Le Chrétien “ne peut pas pécher”

Jean nous dit dans 1 Jean 3:4-9 que les chrétiens “ne font pas” et “ne peuvent pas” pécher. Que veut-il dire par de telles déclarations ? De nombreuses réponses ont été données à cette question au cours des siècles, mais ici nous ne considérerons que deux d’entre elles.

1. Une explication populaire de ces versets enseigne que la nouvelle nature du chrétien ne peut pas pécher. “La semence de Dieu” (qui est parfaite) “demeure” dans le chrétien, et elle ne désire ni ne commet un seul acte de péché. Bien qu’il y ait beaucoup de vérité dans ce point de vue, il fait néanmoins face à d’énormes objections.

Premièrement, Jean ne dit pas que la nouvelle nature du chrétien ne peut pas pécher ; Il dit que le chrétien lui-même ne peut pas pécher : “La semence de Dieu demeure en lui ; Et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu.” (1 Jean 3:9) Le “il” qui “ne peut pécher” est clairement le chrétien en tant que personne intégrale – La même personne qui aurait été “née de Dieu” dans la dernière partie du verset.

Deuxièmement, dire que la “nouvelle nature” d’un chrétien ne pèche pas est en fait une déclaration sans signification. Seule une personne est capable de pécher ou de ne pas pécher ; Une nature abstraite ne peut pas vouloir ou agir du tout. Comme nous l’avons vu au chapitre neuf, une “nature” n’est pas quelque chose que nous “détenons” de manière séparée de nos personnes ; C’est une description de qui nous sommes réellement dans notre être intérieur.

Troisièmement, “faire le péché” est contrasté dans les versets 7-8 avec “faire la justice”. Sans aucun doute Jean parle ici, non pas d’un seul acte de justice, mais de la pratique de la justice. De même, lorsqu’il parle dans ce passage de l’impossibilité pour les chrétiens “de faire le péché”, il doit avoir en vue non pas un seul acte de péché, mais la pratique du péché.

Quatrièmement, Jean se préoccupe ici de montrer que les actions réelles des chrétiens sont diamétralement opposées à celles des personnes non-régénérées. Il parle des chrétiens qui ne pèchent pas, pas seulement des chrétiens “qui pèchent et détestent cela” ou des chrétiens “qui pèchent, mais ne pèchent pas avec leur nouvelle nature”. Un tel enseignement serait plutôt conforme aux doctrines des hérétiques contre lesquels Jean combat.

2. La meilleure explication de ces versets enseigne que le “péché” qu’un croyant “ne fait pas” et “ne peut pas” faire, concerne le péché habituel ou persistant. Jean dit littéralement que le chrétien ne “fait pas le péché”. C’est-à-dire que le chrétien ne “pratique pas” le péché. Au contraire, le chrétien “pratique la justice” : “Petits enfants, que personne ne vous trompe ; Celui qui pratique la justice est juste, comme Il est Lui-même juste.” (1 Jean 3:7).

Pourquoi le chrétien devient-il incapable de “pratiquer le péché” ? La réponse est donnée dans le verset 9 : “Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que Sa semence demeure en lui ; Et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu.” Tous les chrétiens ont une nouvelle nature (la semence de Dieu) en tant qu’identité fondamentale. Cette nouvelle nature (qui est parfaite) s’affirme contre tout mal, empêchant efficacement le croyant de vivre dans le péché. Au contraire, la droiture est la caractéristique principale de sa vie. Cependant la marche du chrétien n’est pas parfaite, parce qu’il doit encore combattre la chair pendant son existence terrestre. Lorsque son corps mortel sera racheté, alors la nouvelle vie déjà présente en lui se manifestera dans sa plénitude, et ses actions correspondront parfaitement aux désirs de son cœur renouvelé.

Cette compréhension des paroles de Jean est la seule qui valide avec force l’usage des verbes au temps présent et se reflète dans les meilleures traductions modernes de ce passage :

Version Darby1

Quiconque pratique le péché, pratique aussi l’iniquité, et le péché est l’iniquité. 5 Et vous savez que lui a été manifesté, afin qu’il ôtât nos péchés ; et il n’y a point de péché en lui. 6 Quiconque demeure en lui ne pèche pas ; quiconque pèche ne l’a pas vu, ni ne l’a pas connu. 7 Enfants, que personne ne vous égare : celui qui pratique la justice est juste, comme lui est juste. 8 Celui qui pratique le péché est du diable, car dès le commencement le diable pèche. C’est pour ceci que le Fils de Dieu a été manifesté, afin qu’il détruisît les œuvres du diable. 9 Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, car la semence de Dieu demeure en lui, et il ne peut pas pécher, parce qu’il est né de Dieu. – 1 Jean 3:4-9


1. La version Darby choisie ici, est celle qui se rapproche le mieux de la version du texte choisie par l’auteur C. Leiter (ndc)

Livre: Justification et Régénération

of Lake Road Chapel
Kirksville, Missouri