Hériter les promesses

Sujet:
Catégorie: Prédications Complètes, Video

La Bible dit que nous sommes ceux qui “par la foi et la patience héritent des promesses.” Nous devons nous rappeler que la Bible est pleine de promesses faites par Dieu qui ne peut pas mentir. Non seulement ça, mais Dieu a tout pouvoir pour garder ces promesses qu’Il a faites. Maintenant, voici la question : Pourquoi ne sommes-nous pas entrés dans plus de ces promesses? Dieu Lui-même dit, “De toutes les bonnes paroles que l’Eternel avait dites à la maison d’Israël, aucune ne resta sans effet : toutes s’accomplirent.” Donc, que nous soyons par la foi et la patience, ceux qui héritent des promesses que Dieu nous a données.


Si vous pouviez aller avec moi dans Hébreux chapitre 6, et nous commencerons à lire au verset 9, “Bien-aimés, nous attendons, pour ce qui vous concerne, des choses meilleures et favorables au salut, quoique nous parlions ainsi” – et il fait référence à ces versets qui se trouvent avant. “Car Dieu n’est pas injuste pour oublier votre travail et l’amour que vous avez montré pour Son nom, ayany rendu et rendant encore des services aux saints. Nous désirons que chacun de vous montre le même zèle pour conserver jusqu’à la fin une pleine espérance, en sorte que vous ne vous relâchiez point et que vous imitiez ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses. Lorsque Dieu fit la promesse à Abraham, ne pouvant jurer par un plus grand que Lui, Il jura par Lui-même, et dit : certainement, Je te bénirai et Je multiplierai ta postérité. Et c’est ainsi qu’Abraham, ayant persévéré, obtint ce qui lui avait été promis. Or, les hommes jurent par Celui qui est plus grand qu’eux, et le serment est une garantie qui met fin à tous leurs différends. C’est pourquoi Dieu, voulant montrer avec plus d’évidence aux héritiers de la promesse l’immuabilité de Sa résolution, intervint par un serment, afin que, par deux choses immuables dans lesquelles il est impossible que Dieu mente, nous trouvions un puissant encouragement, nous dont le seul refuge a été de saisir l’espérance qui nous était proposée. Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l’âme, sûre et solide; elle pénètre au-delà du voile, là où Jésus est entré pour nous comme précurseur, ayant été fait souverain sacrificateur pour toujours, selon l’ordre de Melchisédek.”

Prions avant d’étudier la parole. Notre Père, nous confessons notre profonde dépendance envers Toi ce soir. Nous prions que Tu sauves Ton peuple de ses péchés. Chacun de nous. Nous demandons de l’aide ce soir, nous confessons que sans Toi, nous ne pouvons rien faire. Nous confessons que nous n’avons aucune suffisance en nous-mêmes de penser que tout vient de nous-mêmes. Notre raison même ne dépend que d’un mince fil que Tu tiens. Mais Seigneur, nous confessons aussi que Tu nous a rendu confiants, Tu nous a rendu acceptable, Tu as fait de nous des serviteurs capables de la Nouvelle Alliance. Nous prions pour Ton Saint-Esprit ce soir; l’Esprit de la foi, de la puissance et de l’amour, et d’un esprit sain. Et nous demandons ces choses dans le nom de Jésus, Amen.

J’aimerai diriger votre attention ce soir en particulier sur le verset 12, “en sorte que vous ne vous relâchiez point et que vous imitiez ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses.” Je veux considérer avec vous, “Hériter des promesses.” Dieu nous dit des choses ici dans ce verset qui sont trés importantes pour que nous nous y accrochions, et les faire graver sur nos coeurs. Et j’espère qu’au moins deux ou trois mots de ce verset vous resteront et seront une aide pour vous dans les jours qui arrivent.

La première chose à apprendre de ce passage est que Dieu a fait des promesses. Dieu a fait des promesses. Et nous sommes tous familiers dans le royaume humain de ce qu’est une promesse. Votre ami de l’école primaire dit, “Je ferai ceci et cela,” et vous le tenez contre le mur et vous dites, “Tu promets? Tu promets que tu le feras?” Donne-moi – Maintenant pensez à celà en relation avec Dieu : “Donne-moi Ta Parole.” N’est-ce pas quelque chose? Nous avons Sa Parole. “Tu me le promets?” Et tout cela dépend du caractère de la personne avec qui vous parlez. Mais, même dans le royaume humain, une promesse quelques fois signifie quelque chose d’important. Il y a des hommes qui garderont une promesse pendant 50 ans si nécessaire, sans tenir compte du coût. C’est juste dans le royaume humain. La bible parle de Celui qui jure par Son propre coeur et ne change pas.

Bon, Dieu a fait des promesses et si nous regardons en arrière dans les Ecritures, certaines promesses en particulier se détachent. Ce sont des grandes promesses majeures que Dieu a faites. Et l’auteur des Hébreux, ici dans les versets que nous venons de lire, mentionne particulièrement la promesse que Dieu a faite à Abraham dans les versets 13 et 14 : “Lorsque Dieu fit la promesse à Abraham,” et il continue et parle de ça. Donc, vous vous rappelez comment, quand Abraham était un vieil homme, ans déjà quand Dieu lui a parlé pour la première fois; et il avait une femme, Sarah, qui avait déjà plus de 60 ans. Et Sarah n’avait pas pu avoir d’enfants, et depuis lors jusqu’à ce moment-là, elle était stérile. Et Dieu dit à Abraham, Il lui a en particulier promis, qu’un jour, ses enfants seraient comme les étoiles du ciel, innombrables, et comme le sable qui est prés du rivage.

Et Il lui a dit que, dans sa descendance, dans sa semence particulièrement, toutes les nations de la terre seront bénies. Et c’est pour cela que nous sommes ici ce soir. Par la semence de Dieu, Christ, toutes les nations des Gentils ont été bénies. Elles sont passées d’un état de malédiction et de condamnation, à un état de justification et de bénédiction. Et la semence d’Abraham est comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est prés du rivage, innombrable.

C’était une des promesses de Dieu qui est particulièrement remarquable. Il y a plusieurs autres promesses majeures. La Bible parle de la promesse du Saint-Esprit. Et vous vous rappelez que le Saint-Esprit est appelé “l’Esprit Saint de la promesse.” Et Paul parle de nous “ayant reçu la promesse de l’Esprit par le foi.”

Une autre promesse majeure est la promesse de la venue de Christ. Rappelez-vous qu’en 2 Pierre, il est dit, “Le jour vient où les moqueurs viendront, disant, Où est la promesse de Sa venue?” Avez-vous déjà réfléchi à ça? Dieu a promis, Christ a promis qu’Il allait revenir. C’est une promesse. “Où est la promesse de Sa venue?” – les moqueurs remettent en question la promesse de Dieu.

A nouveau, Pierre parle de promesses extrêmement grandes et précieuses, relatives au fait de croire en Christ et relatives au salut. Et Paul parle de la promesse de la vie éternelle que Dieu, qui ne peut pas mentir, a promis il y a longtemps. Il a promis la vie éternelle. Et c’est réellement le sujet ici dans Hébreux 6, particulièrement, le sujet est la promesse de la vie éternelle. Et je pense que quelques fois, nous prenons ça trop légèrement. La vie éternelle. La promesse de la vie éternelle. Et ces chrétiens hébreux, leurs mains commencèrent à baisser, leurs genoux étaient faibles, ils commençaient à se fatiguer dans la course; et il dit “la vie éternelle,” Dieu a promis la vie éternelle.

Je ne sais pas, il y a peut-être quelqu’un ici ce soir qui lutte encore et sur le point de faire demi-tour, il dit, “Ne jetez pas votre confiance.” Il y a une promesse, Dieu vous a promis la vie éternelle. Il dit, “Ne jetez pas votre confiance qui va recevoir une grande récompense.” Il dit, “Vous avez besoin de persévérance pour qu’aprés avoir fait la volonté de Dieu, vous puissiez recevoir ce qui était promis. Car encore un peu de temps, et Celui qui doit venir viendra, et Il ne tardera pas.” Donc tenez bon.

Vous vous rappelez de ‘Chrétien’ dans le ‘Voyage du Pèlerin’ de Bunyan. Il se met en route vers la cité céleste, et tous ses parents et tous ses amis essaient de le ramener. Ils disent, “N’y va pas.” Et il met les doigts dans ses oreilles et dit, “La vie éternelle. La vie éternelle,” et il continue à courir. C’est ce que nous devrions être en train de faire ce soir. La vie éternelle! Nous parlons de vastes choses qui sont au-delà de notre imagination.

Bon, ce sont certaines des promesse majeures de l’Ecriture mais Dieu en a littéralement fait des milliers plus mineures. Maintenant, réfléchissez à ça pendant une minute : Ephésiens 6:2-3, Paul parle aux enfants Gentils et il dit, “Honore ton père et ta mère, (c’est le premier commandement avec une promesse,) afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre.” Or remarquez : Dans le verset lui-même, Dieu n’a pas dit, “Je promets ça si vous faites ça, c’est ce qui arrivera.” Il fait juste une déclaration : “Honore ton père et ta mère, afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre.” Paul dit que c’est une promesse.

En d’autres mots, tout déclaration où Dieu parle de bénédication qu’Il déversera sur nous tandis que nous marchons avec Lui, toute déclaration de fait comme celle-là, est une promesse. C’est une promesse. “Tu me le promets, me donneras-Tu Ta Parole?” Il dit, “Voici Ma Parole, Je te le promets.”

“Je ne te laisserai jamais, ni ne t’abandonnerai jamais.” – c’est une promesse. “Je te promets, Je ne te laisserai jamais et Je ne t’abandonnerai jamais.”

“Cherchez premièrement le royaume de Dieu et Sa justice, et toutes ces choses vous seront données par-dessus.” – C’est une promesse. Ce sont des choses par lesquelles vous pouvez vous accrocher à Dieu et dire, “Dieu, Tu m’a donné Ta parole! Tu m’as promis.” Vous voyez ça?

“Et invoque-Moi au jour de la détresse; Je te délivrerai, et tu Me glorifieras.” – c’est une promesse. Qu’êtes-vous censés faire au jour de la détresse? Invoquer le Seigneur! “Je Te délivrerai, et tu Me glorifieras.” Il ne dit pas, vous voyez, il ne dit pas, si vous êtes un grand chrétien. Il dit juste, “Invoque-Moi.” – une promesse.

Et ça : “Jamais on n’a appris ni entendu dire, et jamais l’oeil n’a vu qu’un autre dieu que Toi, fasse de telles choses pour ceux qui se confient en Lui.” Vous comprenez ça? Le Dieu de l’univers, le Dieu qui parle et toutes choses viennent à l’existence, agira pour ceux – j’aime comment c’est dit. Ceux. Qui que ce soit. Ceux. Qu’il soit faible, qu’il soit indigne, Il agira, Il agira pour vous. Il agira pour ceux qui s’attendront à Lui. Quelle promesse!

Bon, ce sont certaines des promesses des Ecritures. Mais la Bible en est littéralement remplie, n’est-ce pas? Un des premiers livres que j’ai eu aprés être devenu chrétien était, ‘Les précieuses promesses de la Bible.’ Et il a été rédigé par Samuel Clarke qui est né à la fin des années 1600. Et c’est un livre complet. Il compile les promesses de la Bible. Et tant de choses : nourriture et vêtements, et conduite et paix et honneur, et la présence de Dieu… promesse aprés promesse aprés promesse. Des promesses extrêmement grandes et précieuses! Et nous les lisons souvent comme si elles n’étaient que de l’air chaud. C’est Dieu nous donnant des promesses. Une prière répondue, la sagesse, le pardon, tant de choses.

Donc c’est le premier point : Dieu a fait des promesses. Mais avant que je ne quitte ça, je veux mettre l’accent dessus d’une façon un peu différente. Dieu… a fait des promesses. Dieu a fait des promesses. Celui qui est infiniment puissant pour garder Sa Parole, et infiniment bon qui ne mentira pas. Celui qui ne peut pas mentir et Celui qui a une puissante infinie pour garder Sa Parole a fait des promesses. Celui qui a fait ces promesses que nous avons ici, les accomplit toujours. Il les accomplit toujours.

Et c’est sans cesse à nouveau souligné dans l’Ecriture. Laissez-moi juste vous en donner certaines. Afin de fortifier notre foi, Dieu le dit. Il l’explique clairement. Et je ne vous donnerai pas chaque référence mais en commençant dans Genèse et en allant dans Josué, Samuel, les Rois, etc… Ecoutez-les : “…et l’Eternel accomplit pour Sara ce qu’Il avait promis.” – (Gen 21:1). “…car l’Eternel, votre Dieu, combattait pour vous, comme Il vous l’a dit.” – (Josué 23:10). “Maintenant, Seigneur Eternel, Tu es Dieu, et Tes paroles sont vérité, et Tu as annoncé cette grâce à Ton serviteur.” – (2 Samuel 7:28). “L’Eternel donna de la sagesse à Salomon, comme Il le lui avait promis.” – (1 Rois 5:12). “L’Eternel a accompli la parole qu’Il avait prononcée. …comme l’avait annoncé l’Eternel.” – (1 Rois 8:20).

Il y en a tant, vous les lisez tandis que vous traversez l’Ecriture, vous les voyez encore et encore. “Ainsi Tu as tenu Parole à Ton serviteur…” – (2 Chroniques 6:15). “et ce que Tu as déclaré de Ta bouche, Tu l’accomplis en ce jour, par Ta puissance.” – (1 Rois 8:24). Et celle-ci : “De toutes les bonnes paroles que l’Eternel avait dites à la maison d’Israël, aucune ne resta sans effet; toutes s’accomplirent.” – (Josué 21:45). Et celle-ci : “Béni soit l’Eternel, qui a donné du repos à Son peuple d’Israël, selon toutes Ses promesses! De toutes les bonnes paroles qu’Il avait prononcées… aucune n’est restée sans effet.” – (1 Rois 8:56). “Et Tu as tenu Ta parole, car Tu es juste.” – (Néhémie 9:8).

Et dans le Nouveau testament. “…sur l’espérance de la vie éternelle, promise… par le Dieu qui ne ment point.” (Tite 1:2) – insistant sur Sa fidèlité. Hébreux 10:23, “Retenons fermement la profession de notre espérance, car Celui qui a fait la promesse est fidèle.”

Donc pensez à ça : nous avons un livre plein de promesses faites par Dieu qui ne peut pas mentir, et qui a toute la puissance pour garder ces promesses. Maintenant voici la question : pourquoi ne sommes-nous pas entrés dans plus de ces promesses? Et la réponse est dans la première partie du verset, “en sorte que vous ne vous relâchiez point (ou comme la version King James le dit, paresseux.) Ce sont d’assez bons mots. Vous avez vu des limaces bouger sur le sol; vous savez, elles ne passent pas comme une flêche normalement, n’est-ce pas? Ou le paresseux (l’animal), le paresseux, lent.

Si vous regardez certains de ces reportages du National Geographic et ils montrent un paresseux, en avez-vous déjà vu un ? Ils ont des algues qui poussent dans leurs poils, leurs poils semblent verts. Ils sont tellement lents. Et ils sont suspendus par un membre, et vous pouvez à peine supporter de regarder ça. Ils se préparent à atteindre une autre branche. Je crains que cela ait été souvent la manière dont j’ai vécu ma vie chrétienne. Vous savez, je pense qu’il est temps de faire confiance à Dieu… (rires) pour une promesse, sortie d’un livre de 10 000 promesses. C’est tellement grand.

Donc l’auteur des Hébreux a dit, ne soyez pas comme ça. “Imitez plutôt ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses.”

Le premier point est que Dieu nous a fait des promesses. Le deuxième est que la foi et la persévérance sont nécessaires pour hériter des promesses. Maintenant, c’est plutôt direct ça, non? La foi et la persévérance. Il ne mentionne pas juste la foi, il ne mentionne pas juste la persévérance. La foi et la persévérance. Ce n’est pas que la foi et la persévérance méritent en quelque sorte que Dieu accomplisse les promesses. Ce n’est pas ça. Ce n’est pas que la foi et la persévérance en quelque sorte permettent à Dieu d’accomplir les promesses, ou lui font accomplir les promesses. Mais, dans tout le processus des promesses à hériter, Dieu l’a établi d’une façon telle que la foi et la persévérance seront inévitablement suscitées et seront nécessaires. Il a fait que c’est ce qui va arriver. La foi et la persévérance seront inévitablement impliquées et suscitées.

Donc considérons brièvement la foi. Premièrement, la foi est nécessaire pour hériter les promesses. Dans Hébreux chapitre 11 verset 33, il dit, “par la foi” – vous savez, le chapitre sur la foi – “…par la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice,” et ensuite juste intercalée là, et la dernière est “fermèrent la gueule des lions.” Mais juste là, “obtinrent des promesses.” Ils ont vaincu des royaumes. Ils ont exercé la justice. Ils ont fermé la gueule des lions. Par la foi, ils ont obtenu des promesses. C’est nécessaire.

Et encore, pas que la foi, en elle-même, soit une grande chose. Vous vous rappelez la femme avec la perte de sang? Elle se fraie un chemin à travers la foule, et elle atteint et touche le vêtement du Seigneur; et immédiatement elle est guérie. Et Il dit, “J’ai connu qu’une force est sortie de Moi.” Et que dit-Il? Il se tourne vers la femme et Il dit, Ma puissance t’a sauvée. Bon, c’était Sa puissance qui l’a sauvée, mais Il a dit, “Ta foi t’a sauvée.” Pourquoi l’a-t-Il dit comme ça? Sa foi ne l’a pas sauvée. La foi ne fait rien en elle-même, mais elle vous met en relation avec la puissance de Celui qui accomplit les promesses et qui fait tout.

Et Il insiste là-dessus, parce que, bien-aimés, vous pouvez presque dire, vous savez, Jésus a dit à ces deux aveugles; Il a dit, “qu’il vous soit fait selon votre foi.” Il continue à insister là-dessus. Et c’est presque comme si vous pouviez dire le contraire, Qu’il te soit fait selon ton incrédulité. N’a-t-Il pas dit “Et Il ne fit pas beaucoup de miracles dans ce lieu, à cause de leur incrédulité.” Pas parce qu’Il n’avait pas de puissance mais parce que Dieu l’a établi d’une façon telle qu’Il n’honorera pas l’incrédulité. Il ne va pas honorer ça. “Pourquoi n’avons-nous pas pu le chasser? A cause de votre incrédulité.” Et donc, Il nous demande de croire en Lui.

Quand vous pensez à la nécessité de la foi dans l’héritage des promesses, pensez que c’est une question de prière. Laissez-moi juste lire quelques passages pour vous : Marc 11:22-24, “Jésus prit la parole, et leur dit : Ayez foi en Dieu. Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne : ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son coeur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir.” Maintenant, voici la partie difficile : “C’est pourquoi, Je vous dis : tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu.”

Vous avez déjà essayé de le faire? Vous plissez les yeux plus fort, vous savez, et vous essayez de croire? Nous ne pouvons pas le faire. Mais, bien-aimés, d’une façon ou d’une autre, nous devons y entrer pour croire Dieu. Il dit, “Ayez foi! Ayez foi en Dieu!” Et Il s’étonne de leur incrédulité dans différentes situations. Et quelques fois, il est dit “Il s’émerveilla de leur foi.” Stupéfiant. Mais, d’une façon ou d’une autre, nous devons venir à Dieu, et nous disons, “O Seigneur, je veux y entrer davantage; et je sais que je ne peux pas le faire de moi-même, travailleras-tu ça en moi?” Et Il vous met dans des situations qui suscitent cette chose impossible que vous ne pouvez pas faire, et Il fait que ça arrive tandis que nous nous donnons nous-mêmes pour ce but.

Bon, la foi est nécessaire. La persévérance aussi est nécessaire dans l’héritage des promesses. Le mot persévérance ici signifie juste ça. C’est le contraire d’être impatient. Quand les choses avancent lentement, et semblent aller lentement et encore et encore et encore (je devrais faire ça pour réellement le démontrer) elles nécessitent plus de temps que ça. Et en apparence, aucun changement, aucun changement.

La persévérance est liée directement à l’endurance. Et laissez-moi juste vous donner un exemple : Jacques 5:10-11, Jacques dit, “Prenez, mes frères, pour modèles de souffrance et de patience (ou persévérance) (voilà ce mot) les prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur. Voici, nous disons bienheureux ceux qui ont souffert patiemment. Vous avez entendu parler de la patience de Job.” Maintenant regardez, il était patient mais il souffrait patiemment, il souffrait patiemment. Beaucoup de persévérance, c’est ça. Et la vieille King James le traduit ‘souffrait longtemps’ – c’est plutôt juste aussi, n’est-ce pas? Le supportant et encore et encore et encore. Patience (persévérance).

Donc, non seulement la foi mais la patience (persévérance) est nécessaire. Nous vivons dans une culture extrêmement impatiente. Nous vivons dans une culture d’instant total. “Je le veux, et je le veux maintenant!” Ravenhill parlait d’un homme qui priait comme ça. Il disait, “Seigneur, donne-moi la patience, et je la veux maintenant!” Et c’est l’attitude que nous avons. Bon, Il ne fait pas ça, n’est-ce pas?

“Vous savez, Tim a enseigné que si nous lisions la Bible, nous deviendrions plus fort de jour en jour, et nous deviendrions plus enraciné. Et je le fais depuis deux jours maintenant et je n’ai vu absolument aucun changement.” C’est l’attitude. La patience… encore et encore. Le Seigneur a enseigné ça dans le domaine de la prière, Il l’a particulièrement souligné, n’est-ce pas? Cette femme qui est venue vers le juge inique et venait sans cesse et venait sans cesse et venait sans cesse et venait sans cesse. Qu’est-ce que c’est? La persévérance. L’endurance. La patience.

Et ceci comme promesse? Vous parlez d’une promesse : Il dit, “Je vous le dis, Demandez et vous recevrez; cherchez et vous trouverez; frappez et l’on vous ouvrira.” Quelle promesse! Vous dites, “Bon, j’ai demandé et je n’ai pas reçu.” Je suis sûr que non. A peu prés tout le monde dans la pièce, comme chrétien, pourrait témoigner, “J’ai demandé et je n’ai pas reçu” – si vous parlez de la première fois où vous avez demandé. Que dit Jésus? Il dit ça au présent: “Demandez et continuez à demander; frappez et continuez à frapper, cherchez et continuez à frapper; car quiconque qui fait ça, reçoit; quiconque qui fait ça, trouve; quiconque qui fait ça, la porte sera ouverte.” Quelle promesse incroyable! Cela signifie qu’il faut persister dans la durée, cela signifie la persévérance. La foi et la persévérance.

George Mueller, beaucoup d’entre vous le connaissent, je pense qu’il y a des discussions sur sa vie, peut-être, dans certains de ces compte-rendus de livres. Il a pris soin de 1200 orphelins sans jamais demander aucun soutien. Il dit, “Je vis dans l’esprit de la prière. Je prie quand le marche, quand je me couche et quand je me lève, et les réponses viennent toujours. Des dizaines de milliers de fois, mes prières ont été exaucées. Une fois que je suis persuadé qu’une chose est juste, je continue à prier pour elle. Le point important est de ne jamais abandonner jusqu’à ce que la réponse arrive. La grande faute des enfants de Dieu est qu’ils ne continuent pas dans la prière, ils ne persévèrent pas. S’ils désirent quoi que ce soit pour la gloire de Dieu, ils devraient prier jusqu’à ce qu’ils l’obtiennent.”

Bon, les témoignages d’hommes comme Mueller sont quelques fois d’une grande aide, n’est-ce pas? En particulier quand ces hommes ont vu Dieu faire de grandes choses dans l’accompliessement de Ses promesses. Et l’auteur des Hébreux le réalise, donc il ne dit pas juste, “Vous allez devoir avoir la foi et la persévérance pour hériter des promesses.” Il va au-delà de ça, n’est-ce pas? Il dit, “Suivez ceux” – en d’autres mots, il y a des personnes dans la vraie vie qui sont venues avant nous, qui sont, par la grâce de Dieu, entrées dans ces promesses; et ils ont vu Dieu accomplir de façon surnaturelle Ses promesses. Et il ne parle pas en théorie, il parle de personnes réelles qui ont démontré ce que ça signifie.

Vous vous rappelez dans Hébreux 13:7, il dit, “Souvenez-vous de vos conducteurs qui vous ont enseigné la Parole de Dieu; considérez quelle a été la fin de leur vie, et imitez leur foi.” Imitez leur foi. Donc il parle de personnes que nous avons connu pendant notre vie. Nous avons vu des personnes qui étaient des hommes et des femmes de foi et de persévérance, et nous les avons vu hériter des promesses.

Mais lui en particulier ici, et c’est le troisième point : Nous devons imiter ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses. Et particulièrement ici, il attire notre attention sur l’un d’entre eux. Vous savez, vous dites, “Bon, je comprends que je dois avoir la foi et la persévérance pour hériter des promesses. De quoi parlez-vous quand vous dites que je dois avoir la foi? De quoi parlez-vous quand vous dites que je dois avoir la persévérance? Parlons-nous de 2 semaines ou parlons-nous de 6 mois. Ou peut-être, vous dites peut-être que je pourrais même devoir avoir la persévérance pendant toute une année? Avoir foi en Dieu quand rien ne se produit, rien ne change, peut-être pendant une année entière?”

Il dit, “Bon, laissez-moi juste vous dire de quoi je parle. Je veux que vous considériez Abraham, bien sûr.” Et donc il parle d’Abraham dans les versets 13 à 15 : “Lorsque Dieu fit la promesse à Abraham, ne pouvant jurer par un plus grand que Lui, Il jura par Lui-même, et dit : certainement, Je te bénirai et Je multiplierai ta postérité. Et c’est ainsi qu’Abraham, ayant persévéré, obtint ce qui lui avait été promis.”

Il nous dit que si nous voulons savoir ce que sont la foi et la persévérance en termes concrets, nous pouvons considérer Abraham. Abraham fut un exemple de foi, premièrement. Il fut le père des fidèles et le modèle de la manière dont la foi se manifeste dans chaque vrai croyant. Maintenant, c’est une chose profonde, c’est réellement un message en lui-même. Mais Abraham a cru en Dieu qui ressuscité les morts. Vous dites, “Bon, comment pourrais-je croire en Dieu qui ressuscite les morts?” Vous le faites déjà si vous êtes un chrétien. Si je vous disais que quelqu’un a trouvé les os de Jésus là-bas quelque part dans la tombe, vous ne croiriez pas ça. Pourquoi ne le croiriez-vous pas? Parce que vous savez que Dieu L’a ressuscité des morts. Dieu a révélé ça. Il est plus difficile de croire que Jésus est mort que de croire qu’Il est ressuscité des morts.

Voyez, la foi d’Abraham est un modèle pour la foi de chaque croyant. C’est quelque chose que Dieu fait dans chaque chrétien. Nous pouvons apprendre beaucoup de la foi d’Abraham. Et nous ne pouvons pas regarder tout ça ce soir, mais vous pouvez au moins regarder les aspects qui sont liés à ce dont il parle ici. Vous vous rappelez ce qui est arrivé en Genèse 15:5 quand Abraham était déjà vieux, n’avait toujours pas d’enfant; Dieu l’amena dehors et Il dit, “Regarde vers le ciel, et compte les étoiles, si tu peux les compter.” Bon, le fait est que nous ne pouvons pas les compter. Elles sont ni nombreuses que nous ne pouvons pas les compter. Vous savez qu’elles sont au-delà de ce que nous pouvons compter – et Il lui dit, “Telle sera ta postérité.” Alors Abraham cru au Seigneur. C’est une promesse impossible. Il eut confiance en l’Eternel, qui le lui imputa à justice.

En Genèse 17, Abraham a 99 ans et Sara avait 90 ans. Dieu leur parla et leur donna à tous les deux un nouveau nom. Laissez-moi vous lire les versets : Genèse 17:4-6, “Voici Mon alliance, que Je fais avec toi. Tu deviendras père d’une multitude de nations. On ne t’appellera plus Abram; mais ton nom sera Abraham, ‘ce qui signifie père d’une multitude de nations,) car Je te rends père d’une multitude de nations. Je te rendrai fécond à l’extrême, Je ferai de toi des nations; et des rois sortiront de toi.” Et ensuite aux versets 15 et 16, “Dieu dit à Abraham : tu ne donneras plus à Saraï, ta femme, le nom de Saraï; mais son nom sera Sara. Je la bénirai, et Je te donnerai d’elle un fils; Je la bénirai, et elle deviendra des nations; (Sara signifie princesse,) elle deviendra des nations; des rois de peuples sortiront d’elle.”

Maintenant nous parlons d’une étape de la foi : Abraham a 99 ans et il n’a aucun enfant; et Sara a 90 ans et elle a été stérile toute sa vie, de toute façon. Et cela semble presque cruel ce que Dieu leur demande de faire. Je crois que j’ai mentionné ça quand j’ai parlé du nom d’Isaac. Mais Sara entre, elle entre et s’asseoie à la table du petit-déjeuner; et elle le regarde et dit, “Bonjour, père d’une multitude de nations.” C’est comme du sel sur la blessure. Ils n’ont pas d’enfants! Et il la regarde, toute sa vie elle a pleuré et voulu des enfants, elle est stérile. Quand elle était une jeune femme, elle était stérile. Et elle a 90 ans. Et il dit, “Bonjour, princesse – la mère des nations.” C’est absurde.

Et Dieu le pousse encore plus et plus et plus, et Paul fait remarquer ça dans Romains 4. Il dit, “Espérant contre toute espérance, il crut, et devint ainsi le père d’un grand nombre de nations, selon ce qui lui avait été dit (la promesse).” Il crut pour que cela puisse arriver, ce que Dieu avait promis. Il a, par la foi et la persévérance, hérité des promesses. “…selon ce qui lui avait été dit : Telle sera ta postérité. Et, sans faiblir dans la foi (encore la foi), il ne considéra point que son corps était déjà usé, puisqu’il avait prés de 100 ans, et que Sara n’était plus en état d’avoir des enfants. “pourtant en ce qui concerne quoi? Il voyait ce que c’était, il le considérait.) Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu, et ayant la pleine conviction que ce qu’Il promet, Il peut aussi l’accomplir.”

Maintenant, bien-aimés, comprenez-vous ça? L’auteur aux Hébreux dit, “Regardez, vous allez devoir avoir la foi et la persévérance pour hériter des promesses.” Et vous dites, “Bon, c’est une belle théorie, donnez-moi un exemple.” Il dit, “Voici un exemple : voici le père des fidèles. Il a vous a donné un exemple.”

En d’autres mots, en tant que chrétien, il y aura des moments (peut-être pas à chaque fois; peut-être si nous l’avons réellement compris, ce sera à chaque fois, les choses que Dieu a promis.) mais il va y avoir des moments où vous serez appelés à avoir foi en Dieu quand toutes les circonstances apparaitront, et non seulement apparaitront, mais seront à l’opposé.

La foi ne fait pas comme si ce n’est pas aussi mauvais que ça en a l’air. Il est dit, “Il ne considéra point que son corps était déjà usé -” il regarde droit face à la réalité et il dit, “C’est impossible,” et pourtant il crut à Dieu. Ce sont des choses qui donnent le frisson. Il y a des choses où vous avancez dans des trucs comme Wow! Et vous devez savoir que vous avez une promesse dans ce domaine ou vous ne pouvez pas le faire. Mais il y a beaucoup d’endroits dans la Bible où Dieu dit, “Je ferai ceci!” Et vous ne devez pas douter ou interroger, “A t-Il réellement dit qu’Il le ferait?” Il a dit qu’Il le ferait.

Et on aurait dit (et il est dit) que plus les choses devenaient pires, plus la foi d’Abraham devenait forte. Plus cela devenait impossible, plus c’était certain. Comment cela se passe-t-il? Et bien, la manière dont ça arrive est : Dieu est Celui qui donne et soutient la foi. Vous ne la créez pas vous-mêmes et vous ne pourriez pas la maintenir vous-même. Qu’est-il dit? Jésus priant pour Pierre; Il dit, “J’ai prié pour toi, que ta foi ne défaille pas.” Qu’est-ce que ça veut dire? La foi de Pierre est dans les mains de Dieu et Il regarde à Celui qui en fin de compte tient la foi de Pierre.

La raison pour laquelle la foi d’Abraham n’a pas failli, c’est que Dieu la soutenait et le mettait dans ces situations et poussait sa foi. Ne pensez-vous pas que ça fait mal? Il le sentait. Et Dieu la soutient tout le temps pour l’empêcher de faillir, pour qu’il puisse être capable de croire Dieu et de Lui rendre gloire; et d’être pleinement assuré que ce qu’Il a promis, Il est aussi capable de l’accomplir.

Vous pensez à Romains 5:3, Paul dit, “nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l’affliction produit la persévérance.” Bon, ça ne semble pas comme ça. Vous regardez autour de vous ceux qui se disent chrétiens, la tribulation les fait s’effondrer. Mais pour le vrai croyant, ce qui se passe c’est: ils peuvent tomber sur leur face au départ, mais l’Esprit de Dieu travaille en eux et finalement, cette tribulation fait que leurs racines s’enfoncent plus profondément; elle les fait aller devant Dieu et L’invoquer. Et voilà, de façon surnaturelle, vous voyez ce croyant marcher sur l’eau, en ce qui concerne les épreuves et les difficultés, et il y arrive! La tribulation pour le croyant, dit Paul, “Nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l’affliction produit la persévérance. Et la persévérance, le caractère éprouvé ou testé.

Il y a quelque chose que vous avez, aprés que vous soyez passés par une épreuve , que vous ne pouvez pas avoir quand vous êtes un nouveau chrétien. C’est le temps de l’épreuve. J’ai vu des vieux croyants en Roumanie, vous savez, un petit gars assis là dans la réunion. Je ne sais pas grand chose de ce gars ; vous allez parler avec lui par l’intermédiaire d’un traducteur et vous trouvez à chaque fois, il a été frappé et battu et qu’avez-vous? Il a quelque chose qu’un nouveau croyant, peu importe à quel point il est heureux, n’a pas. Ce gars pourrait être vraiment calme mais il est passé par l’épreuve; Il a traversé des afflictions et Dieu a soutenu sa foi, et l’affliction en lui a travaillé la persévérance, et la persévérance a donné le caractère éprouvé, et le caractère éprouvé donne l’espérance. Vous dites, “Me voilà encore ici.”

Je suis réellement reconnaissant quand je vois quelqu’un, je l’ai connu il y a environ 30 ans, il était faible et luttait en tant que chrétien. Vous pensez peut-être qu’ils ne vont pas y arriver, peut-être qu’ils ne sont même pas sincères. Et voilà, 30 ans plus tard, je les vois dans une réunion comme celle-ci, ils sont encore là. C’est glorieux. Vous dites, “Bon, ils n’ont pas fait beaucoup de progrés.” Et bien, je vais vous dire une chose : ils sont encore là.

Charles Wesley disait ceci au sujet de Romains 4: il dit, “La foi en Ta puissance, Tu vois que j’ai – c’est un de ses cantiques – La foi dans Ta puissance, Tu vois que j’ai; pour Toi, cette foi a travaillé.” Dieu vous l’a donnée. “Les âmes mortes, Tu appelles de leur tombe et Tu créés des monde à partir de rien. Dans l’espérance contre toute espérance humaine, désespéré de moi-même, je crois. Ta parole qui ranime me ressuscitera; Tu donneras Ton Esprit. La chose dépasse toutes mes pensées” Vous êtes-vous déjà heurté à quelque chose comme ça? “Mais fidèle est mon Seigneur. A travers l’incrédulité, je ne chancelle pas, car Dieu a parlé. La foi, la foi puissante, la promesse voit, et regarde à ça seulement; rit devant les impossibilités et crie, ‘ce sera fait”.”

Regardant la promesse. Maintenant, une chose que je metrai en doute, c’est “la foi, la foi puissante.” C’est habituellement une petite foi insignifiante mais par la grâce de Dieu, regardant la promesse.

Bon, il y a tant de choses que nous pourrions dire sur la foi d’Abraham, mais écoutez ceci: L’auteur des Hébreux dit aussi que nous devrions regarder la persévérance d’Abraham. Regardez sa persévérance, il est un exemple. Imitez-le dans cette persévérance. Que savait Abraham de la persévérance? Et bien, il a 75 ans quand Dieu, pour la première fois, lui dit qu’il serait le père d’une nation, et je peux imaginer Abraham disant, “Bon, je connais cette promesse. Elle va certainement être accomplie trés bientôt. Car j’ai 75 ans et ma femme a 65 ans, et elle a toujours été stérile, et cela va devenir impossible ici trés rapidement. Je sais une chose : Dieu va accomplir cette promesse rapidement.”

Et donc, 5 ans passent; et 10 ans passent; et aprés 10 ans d’attente, Sara s’impatiente, et le frère Mike a parlé de ce qui s’est passsé avec Hagar, et Ismaël est né quand Abraham avait 86 ans. Bon, Dieu est tout à fait mécontent de ça, et 13 annnées de plus passent. ans de plus. La patience. La patience. Dieu n’est pas pressé. Et finalement quand Abraham a 100 ans, Isaac vient au monde.

Nous voyons ceci tout au long de l’Ecriture. Bien-aimés, pensez à Moïse. Etienne a dit dans son sermon dans les Actes, que Moïse pensait que ses frères comprendraient qu’il était censé être le libérateur. Il avait 40 ans à cette époque. Dieu lui a, de toute évidence, montré. Et nous lisons ces choses tellement légèrement. Mais quand il est parti dans le désert, il n’est pas parti dans le désert pour 10 ans. ans. Et il n’était pas dans le désert pendant 20 ans. Il n’était pas là-bas pendant 30 ans. Il était là-bas pendant toute la durée de la vie qu’il avait eu avant ça. Il a vécu dans le désert aussi longtemps qu’il avait vécu toute sa vie en Egypte jusqu’à ce qu’il parte. ans!

Vous pensez au roi David, un jeune homme quand il a été oint comme roi. Qu’a-t-il fait jusque là? A fui Saül. Année aprés année aprés année. Joseph, un jeune homme, je pense qu’il avait 17 ans quand il a eu ces rêves. Dieu lui a donné ces promesses et lui a parlé. Il a vécu jusqu’à ce que son âge soit le double de ce qu’il était quand Dieu lui a donné cette promesse. Il a vécu jusqu’à ce que son age soit le double, et tout ce qui lui est arrivé semblait aller à l’encontre de la promesse. Il est vendu comme esclave, il descend, la femme de Potiphar essaie de le séduire, Potiphar se retourne contre lui, il descend dans le dongeon, il descend; et à chaque étape du chemin, on dirait que c’est de plus en plus impossible que les promesses de Dieu puissent même s’accomplir.

Et peut-être quel âge ont certains d’entre vous? Disons que si vous avez 25 ans, doublez cet âge. Dieu vous a montré quelque chose. Vous dites, “Dieu m’a montré quelque chose qu’Il va faire. Je crois que c’est réellement Dieu. Je me suis accroché à cette promesse. J’ai 25 ans aujourd’hui.” Bien, d’accord. Donc, cela vous fera 50 ans peut-être, quand cette promesse sera finalement accomplie. Or, ça ne doit pas forcément être comme ça, mais je dis juste, Il nous fait comprendre que ce qui est impliqué est réel, la foi et la persévérance de la Bible! Et cela peut être 40 ans! Pensez à ça. Vous pensez que Dieu va vous abandonner pendant ces 40 ans? Il enseigne tout le temps, Il travaille tout le temps, Il pousse tout le temps, Il est tout le temps fidèle. Mais ça nécessite de la persévérance.

Je voulais utiliser encore George Mueller comme illustration. Je me souviens qu’il avait prié pour deux hommes pendant des années, et je crois que j’ai entendu qu’il avait prié pendant 40 ans pour ces deux hommes. Et alors j’ai pensé, non je crois que ça a du être 30 ans, je ferais mieux de vérifier. Donc j’ai vérifié (et c’était un entretien avec lui peu de temps avant sa mort) et voici une citation de George Mueller : Il dit, “J’ai prié tous les jours – tous les jours – pendant 52 ans pour deux hommes, les fils d’un ami d’enfance.” Ce n’était même pas sa famille proche. Il a prié pour les fils d’un de ses vieux amis pendant 52 ans chaque jour. “Ils ne sont pas convertis, mais ils le seront.” Et certains d’entre vous connaissent la suite de l’histoire, ils se sont convertis aprés sa mort. Il ne l’a jamais vu lui-même mais Dieu l’a fait.

La foi et la persévérance. La foi et la persévérance. Dieu nous a dit encore et encore, aussi clairement qu’Il le peut, que la mentalité de l’instant et la mentalité de l’incrédulité ne vont pas fonctionner dans la vie chrétienne.

Donc comment résumons-nous ça? Bon, nous avons un livre plein de promesses extrêmement grandes et précieuses, et ces promesses ont été données par Celui qui est infiniment puissant, et qui est parfaitement fidèle, et qui ne peut pas mentir, profondément digne de confiance; et elles nous ont été données. Et seules deux choses sont requises pour les obtenir : la foi et la persévérance. Et Dieu est Celui qui donne et soutient la foi et la persévérance.

Que suis-je en train de dire? Ce n’est pas le moment d’être découragé et d’abandonner. C’est le moment de persévérer, de s’accrocher, d’entrer dans de nouvelles choses. Que Dieu nous aide. Qu’Il nous pardonne pour le peu, le peu que nous y sommes entrés, parce que nous avons été paresseux, parce que nous avons été léthargiques. Et Il nous aidera à être des imitateurs et des disciples de ceux qui par la foi et la persévérance héritent des promesses. Amen.