous dit.

Venez jouer avec moi juste un petit moment. Je sais que vous êtes chrétien, je sais que vous suivez Christ. Je sais que vous êtes allés avec acharnement vers Dieu, maintenant relaxez-vous. Détendez-vous! Ces gars dans l’église qui sont vraiment aggressifs, ils sont légalistes. Allez trainer avec les gars, ceux qui savent comment vivre plus facilement. Vous n’avez pas à être si strict, ces gars sont radicaux. Toute cette religion n’est pas bonne pour vous. Que voulez-vous, que les gens pensent que vous êtes sectaires ou quelque chose comme ça? Vous n’avez pas à prier et jeûner comme ça, vous n’avez pas à être si rigoureux. Le péché dira: viens, goûte-moi, viens juste jouer avec moi un petit moment. Mais il est trompeur, c’est un menteur. Il place l’hameçon là: viens juste manger mes fruits un petit peu et ensuite reviens à ce que tu étais.

Mais vous voyez que ce qui arrive, c’est l’endurcissement. Et il y a quelque chose qui commence à arriver. Mes frères… je vous dis ceci. Il y a des gens, et je le sais, mes frères, je l’ai vu, des gens qui couraient avec acharnement aprés Dieu ils étaient utilisés par Dieu et ils se sont amusés avec le péché et je croyais qu’ils étaient sauvés, et je crois que Dieu leur fera comprendre jusqu’au bout, mais ils n’étaient pas ce qu’ils semblaient être. Ils sont tombés dans le péché. Et quelque chose s’est brisé, qui ne s’est jamais réparé. Nous devons faire tellement attention. Mes frères, ce que je vous dis, c’est ceci: ce message est si glorieux et entendre un message de la justice de Dieu qui peut être obtenue au travers des mérites de Christ par la foi en Lui. Vous ne voulez pas vous amuser avec ça. Mes frères et soeurs, c’est gratuit, c’est tout par grâce, mais Dieu nous dit: Attention, attention de ne pas supprimer la vérité, attention de peur de vous endurcir dans le péché.

Je vous dis ceci, c’est tout par grâce, mais si vous pensez que la grâce de Dieu s’installe et vous prend, en supprimant Sa gloire, en vous échangeant vous ou Son Fils contre le péché… En jouant avec les effets endurcissant et les effets trompeurs du péché Et qu’il n’y ait aucune répercussion. Et que la grâce ne fait que le dissimuler, Alors vous ne comprenez pas bien votre Bible.

Est-ce gratuit? Merveilleusement gratuit. Glorieusement gratuit. Pour le plus fou des pécheurs. Mais c’est si énorme… Mes frères, c’est tout ce dont parle l’auteur des Hébreux. Vous voulez vous accrocher à la confiance de ce message, et la confiance qu’il n’y a aucune condamnation en Christ. Et vous voulez vous y accrocher, et vous voulez tenir ferme à Christ, et vous ne voulez pas Le laisser partir, à aucun prix. Et vous ne voulez pas L’échanger contre un quelconque péché, contre qui que ce soit, contre un ami, contre quiconque qui passe et qui veut simplement que vous vous allégiez, que vous viviez plus facilement, et que vous fassiez une pause, et que vous preniez du repos, et ne soyez pas si radical, ne soyez pas un tel accro de Jésus, et ne soyez pas si impliqué dans cet évangile, ne passez pas votre vie de cette façon, ne soyez pas aussi radical à vouloir mourir et tout donner, calmez-vous, détendez-vous, ce n’est pas la meilleure religion, il y a un autre chemin.

C’est comme le Voyage du Pèlerin, il y a toujours une façon de dire: Ce chemin est difficile, ce chemin va nous faire rencontrer beaucoup de dangers, ce chemin va vous mener dans toutes sortes de batailles contre le Diable, ce chemin va être difficile, ce chemin va nous coûter toutes sortes… Allez par là… ce chemin mène aussi à la vie. Mais il est juste… il est plus facile. Mes frères, Il l’a dit, Si vous voulez venir aprés Moi, prenez votre croix, Il a dit, si vous ne voulez pas le faire, vous n’êtes pas dignes de Moi. Mes frères, décidez aujourd’hui qui vous servirez C’est à fond mes frères, c’est à fond. Quand l’Ecriture dit que le Royaume des Cieux est pris par force, et que ce sont les violents qui s’en emparent. Mes frères, ce ne sont pas les endormis… les endormis n’y arrivent pas. C’est une bataille… C’est une bataille de la foi. Nous combattons le bon combat de la foi. Oui, le juste vivra par la foi, et nous commençons et finissons dans la foi, et nous allons de foi en foi mais mes frères, il y a une bataille de la foi, il y a un bon combat de la foi, et vous devez tenir et vous devez lutter, tout par la grâce, tout par ce que Christ tout par ce que Christ donne.

Et mes frères, c’est ça, c’est ça. Comprenez-le bien. C’est la justice de Dieu par la foi, cela nous donne la puissance de vivre cette vie. En d’autres mots, nous devons revenir en arrière et regarder à ce que Christ a librement gagné pour nous, et la mort, Il est mort volontairement pour nous, etc… Nous devons être collés, c’est là où nous devons nous accrocher.

Il n’y a aucune condamnation, il n’y a donc maintenant aucune condamnation. Mes frères, nous regardons cette réalité: Il ne connaissait aucun péché, Il est devenu péché, J’étais un pécheur, je suis maintenant fait justice de Dieu. L’imputation de Sa justice sur moi, mon péché sur Lui, Je ne cesse pas d’y revenir. Il n’y a aucune condamnation, ma position est juste devant Dieu, mon mérite pour entrer dans l’éternité ne repose pas sur ma performance.

Mais comme je reste verrouillé dans cette réalité en Christ, elle déclenche une puissance de résurrection dans ma vie pour combattre ce bon combat de la foi. La foi, rappelez-vous, regarde en-dehors de nous-mêmes, cela ne veut pas dire que je m’examine constamment moi-même, pour voir à quel point j’accomplis bien les choses. Vous faites ça, vous tombez dans le découragement, vous tombez, vous n’avez pas de puissance, vous allez finir dans un endroit où vous ne voulez pas être, parce qu’il n’y a aucune puissance là-dedans, Vous regardez à vous-mêmes, mes frères, et vous êtes sur le chemin du malheur, Nous devons garder les yeux sur Christ. Il y a une justice de Dieu qui vient de Lui vers nous. C’est pour nous. C’est mérité par Christ. C’est mérité, c’est acquitté et souffert. Vous allez regarder à Christ, quand Il accomplissait toute la justice, Il disait à Jean Baptiste, Je dois être baptisé, je dois accomplir toute la justice, je dois acquitter ce travail, et Il l’a fait Par la justice d’un… beaucoup sont rendus justes, par l’oeuvre d’un seul, par les mérites d’un seul, par… C’est ce que nous trouvons en Romains 5, nous trouvons que par les mérites d’un seul, beaucoup sont rendus justes. Ils sont déclarés justes. Nous devons revenir à cette réalité, nous devons vivre sur cette réalité, nous devons grandir sur cette réalité. Mes frères, c’est juste là… Et n’en sortez pas… vous voyez que c’est ça. C’est comme ça que le juste vit. De la foi en Christ, par la foi en Christ, toujours en regardant à Lui. Mes frères, tout ce que je vous dis ici, c’est que quand vous vous en éloignez, quand vous échangez ça pour quoi que ce soit d’autre. Alors l’endurcissement, les réalités trompeuses du péché commencent à s’installer. Rappelez-vous, la colère de Dieu est révélée du ciel, et quand les hommes cherchent à supprimer la vérité, et quand vous en arrivez au moment où la gloire de la croix et la gloire de Christ, vous commencez à échanger ces choses pour les jouets et les bagatelles du monde, mes amis, attention, attention. C’est l’endurcissement, et Dieu commence à vous abandonner. Et je vais vous dire, si vous trouvez qu’il y a eu un jour où vous avez couru avec la couronne chrétienne, votre vie a eu un revirement et maintenant tout d’un coup vous vous trouvez en train de retomber dans les griffes du péché sexuel. Ayez peur. Suppliez le Seigneur, revenez en courant, accrochez-vous à Christ, regardez à Lui, criez à Lui. Vous êtes sur une pente glissante et les gens glissent sur cette pente tout le temps, si c’était faux, nous n’aurions pas tous ces avertissements dans les écritures. Mes amis, c’est impératif, accrochez-vous à cette réalité, réfléchissez-y plus, une justice de Dieu qui est pour moi. Oh! Que je n’ai pas à gagner.