Ne vous justifiez pas alors que vous marchez dans les ténèbres

Etre en train de marcher dans les ténèbres ne signifie pas que vous vivez dans des péchés scandaleux, mais il signifie que votre vie n’est pas régulée par la Parole de Dieu. Prenez-vous vos décisions en fonction de ce que vous voulez faire et ensuite vous allez dans la Bible et dites “j’espère que ça correspond”? Et quand ça ne colle pas, vous faites en sorte de le justifier? En fait, marcher dans la lumière, c’est commencer par la Parole de Dieu et la laisser contrôler vos décisions.


Voici le message que nous avons entendu de Lui, de Christ. de ce qui était dès le commencement, la vie éternelle. Voici le message que nous avons entendu de Lui, et que nous vous annonçons. Jean l’a reçu de Christ et maintenant il nous l’annonce. Dieu est lumière, il n’y a pas en Lui de ténèbres. Si nous disons que nous sommes en communion avec ce Dieu de lumière, tandis que nous marchons contrairement à cette lumière, tandis que nous marchons dans les ténèbres, nous mentons et nous ne pratiquons pas la vérité. Mais, d’un autre côté. Mais si nous marchons dans la lumière, comme Il est Lui-même dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus Son fils nous purifie de tout péché. Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est pas en nous. Si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute injustice. Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous Le faisons, ce Dieu de lumière, nous Le faisons menteur, et Sa parole n’est pas en nous. Maintenant je veux lire les deux premiers versets du chapitre 2 Mes petits enfants, je vous écris ceci, afin que vous ne péchiez pas. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat. Cela ressemble à une terminologie juridique, on dirait un juriste. Un représentant. Nous avons un avocat auprés du Père, Jésus Christ le Juste. Il est Lui-même victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les notres, mais aussi pour ceux du monde entier.

Frères, je veux étudier trés attentivement ces versets 6 à 10, en particulier. Je reconnais que j’ai commencé avec le verset 5 et terminé avec le chapitre 2, versets 1 et 2. Mais le point sur lequel je veux me concentrer, ce sont les versets 6 à 10. Je ne vais pas aller jusqu’au bout tout comme la dernière fois. Je ne vais pas aujourd’hui… . Ces versets contiennent la vie et la mort. Je pense que vous pouvez le voir. Verset 6: c’est la mort. Verset 8 La mort Verset 10, c’est la mort. Il y a la vie dans les versets 7 et 9. Mais quelques fois je pense que nous devons nous arrêter sur notre chemin, et personnaliser. Vous savez, quelques fois, c’est plus facile de lire l’Ecriture de loin. Nous sommes comme… vous savez l’observateur, le spectateur dans les tribunes à un événement sportif. C’est comme jouer en paroles. Et nous sommes comme… nous sommes là et nous regardons cette chose jouée sur cette scène, ou sur le terrain de jeu. Mais vous savez; nous sommes sur le terrain, les amis. Ce n’est pas un sport de spectateur quand nous lisons la parole de Dieu. Parce que la parole de Dieu nous concerne. Ma vie, ou ma mort sont décrites dans ces versets, comme la votre. Vous devez le personnaliser.

Regardez, certains d’entre vous s’en rappellent-ils? Je veux ramener ça parce que cela concerne particulièrement 1 Jean. Paul Washer est venu ici, vous savez; c’était il y a au moins une décennie maintenant. A l’époque où notre église était nouvelle, jeune et se réunissait à Hackberry. Pas trop loin d’ici. Paul est venu, et nous ne pouvions pas mettre les gens dans le batiment là-bas alors nous avons mis une tente. C’était probablement vers la même période. Il faisait chaud. De toute façon, ce n’est pas ce qui importe. Le problème est que quand il a préché dans cette tente à Hackberry, il a préché un message sur 1 Jean. Je pense qu’il est encore sur internet. Mais la chose qui était unique par rapport à ça. C’est que c’était à la femme de Paul que Dieu a parlé par l’intermédiaire de 1 Jean. Vous savez, le voici qui vient nous précher, et Dieu sauve sa femme. Et c’était 1 Jean. Ce que je veux dire, ce fut pour elle cette découverte surprenante de 1 Jean. Le caractère, la nature de 1 Jean. Vous savez, elle dit dans son témoignage, vous pouvez trouver, je pense, que James, à I’ll Be Honest, a le témoignage de Charo Washer. Vous savez, une des choses qu’elle a dit, qui lui est vraiment arrivée. Elle disait qu’à chaque fois que son mari préchait ce message sur 1 jean, elle se tortillait sur sa chaise. Mais vous savez comment elle se mettait à l’aise? Elle… vous savez, “Je ne suis pas parfaite sur ce point-là.” Elle le regardait comme si c’était un examen d’université. “Vous n’avez pas à avoir 100 pourcent pour réussir.” Mais vous savez ce qui lui est arrivée? Jean n’est pas comme ça. Jean n’est pas comme… bon vous pourriez tout juste y arriver, et vous pourriez tout juste réussir avec un “D”. Elle a reconnu que 1 Jean, c’était Réussir ou Echouer. Maintenant c’est mon exemple, pas le sien, mais c’est plus comme un test de grossesse. Vous l’êtes, ou vous ne l’êtes pas. Vous êtes dedans, ou vous êtes dehors. Vous correspondez, ou vous ne correspondez pas. Soit vous êtes, soit vous n’êtes pas. Charo disait, que avant que Dieu ne l’ait sauvée, oui, elle se tortillait sous ces choses. C’est ce que beaucoup de gens font. Ils regardent la parole de Dieu, et ils voient ce que l’Ecriture dit sur ce qu’est un chrétien, et ils se tortillent. Mais vous savez où ils trouvent la sécurité? Ils vont là-bas à l’opposé. “Les ténèbres.” Vous savez, je ne suis pas parfait, mais cela ne décrit pas ma vie. “Méchant.” Bon, je ne suis pas vraiment à la hauteur, mais je ne suis pas ça! Je ne suis pas assez mauvais pour que Dieu me jette en enfer. Je ne suis pas aussi mauvais. Donc ce que nous faisons, c’est que nous faisons un compromis. Même si nous nous tortillons. Il y a ceux qui se tortillent sous ces textes. Pourtant, elle trouvait son refuge. Elle voyait que ça n’allait pas mais, elle disait que sa personnalité était différente de la personnalité d’autres personnes. “Bon, je ne suis pas comme ces chrétiens qui font ça, ma personnalité est différente.” Donc vous savez, vous pouvez vous justifier. Elle savait qu’elle avait de l’amertume envers des gens. Mais ce n’était pas de la haine. Elle ne les aimait pas beaucoup mais ce n’était pas de la haine. Et regardez,donc ce que vous faites c’est de vous tortiller quand vous voyez ce qu’un vrai chrétien devrait être. Mais même si cela vous perturbe, vous regardez l’autre et vous dites. “Mais je ne suis quand même pas ça.” Donc, c’est une sorte d’espoir. “Ah oui, bien, ce qui a été dit ici sur le fait d’être chrétien, j’espère que…” “Donc et si j’aime faire du shopping, cela ne me rends pas mondain.” C’est comme ça que les gens répondent à ces sujets, et c’est mortel. Tout comme elle a répondu, vous vous justifiez.

Et je vous dirai ceci. Vous devez savoir ceci. Parce que c’est crucial pour certains d’entre vous ici. Une des raisons pour lesquelles je veux rester dans ces versets pendant un petit moment, cela s’infiltre dans l’église. Je veux que Dieu parle. Et vous savez, j’ai regardé et beaucoup d’entre vous aussi. Vous avez vu Dieu multiplier notre église numériquement. Mon intérêt, pour être plutôt honnête. Ce genre de croissance peut être superficiel au mieux. Je veux le genre de croissance qui est dans la sainteté. Je veux une profondeur dans cette église. Je veux une maturité dans cette église. Je veux qu’il y ait quelque chose. Je veux voir Dieu agir dans le royaume spirituel. Ce qu’Il a fait, en ce qui concerne le nombre physique. Et je reconnais ceci, quand une église grandit aussi vite que la notre Nous recevons des gens qui viennent ici en se disant chrétiens et vous ne l’êtes pas; Et je veux être fidèle à vos âmes, et j’espère. parce que je reconnais, regardez si nous allons avoir une profondeur spirituelle réelle ici. Une des choses qui va arriver, c’est si Dieu sauve certains des trompés! Parce que vous n’allez pas commencer à grandir tant que vous n’êtes pas en fait ancrés en Christ. Tant que vous ne croyez pas en Lui, tant que votre foi n’est pas vraie! Et vous savez quoi? Charo, elle était mariée à Paul Washer. Je vous le dis, il y a tant de choses dans cette vie qui peuvent nous faire paraitre bons. Mais ce jour-là, elle s’est assise sous cette tente. Elle n’avait jamais été sauvée jusqu’à ce que quelque chose se passe. Elle n’a jamais été sauvée jusqu’à ce qu’elle ait arrêtée de se justifier. Jusqu’à ce qu’elle ait arrêtée de courir vers un refuge. Quand elle s’est trouvée face à l’Ecriture. Oh oui quand vous vous trouvez face à l’Ecriture, vous voulez courir vers un refuge. Mais ce refuge est Christ seul. Vous ne voulez pas vous cacher là où elle se cachait. Elle se cachait derrière ses excuses, derrière ses justifications. Certains d’entre vous sont assis là, et vous êtes à l’aise, et dans trés peu d’années, vous allez finir en enfer. Parce que vous êtes trompés et l’Ecriture vous parle. Mais vous vous tortillez un petit peu, et vous courez vers votre refuge, et ce refuge n’est pas en Christ. Ce refuge est une fausse profession (de foi). Ce refuge est “bon, je ne suis pas si mauvais”. Ce refuge, c’est votre auto-justification. Mais quand elle est arrivée au moment où elle se justifiait elle-même, et elle a capitulé devant ce que la Parole de Dieu disait. Dieu a eu pitié d’elle, et l’a sauvée.

Quelqu’un a dit, “Comment les hommes se défendent intelligemment contre tout ce qui pourrait leur faire du bien.” Et ce que je veux vraiment, c’est que nous rejetions les défenses. Just les rejeter. Je veux que nous rejetions les excuses, et rejetions nos refuges, si ils ne sont pas Christ. Et que nous permettions à la Parole de briller sur nous. Et de tout mettre à la lumière.

Et donc aujourd’hui, je veux commencer par regarder encore d’une façon générale les versets 6 à 10. Et ensuite passer le reste du temps à regarder les versets 6 à 7 plus en détail. Mais je pense qu’il est assez facile de reconnaitre, comme je l’ai dit en commençant : verset 6, c’est la mort. Verset 7, c’est la vie. Verset 8, c’est la mort. Verset 9, c’est la vie. Verset 10, c’est la mort. Vous pouvez voir que deux d’entre eux sont opposés aux trois autres. Et qu’il y a une différence entre deux de ces versets, et trois des autres versets. Mais vous savez, ils ont en fait certaines similarités. Remarquez par quoi ils commencent. Maintenant je reconnais que dans nos traductions anglaises, il se pourrait que le verset 7 commence par “mais”. Dans l’original, dans le grec, ils commencent tous pas “si”. Tous. “Si” Qu’est-ce “si”? Maintenant, nous avons encore besoin de nos experts en grammaire. Qu’est-ce “si”. Quelle partie du langage est-ce, comment l’appelons-nous? C’est en fait une conjonction. Une préposition, une conjonction. Vous devez être au fait de cela pour les distinguer, quelques fois cela peut être difficile. C’est une conjonction. Et c’est un type de conjonction qui introduit une proposition conditionnelle. Vous dites, “qu’est-ce que c’est?” Ok, retour à la grammaire anglaise. La condition, c’est au fond une déclaration “si – alors”. Nous sommes familiers de ces choses. Si ceci est vrai, alors cela est vrai. Tous ces versets ont cette construction. Tous ces versets produisent ou ils lancent sur la table une vérité. Si cette condition est remplie, alors l’autre est toujours accomplie. C’est ce que vous avez ici. C’est exactement ça.

Maintenant regardez, la valeur de ça, c’est que Jean nous présente des choses que l’on peut au fond observer. Si cette chose que l’on peut observer est vraie dans quelqu’un, ou vraie en vous-mêmes, Alors cela nous entraine obligatoirement à cette conclusion que quelque chose d’autre n’est peut-être pas aussi observable. C’est ce qu’est cette valeur. Maintenant, la chose la plus importante que nous puissions faire avec cette partie de 1 Jean, c’est de la croire. C’est la Parole de Dieu. Croire que les hommes sont comme Dieu dit qu’ils sont, si la condition est remplie. Si ceci, alors cela. Ce que nous voulons croire; si ceci est vrai, Dieu dit que ce sera toujours vrai. Nous ne voulons pas nous en éloigner. C’est crucial. Donc regardons-ça plus précisément maintenant. Nous voyons que deux sont différentes des trois autres. Deux concernent la vie. Trois concernent la mort. Nous voyons qu’il y a une similarité dans la construction, ce sont tous des versets qui commencent par “si”. Nous les présentant avec une condition mais, regardons plus précisément ces versets.

Verset 6, si nous disons que nous sommes en communion avec Lui, et que nous marchions dans les ténèbres, alors. Bon le “alors” n’est pas là, je reconnais qu’il n’est dans aucun des versets. Mais cela est implicite. Si nous prétendons être en communion et que nous marchons dans les ténèbres. Alors nous pouvons être sûr de ça. Nous sommes des menteurs; nous mentons et nous ne pratiquons pas la vérité. C’est mauvais, les amis, c’est vraiment mauvais. Cela signifie que si vous tombez dans cette catégorie, il y a l’enfer qui vous attend. Ce n’est pas une petite erreur. Maintenant voilà ce sur quoi je veux réfléchir juste une seconde. Marcher dans les ténèbres; vous savez que ça me frappe comme ça. Nous avons des gens ici, qui pensent qu’ils sont chrétiens et qui ne le sont pas. Et je reconnais que quand je viens dans un verset comme celui-ci et nous disons Bon, vous savez que si vous prétendez, si vous dites que vous avez une relation salutataire avec Dieu, vous êtes en communion avec Lui. Et que vous marchez dans les ténèbres. Et bien, voilà le problème. Nous avons toute une salle remplie de gens qui disent ça. Cela s’observe trés bien. Mais vous marchez dans les ténèbres. Maintenant, voilà le problème; ceux qui marchent dans les ténèbres, Jésus a dit qu’on les reconnaitrait à leurs fruits. Leurs fruits sont visibles. Et pourtant, les hommes sont principalement aveugles à ça en eux-mêmes. Combien d’entre eux, pensez-vous, disent: “Oh oui, c’est moi, je marche dans les ténèbres.” Vous voyez le problème ici, c’est que les gens trompés n’y croient pas. Je sais que non. Dans l’ensemble, en général. Vous savez comment je le sais? Parce que, au fond, la parole de Dieu le dit. Ecoutez ça. Ne changez pas, je veux que vous restiez campés juste là dans 1 Jean. Mais écoutez juste ces trois proverbes. Proverbes 16:2 Toutes les voies de l’homme sont pures, aux yeux de qui? A ses yeux. Toutes les voies de l’homme sont pures à ses yeux. Et celui-ci, Proverbes 21:2 Toutes les voies de l’homme sont droites à ses yeux. Et ensuite vous avez ceci, Proverbes 30:12. Il est une engeance qui se croit pure et qui n’est pas lavée de son ordure. Vous savez comment le verset 7 parle de purification. Vous voyez, c’est un vrai problème. Avez-vous remarqué les deux versets dans 1 Jean qui parle de la vie, ils finissent pas “purifier”. Purification, la purification par le sang de Christ, et vous voyez frères, nous ne pouvons pas le savoir. Nous ne pouvons pas voir qui est purifié. Tout le monde veut croire que ses péchés sont pardonnés, ils sont purifiés, je suis juste devant Dieu. Mais c’est vrai de certaines personnes, et il y a des preuves dans ceux pour lesquels c’est vrai. Mais ici, voici le problème, vous connaissez des gens qui disent qu’ils sont chrétiens, mais ils marchent dans les ténèbres, mais le problème est qu’ils ne reconnaitront pas qu’ils marchent dans les ténèbres. Pourquoi? Je vous le dit, parce qu’ils pensent que leurs voies sont propres, justes et pures. C’est ce que les Proverbes disent. C’est ce que Salomon a vu concernant les hommes et il le reconnait. Il était un homme trés sage, il a pu faire des choses folles, mais il avait de la sagesse. Contrairement à tout autre homme. Jusqu’à ce que Christ ait marché sur cette terre. Et vous savez quoi? Il pouvait regarder les hommes, et il peut reconnaitre qu’ils ont tort. Ils sont dans leurs saletés. Ils marchent avec le menton levé. Ils se pavanent, comme s’ils étaient… C’est l’humanité. C’est le problème. Vous voyez, et je regarde ça, ok, J’ai des gens perdus ici devant les yeux, ils écoutent mes paroles. Comment vont-ils être découverts? Comment vont-ils être découverts comme Charo a été découverte? Il y a une miséricorde essayant de vous découvrir et de vous arracher cet aveuglement. Je le reconnais, cela demande à ce que Dieu parle, mais je reconnais aussi ceci. Les paroles du prédicateur ne sont pas sans importance, Dieu les utilise. Et donc je vais essayer d’utiliser mes mots pour vous découvrir. Les hommes pensent qu’ils marchent dans la lumière, donc comment identifions-nous les ténèbres? Qu’est-ce que cela veut dire? Qu’allons-nous chercher en nous-mêmes, si nous cherchons ces ténèbres? Ce n’est pas comme si vous ouvrez les yeux et il fait noir. Ce n’est pas une chose physique. Donc, comment l’identifions-nous? Bon, je pense que si vous regardez ces versets ici, je crois que Jean nous aide. Je veux que vous saisissiez comment cette chose se déroule. Jean bouge et tandis qu’il traverse ces versets, regardez ceci. Dans le verset 5, il nous parle d’un Dieu de lumière. Maintenant rappelez-vous ce que nous poursuivons ici. Nous essayons de deviner ce que sont ces ténèbres. Que sont les ténèbres, qu’est-ce marcher dans les ténèbres? Comment pouvons-nous vous découvrir? Comment pouvez-vous vous-mêmes vous découvrir? Bon, rappelez-vous, il introduit la lumière. Nous avons la lumière et le noir. Dieu est lumière et en Lui il n’y a pas de ténèbres. Donc il introduit ça, nous l’avons regardé la dernière fois. C’est la nature de Dieu.

Maintenant, si nous disons que nous sommes en communion avec Lui et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons. Voici le problème que je veux que vous voyez. Les ténèbres sont mises dans le même camp que les mensonges, et c’est comme ça tout au long des versets. Remarquez, vous ne pratiquez pas la vérité. Les ténèbres sont opposés à la vérité. Les ténèbres favorisent les mensonges. Contrairement au verset 7, si nous marchons dans la lumière, là nous sommes de retour dans la lumière. Ce sont des gens dans la lumière, leurs péchés sont lavés et purifiés par le sang. Vous allez au verset 8, Si vous dites que nous n’avons pas de péchés, remarquez ça: tromperie. Vous voyez que les ténèbres sont une tromperie, la vérité n’est pas en nous. Et si vous sautez au verset 10, si nous disons que nous n’avons pas péché, nous Le faisons menteur. Sa parole n’est pas en nous. Je veux que vous voyez la progression ici; Nous partons de la lumière; nous voyons l’opposé, nous voyons les ténèbres. Nous voyons ces ténèbres au verset 6. Nous Le voyons le dire au verset 8. La vérité n’est pas en nous. Nous Le voyons le dire au verset 10. Sa parole n’est pas en nous. Faites cette connexion dans votre esprit. Vous voyez que si nous allons chercher les ténèbres, nous voulons relier cette connexion à la parole de Dieu. Il y a une connexion là. Sa parole. Je prends “marcher dans les ténèbres.” Vous savez à quoi nous aimons trés souvent penser? “Bon, marcher dans les ténèbres: les prostituées dehors.” C’est ce que pensait Charo, n’est-ce pas? Auparavant. Quand en fin de compte Dieu l’a exposée, elle a regardé les prostituées arpentant de haut en bas Hackberry, et elle a dit, “Je suis comme elle.” Donc vous voyez les ténèbres, nous avons tendance… une chose c’est que nous ne voyons pas ça en nous-mêmes, nous pensons que nos voies sont vraiment pures. Mais vous savez une chose, nous avons tendance à repérer les ténèbres chez les autres. Nous le reconnaissons volontiers, et l’observons chez les autres. Beaucoup plus difficile de le reconnaitre en soi-même. Mais trés souvent, nous réfléchissons: “Oh oui Hitler était sombre.” Si vous pensez aux ténèbres. Oh oui, toutes sortes de péchés sexuels, la débauche, le meurtre et les gens qui sont des dealers de drogues. Vous avez les ténèbres, elles sont dans la mafia mexicaine, ce sont les ténèbres. La décapitation, ce sont les ténèbres. Ah, mais les ténèbres sont de loin plus subtiles. Ces choses sont des ténèbres, elles le sont réellement. Mais, ce n’est pas juste ce que nous pensons être des péchés scandaleux. C’est comme ça que nous aimons penser aux ténèbres et nous regardons nos propres vies. Oh, vous savez que nous nous comparons aux autres. “Bon, nous ne faisons pas ça!” Mais écoutez, cela ne concerne pas seulement des péchés scandaleux. Vivre dans le noir, signifie que vous ne pratiquez pas la vérité. Vous ne demeurez pas dans la vérité. La parole de Dieu ne demeure pas en vous. Maintenant réfléchissez à ça. La parole de Dieu… Cela signifie que vous vivez votre vie en faisant ce que vous voulez faire. C’est tout ce que ça signifie.

Regardez, vous pourriez dire: “Je ne tue pas. La parole de Dieu dit de ne pas tuer. Voyez que je garde Sa parole.” Quand ce n’est même pas la raison pour laquelle vous ne tuez pas. Vous ne tuez pas, parce que vous n’êtes pas naturellement enclins à ça. Vous ne tuez pas parce que, vous n’aimez pas les conséquences de ce qui pourrait arriver si vous le faisiez. Mais ça ne signifie pas que vous embrassez Dieu et que vous embrassez la lumière de Sa parole. Vous savez, vous pouvez prendre un aveugle, et le laisser marcher tout autour d’ici. A un moment, il pourrait en fait arriver sur la route. Et même dirigé dans la direction, cela pourrait l’entrainer dans une bonne direction. Mais c’est le hazard. Ce n’est pas parce qu’il voit quelque chose et qu’il est dans la lumière et il a une direction à l’esprit. Vous voyez, il y a beaucoup de gens. La moralité vous va. Mais ne prenez pas ça comme: “Oh oui, j’ai la parole de Dieu qui demeure en moi.” Certains d’entre vous ont une moralité. Vous emportez une Bible avec vous. Mais ne vous trompez pas quand à savoir si la parole de Dieu demeure en vous. Regardez, la question à poser n’est pas juste: “M’est-il arrivé d’être en accord avec la Parole quelques fois?” La parole de Dieu est-elle en moi? Or c’est énorme. Savez-vous comment c’est, d’être un homme perdu? La parole de Dieu n’est pas en moi. La parole de Dieu, vient à moi comme les Dix Commandements écrits sur la pierre. C’est un code externe qui dit : Fais-moi ou meurs; et je n’aime pas ça. Jusqu’à un certain niveau, j’essaie de m’y conformer, afin que je puisse mériter quelque chose avec Dieu. Je reconnais que cela me déplait, c’est un code externe. Que mon coeur n’aime pas, il n’aime pas. Cela ne découle pas de l’intérieur. Il ne découle pas d’un désir de faire la volonté de Dieu. C’est un code externe qui tonne contre moi. Je n’aime pas ça. J’ai peur de l’enfer et donc j’essaie de me forcer à le faire. Mais je me trouve en train de tirer sur les rênes. De rechigner devant le joug. De m’irriter du joug. Dieu dit ça à Son peuple, les commandements de Christ ne sont pas pesants pour nous. Ses commandements ne sont pas pesants pour un chrétien. Mais quand vous êtes perdus, ils sont pesants. Ils sont pesants à chaque fois que l’on vous dit quoi faire. Vous savez, un enfant peut s’asseoir là et être relativement tranquille. Il peut être assis là sur le canapé à lire un livre; ne piquant pas de crise, ne créant pas de problèmes, ne jetant pas de verres dans la cuisine. N’importe qui pourrait dire: “Voilà un enfant bien élevé.” Mais si je dis: “Voudrais-tu s’il te plait m’apporter ce livre?” Cet enfant faisait ce qu’il voulait faire avant. Mais maintenant cela va être le test. Il plante ses talons, et il jette ce livre sur le sol, et il sort faché. Vous voyez, c’est comme ça que sont les hommes. Et ils se trompent en pensant que pendant qu’ils sont assis là, ils se comportent bien, et que Dieu prend plaisir en eux. Vous voyez que le problème est à l’intérieur. Cela concerne la parole de Dieu. Votre vie est-elle régulée par la parole de Dieu. Regardez, ce qui se passe chez les chrétiens. Soudain notre vue métaphysique du monde n’est pas : “Qu’est-ce que je veux?” C’est : “Qu’est-ce que Dieu veut?” Et vous savez que nous voulons vouloir ce qu’Il veut quand nous avons été réellement convertis. C’est ce qui se passe. Pierre le décrit, il dit en 1 Pierre 4:2 (Ne tournez pas les pages, restez dans 1 Jean) Il dit : pendant le temps qu’il lui reste à vivre dans la chair (et il dit dans le corps). Afin de vivre, non plus selon les désirs humains, mais selon la volonté de Dieu pendant le temps qu’il lui reste à vivre (dans votre corps). Vous voyez, il voit deux styles de vie ici? Un qui est conduit par les désirs humains et un qui est conduit par la volonté de Dieu. C’est pourquoi Jésus dit : ce n’est pas tout le monde qui hérite du royaume, c’est ceux qui font la volonté de Mon Père.

Frères, tout ce que vous devez demander, c’est ça. Non pas : la moralité est-elle parfois dans ma vie? Non pas : courez-vous les bars et les boites de striptease les week-ends? Ce n’est pas la question ici. La question est : votre vie est-elle régulée par la parole? Non pas : Commencez-vous toujours pas ce que vous voulez faire? Et ensuite aller à la parole et dire : “J’espère que ça correspond.” Et quand ça ne correspond pas, vous essayez de le justifier. Commencez-vous là? Vivez-vous le genre de vie qui dit : je ne m’appartiens pas. J’ai été racheté à un grand prix. Vous rappelez-vous ce que Jésus a dit? Il a dit : Si vous Me suivez, “vous ne marcherez pas dans les ténèbres.” Vous marcherez dans la lumière. En Le suivant. Comment Le suivons-nous? A quoi ressemblait Sa vie? Frères. Tandis qu’Il marchait dans ce monde. Jésus disait : “Ma nourriture est de faire la volonté de Mon Père.” “La volonté de Celui qui M’a envoyé et d’accomplir Ses oeuvres.” Dans Jean 6:38 : “…Je suis descendu du ciel pour faire, non Ma volonté, mais la volonté de Celui qui M’a envoyé.” Vous voyez que les vrais chrétiens sont dans cet endroit. Je les vois dans l’église. J’ai eu un frère qui est venu me dire: “Tu sais les choses que j’ai fait là-bas, je suis désolé.” Je disais : “Pourquoi as-tu…? je ne l’ai même pas remarqué.” Pourquoi faisait-il ça? Pourquoi, quand personne ne savait ce qu’il avait fait, vient-il me voir et s’excuser? Vous savez pourquoi? Parce que quand un homme comme ça se lève le matin, et ses yeux vont directement sur Dieu. “Seigneur, je veux vivre cette journée comme Tu veux que je la vive.” J’ai entendu parler de situations où ceux qui se disent chrétiens, sont confrontés à leurs péchés dans cette église et ils s’irritent. Garçon, c’est mauvais. Une vie permanente comme celle-là, c’est aller en enfer. Vous marchez dans les ténèbres, si la parole de Dieu n’est pas constamment cette lumière qui vous éclaire. Qui vous éclaire dans la pratique de la vérité. Qui vous guide, qui vous guide sur ce chemin.

Ecoutez, vous savez. Vous pouvez avoir une femme, vous voyez ça. Vous connaissez une femme qui vive en harmonie avec son mari, et vous regardez et dites : “Wow!” C’est une bonne épouse. Mais c’est seulement à cause de ces buts qui sont en accord avec sa volonté. Comme son mari va quelque part où sa volonté ne veut pas aller, et elle fera la moue, elle pleurera, elle tiendra bon. Regardez, Un sentiment profond de respect et de soumission se voient quand il y a un désaccord.

Frères, je vous dirai ceci. Si vous êtes un vrai enfant de Dieu, Il va venir à vous encore, et encore, et encore. Et il va tester votre abandon complet à Sa volonté. Et il mettra Son doigt sur des choses dans votre vie et dira : Je le veux. Comment réagissez-vous? Il va venir et fera venir quelqu’un, un prédicateur ou un frère ou une soeur pour dire: “Tu sais, je vois que ceci arrive dans ta vie, mais voici ce qui est dit dans la parole de Dieu.” Que faites-vous quand cela arrive? Quel est votre point de départ? Vous levez-vous le matin et dites : “Qu’est-ce que je veux faire ? Bon, je veux faire ça, et j’espère que cela va correspondre (avec la Bible).” Quelqu’un s’approche, “Bon, qu’est-ce qui ne va pas avec ça?” C’est toujours le point de départ pour des gens comme ça. “Qu’est-ce qui ne va pas avec ça?” Plutôt que de commencer avec une ardoise propre, en disant: “Je veux vivre une vie abandonnée à Christ, et c’est mon point de départ. Ok Seigneur, que veux-Tu que je fasse?” Et tandis que vous allez dans Sa parole, vous lisez Sa parole pour ce projet. Pour y conformer votre vie. “Oh, je vois, c’est ce que Dieu veut pour Moi.” Et je vais m’efforcer de le faire. Ecoutez, si votre vie consiste à aller au cinéma, Et ensuite justifier que vous avez la liberté chrétienne de le faire. Et je ne suis pas… regardez. Je ne dis pas ici que tout ce qui concerne un film est bon ou mauvais. Mais si c’est ce qui concerne toute votre vie, si c’est la justice de votre vie? “Bon, il n’y a rien de mal à ça.” Putôt que de dire, en fait, dés le point de départ : “Dieu veut que j’aime les frères. Seigneur, comment j’aime les frères?” Voyez ça, je vais faire que ma vie soit centrée dessus. Sa parole demeure. Sa parole est le point de départ. Ma vie est régulée par la parole. Si ce n’est pas le cas? Votre vie n’est peut-être pas mieux que celle de cette femme, qui se trouve être d’accord, 80% du temps, avec son mari. Vous êtes d’accord que la moralité est bonne, vous êtes d’accord que ne pas tuer est bien. Vous êtes d’accord que c’est dans votre meilleur intérêt de ne pas vous saoûler. Vous êtes d’accord que c’est dans votre intérêt de ne pas tromper votre conjoint ou de ne pas tuer votre enfant, vous penser que c’est… Mais ça ne signifie pas que tout va bien. La vraie question est la parole de Dieu. La parole de Dieu est centrée sur la lumière ici. Si la parole de Dieu ne régule pas, vous êtes dans le noir. Vous êtes dans le noir. Vous mesurez votre vie par la parole de Dieu. Ou voulez-vous juste : “Je veux faire à ma façon?” “Je veux le faire à ma façon.” “Je veux faire ce que je veux faire.”

Bon, réfléchissez à ça, regardez la terminologie à la fin du verset 6. Sautons de “marcher dans les ténèbres” à “pratiquer la vérité.” J’aime ça. Jean fait la corrélation entre marcher dans les ténèbres et ne pas pratiquer la vérité. Ce qui voudrait dire l’inverse. Si marcher dans les ténèbres correspond à ne pas pratiquer la vérité, Marcher dans la lumière correspond à? Un test plutôt simple ici. Pratiquer la vérité. Frères, nous ne parlons pas de cette manière. Hein? Quelqu’un est-il venu ici aujourd’hui et a dit : ” Comment vas-tu frères, pratiques-tu la vérité?” Je ne pense pas que vous l’ayez fait. Nous ne parlons pas comme ça parce que nous ne pensons pas comme ça. Frères, peut-être devrions-nous commencer à penser comme ça. Mais avez-vous vu ce qui est accentué quand nous parlons comme ça? Ce que je veux dire, pratiquez-vous la vérité? Si nous voulons essayer de le saisir, il peut révéler des choses utiles sur ça. Notre pratique. Réfléchissez bien là. Pratiquer la vérité. Quel est votre pratique? Ce n’est pas comme la pratique du baseball. La pratique ici signifie, quoi? Le style de vie, ce que nous faisons d’habitude. La pratique. La question est, avons-nous un style de vie qui correspond à la vérité? Faisons-nous la vérité? Nous ne pensons pas comme ça, nous pensons à dire la vérité. Mais pensez à faire la vérité. Jean prend notre esprit pour faire la vérité. Qui nous dit que derrière tout ce que vous faites, il y a quoi? Tout, chaque motif, chaque désir, chaque action, chaque chose derrière ça, il y a quoi? Il y a soit une vérité ou un mensonge. Vous pouvez tout mesurer dans votre vie par la vérité et la tromperie. Il y a tant de choses, comme j’ai, vous savez. Vous m’entendrez une fois à un moment suivre le sport. Bon, je fais des commentaires sur le sport. Parce que c’est une zone de faiblesse pour moi. Il prend… ce que je veux dire c’est que je dois avoir beaucoup d’auto-discipline. Je pouvais aimer le football et le regarder tout le temps. Je le fais rarement. C’est un vrai défi pour moi quand les Spurs jouent bien. Je peux juste vous dire ça. Je suis un fan passionné des Tigers, des Lions, des Wolverines. Cela vient de mes années d’homme perdu. Et j’ai du mettre le couteau sur le cou de cette chose. Mais voilà le problème. Vous dites : “Que dit-il? Le sport est mal.” – Non. Mais je dirai ceci. Il pourrait y avoir de la neutralité. Mais ce que chacun d’entre nous doit demander, pour ça ou une autre chose. Est-ce que j’adhère à la tromperie en m’impliquant dedans. Tout peut être mesuré par la vérité ou la tromperie. Y a-t-il de la tromperie dans ce désir? Y a t-il de la tromperie dans ce style de vie? Y a t-il des tromperies derrière les choix que je fais? Et vous pouvez voir qu’il est parlé ici de tromperies mortelles. Pratiquer la parole. Pratiquer la vérité, c’est pratiquer la parole. La parole est vérité. Ta parole est vérité. Cela signifie que ma pratique c’est ça. Il y a cet ensemble de vérité, c’est ma pratique, c’est mon style de vie, c’est ce qui me régule, c’est là où je vais. J’ai été racheté à un grand prix. J’ai un maitre. Il m’a donné un ensemble de vérité. Il dit qu’il doit gouverner votre vie. Et si non. Si les désirs, les désirs sensuels, les désirs pour la fête et les désirs de s’amuser.

Frères, allons au verset 7, rapidement. Mais si nous marchons dans la lumière, comme Il est Lui-même dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus Son Fils nous purifie de tout péché. C’est comme si Jean aimait nous surprendre, nous allons le voir tout au long de 1 Jean. C’est comme quand vous lisez jusqu’au bout, et vous lisez quelque chose qu’il dit, et vous essayez d’anticiper ce qu’il va dire ensuite. Vous avez presque toujours tort. Parce qu’il aime poser la chose que vous attendez, il substitue quelque chose d’autre à la place. Qui est trés souvent la même façon de dire la chose que vous vous attendiez à le voir dire, mais il le dit dans une terminologie différente. C’est comme ici. Il nous donne l’inattendu. Quand nous lisons le verset 6, et que nous passons au verset 7, nous nous attendons à quelque chose d’autre. N’est-ce pas? Voici ce que nous attendons. Vous lisez le verset 6. Si nous disons que nous sommes en communion avec Lui et que nous marchons dans les ténèbres, nous mentons et nous ne pratiquons pas la vérité. Mais si nous marchons dans la lumière, comme Il est Lui-même dans la lumière – Qu’attendiez-vous? Nous sommes en communion avec Dieu. C’est ce que j’aurais attendu. Mais à la place, il dit : nous sommes en communion les uns avec les autres. Il nous frappe avec la communion avec d’autres frères qui marchent dans la lumière. Or c’est intéressant, c’est incroyablement intéressant. Qui n’est pas ce que nous attendions, mais c’est exactement ce que nous voyons dans l’Eglise. Vous ne voulez pas passer rapidement par dessus ça sans en prendre note. Regardez, il n’y a pas de communion avec tout le monde dans cette église, et il ne devrait pas y en avoir, parce que nous avons des personnes dans l’église qui ne sont pas sincèrement converties. Ceux d’entre vous que j’essaie de découvrir ici. Si vous vous demandez pourquoi on dirait constamment que vous n’avez pas de bonnes relations avec les personnes les plus saintes de l’église. Voici la raison. Il y a une raison. Je vous dirai laquelle. Vous savez ceci, beaucoup d’entre vous l’ont exprimé. Trés loin là-bas, j’étais à l’aéroport d’Amsterdam, et voilà une femme originaire d’Afrique, avec sa Bible ouverte. Et je me suis assis à côté d’elle et nous avons parlé pendant, j’ai oublié combien de temps. J’avais une escale d’environ 9 heures ou à peu prés. Et je lui ai parlé et c’était comme si nous étions de vieux amis. Nous avons commencer à parler de Christ et nous étions tous les deux dans la lumière. Regardez, quand je suis dans la lumière, et vous êtes dans la lumière. Il va y avoir la communion dans les choses de la lumière. Mais il y a deux sortes de communion dans l’église. Il y a le genre de communion, qui est la communion de la lumière. Et il y a ce genre de communion, qui est la communion des ténèbres. Regardez. Si vous êtes dans la lumière, vos yeux sont ouverts. Vous voyez la lumière de Dieu, vous contemplez la gloire de Dieu. Vous contemplez la gloire de Christ. Vous aimez ça. Il y a quelque chose qui attire les gens qui ont un amour pour ça ensemble. Ils voient dans la lumière, ils voient leurs péchés. Il y a une bataille ensemble contre le péché. Il y a une bataille ensemble, gémir ensemble, et lutter ensemble. Ils sont sérieux par rapport à la sainteté. La raison pour laquelle certains d’entre vous ne trouvent pas la communion avec les autres dans l’église, c’est quand ils commencent à parler de la sainteté, vous commencez à bâiller. Ils commencent à parler des choses précieuses de Christ, vous regardez certaines personnes et on dirait que leurs yeux deviennent vitreux. Mais vous savez quoi. Vous commencez à parler de carrières, d’hommes beaux et de belles femmes. Vous parlez d’argent. Vous commencez à exposer des choses comme ça, les trucs de ce monde. Vous commencez à parler de la dernière musique sortie par ce groupe, ou le film qui est sorti. Et c’est comme “vroom”, leur lumière s’allume immédiatement. Je dis juste attention.

Il y a une vraie communion qui s’installe entre les enfants de Dieu. Que vous, vous n’êtes pas dans ce cercle privilégié. Vous trainez avec les enfants de Dieu ici et maintenant. Mais vos vrais désirs, ils vous trahissent. Vous savez, ceux qui sont dans la lumière, parce qu’ils sont dans la lumière. Et parce qu’ils ont l’image de Christ en train d’être travaillée dans leur vie. Et parce qu’ils suivent Christ, et ils marchent, il L’imitent. Il y a la charité. Il tend à y avoir de la gentillesse. En ne voulant pas être trop critique sur eux; et donc, je sais que beaucoup d’entre vous ont reçu le bénéfice du doute. Mais regardez, soyez honnête avec vous-mêmes. Regardez, ce que j’essaie de faire c’est de vous donner la lumière qui vient de la parole. Pour vous aider à ne pas périr. Savez-vous ce qui est dit sur ceux qui sont dans les ténèbres? Ils ne savent pas où ils vont. Ceux d’entre nous dans la lumière, nous savons où nous allons. Nous voulons essayer de vous arrêter. Nous voulons essayer de faire briller cette lumière sur cette falaise qui est devant vous et dire: “Vous allez tomber.” “N’y allez pas.” Si vous le savez, dans les profondeurs de votre coeur : “Je ne suis pas excité par Christ comme ces autres personnes le sont.” “J’ai vraiment trés peu d’enthousiasme par rapport à la sainteté.” “Je peux passer ma vie…” Réfléchissez à ça. Si quelqu’un s’approchait et disait. Si Dieu Lui-même s’approchait et disait. “Hey, J’ai une bonne nouvelle pour toi, il n’y a pas d’enfer et vous pouvez vivre ici pour toujours. Vous pouvez vivre dans le péché.” Si cette pensée vous réjouit, ça en dit long. Cela me dit ce que vous voulez vraiment. Frères, si vous me dites quelque chose. L’idée du paradis des Témoins de Jéhovah n’est pas pour moi. Je veux être là où est Christ, et je veux être là où la justice demeure. Et je veux être là où je ne vais pas pécher, plus jamais. Et je le désire; Je le veux, et si vous vous étiez approché et m’aviez dit, “Hey, bonne nouvelle, il n’y a pas d’enfer.” “Vous pouvez rester ici, et vous pouvez aimer le péché au maximum.” c’est l’enfer, pour une personne dont le coeur a été amené à la lumière.

Bon, je finirai avec ça. Parce que c’est sans aucun doute l’espoir, c’est le sang. si nous marchons dans la lumière, comme Il est dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres et le sang de Jésus Son Fils nous purifie de tout péché. Regardez; Vous ne voulez pas prendre ce verset pour dire que nous devons marcher dans la lumière en premier; et que c’est comme ça que vous avons le sang de Jésus Son Fils pour nous purifier de tout péché. Vous ne voulez pas faire ça. Ce que je veux dire, ce verset ne parle pas de ce qui vient en premier. Jean parle sans cesse de ces choses que vous trouvez ensemble. Rappelez-vous, c’est une proposition “si – alors”. Il dit que si ceci est vrai, alors celà est vrai. Ce qu’il fait ici, c’est qu’il vous dit que vous avez part à la purification par le sang si le modèle de votre vie est la lumière. Ceux-ci vont ensemble. C’est ce qu’il dit. Ce qu’il veut enseigner, c’est qu’il y a une façon de vivre qui correspond au fait d’être lavé dans le sang. Et il y a une façon de vivre qui ne correspond pas au fait d’être lavé dans le sang. Cela nous est trés bien expliqué, que vous et moi ne devrions prendre aucune assurance de salut. Nous ne devrions pas présumer que le sang n’a rien fait pour nous, en ce qui concerne le pardon, la grâce, la rançon, la rédemption, et la purification de la culpabilité des péchés. Nous ne devrions pas le présumer. Si notre vie est caractérisée par la désobéissance à la parole de Dieu. Ecoutez, si vous pouvez savoir que Dieu dit quelque chose dans Sa parole, et aussi longtemps que le reste des chrétiens, ou les anciens ou qui que ce soient ne le trouvent pas, vous êtes bons. Vous n’êtes pas bons, vous êtes mauvais. Et vous êtes liés à l’enfer. Si vous pouvez savoir ce que Dieu dit, et vous en détournez. Cela sent les feux de l’enfer. Ne pensez pas. Regardez, je ne dis pas: Nous voyons clairement, “Mes petits enfants” au verset 1 du chapitre 2. “Je vous écris ceci, afin que vous ne péchiez pas. Et si quelqu’un a péché.” Nous savons que le péché va être là, et nous savons que nous avons des chutes. Mais ce que je dis c’est ceci. Si vous pouvez regarder, et vous pouvez voir que Dieu dit ça, et vous pouvez dire: “Uh-Uh!” Ce qu’il dit c’est qu’il y a … Vous n’avez aucune part dans le sang. Vous n’avez aucune part. Marchez dans la lumière c’est marcher dans la vérité. Marcher dans la vérité, c’est avoir cette vérité qui demeure en vous, c’est avoir la Parole qui demeure en vous. Vous voyez, vous pouvez le voir; Si ce qui peut être vu, c’est ça. Ensuite, cela nous mène toujours à une conclusion sur ce qui est vrai, sur votre part dans le sang de Christ. Ou votre manque de participation dans ce sang de Christ. Le sang de Christ, nous ne voulons pas le manquer pour ce qu’il dit. Il purifie, mais vous devez le reconnaitre. C’est essentiel. Que là où il y a purification, et là où il y a le pardon. Ce que nous ne pouvons pas voir et ce n’est pas imprimé sur notre front. C’est une déclaration légale; nous ne pouvons pas la voir. Mais ce que je peux voir, c’est que je peux voir le style de vie, et je peux voir les fruits. Et je sais ceci, que partout où se trouve le pardon de Dieu, Il a aussi donné un nouveau coeur. Et ce coeur ne trouve pas Ses commandements pesants. Cela ne signifie pas qu’il n’y a pas un moment où nous pouvons trébucher et nous pouvons nous en irriter. Cela ne signifie pas qu’il n’y a pas un moment où nous disons, “Nous ne voulons pas faire ça.” Mais Dieu nous amène à cet endroit. Et si vous êtes un vrai chrétien, vous le saurez. Les moments où vous plantez vos talons… Oh… Quelques fois Il vous fait fondre par… Vous plantez vos talons et Il vient et Il vous entoure de Ses bras et Il vous embrasse. Cela vous décole les talons. Il y a d’autres fois où Il pose ce baton sur votre dos ou Il vous met dans le feu. Il sort le baton et Il l’applique; Pour faire de l’effet. Toujours. Vous savez pourquoi? Il est sous la promesse d’une alliance pour vour conformer à Christ. Vous savez ce qu’est être conforme à Christ? Il était totalement abandonné à la volonté de Dieu. Totalement. Même quand Il était face à la croix elle-même, et les horreurs qui L’attendaient là-bas. Ta volonté, pas la mienne. C’est la conformité.

Regardez, soyez honnêtes; Dieu fait-Il ça dans votre vie? Si non, regardez. Il ne veut pas que vous batissiez votre salut. Criez à Lui pour vous sauver de l’égarement, des ténèbres, de la tromperie. Invoquez-Le. L’Ecriture dit. Ses oreilles ne sont pas fermées, Il peut entendre. Et quand ce cri est sincère, Il viendra et vous sauvera. Peu importe depuis combien de temps vous avez fait votre profession. Peu importe le nombre de personnes devant qui vous avez joué à l’hypocrite. Peu importe depuis combien de temps vous vous êtes trompés vous-mêmes. Nous allons y arriver. Verset 8: Si nous disons (certaines choses, ici c’est) que nous n’avons pas de péché. Tout cela vient de notre propre tromperie. Nous nous trompons nous-mêmes. Si vous sentez que vous avez été trompés, ne le lachez pas. Ne faites pas ce que Charo a fait pendant toutes ces années. Dieu a eu pitié d’elle et l’a arrêtée sur son chemin. Mais peut-être qu’Il ne vous arrête pas. C’est peut-être votre dernière fois. Vous n’avez pas la conscience tranquille, vous savez qu’il y a une dernière fois. Il y a un moment, où soudain quand Dieu dit à Ses serviteurs: Dis-leur que leur sang est sur leur tête, et que tout est joué, et c’est fini. Ceux qui vont en enfer, je peux vous le dire. Personne ne croit qu’il y va. Personne; oui sur leur lit de mort. Sur leur lit de mort, ils commencent à sentir le feu et le souffre, souvent. Mais d’habitude, quand les hommes sont en bonne santé, personne ne pense qu’il va en enfer. Mais si Dieu… regardez, si Dieu a piqué. Si Dieu a provoqué cette petite gêne, si cet aiguillon est planté dans votre côté. Si vous êtes mal à l’aise. Vous savez que votre communion avec le divin n’est pas là. Vous savez que Sa parole ne demeure pas en vous, et que vous ne pratiquez pas la vérité: Vous savez que vous êtes comme cette femme, que oui, votre vie quelques fois correspond. Mais il y a des choses , que vous vous plantez sur vos talons, vous ne voulez pas que Dieu vous dise comment vous allez vivre votre vie. Vous savez ça, vous savez qu’il y a quelque chose en vous qui résiste à la sainteté de Dieu. Vous savez qu’il y a … Vous savez! Que ce que j’ai dit avant est vrai pour vous. Cela ne découle pas de Sa parole demeurant en vous. Les fois où vous essayez d’obéir, vous serrez les dents. Parce qu’il y a cette loi qui vient à vous, vous disant que vous devez le faire. Mais vous jetteriez ces fers en une seconde. Et vous aimeriez ça, si quelqu’un venait et vous disait qu’il n’y avait pas d’enfer. Et que vous pourriez avoir le monde et avoir tout ce qu’il y a dedans. Vous savez au plus profond, vous savez que c’est votre désir. Non; Non. Ne le rejettez pas. Criez. Dites, vous savez. Je ne suis pas aussi affecté; un petit peu et ensuite crier un petit peu. Regardez, la foi, le cri. Il n’y a rien dans l’Ecriture qui dit, grand ou petit. C’est croire Christ. Si chacun d’entre vous qui a une hésitation, un souci concernant votre âme. Si vous criez : Seigneur aie pitié de moi. Sauve-moi, s’il te plait, de ces ténèbres. Sauve-moi, s’il te plait, de ce genre de christianisme que j’ai eu, Que c’est, ce n’est pas bien. Ne voulez-vous pas le genre de christianisme où en voyant la volonté de Dieu, en voyant Dieu, en le regardant et en disant : “C’est beau, c’est glorieux.” La justice est grandement à désirer. Ce n’est pas un fardeau. Où vous pouvez baisser la tête en pleurant, quand vous vous égarer du chemin. Vous désirez ce jour, quand vous allez être totalement libérer de la chair. Etre capable de voler comme un aigle, et la liberté de ne plus jamais rien faire, mais seulement Le servir parfaitement. Lui obéir parfaitement.

Père, je prie que Tu fasses juste… Seigneur que Tu fasses dans le coeur des hommes ce que je ne peux pas faire. Amen.