Dieu étant aussi réel dans votre vie qu’Il devrait l’être

Catégorie: Extraits

Que feriez-vous de différent si Dieu était aussi réel dans votre vie qu’Il devrait l’être, comme vous savez qu’Il devrait l’être? Que changeriez-vous dans votre vie si Dieu était aussi réel qu’Il devrait l’être? Que feriez-vous de différent?

Transcription

Il est arrivé un moment dans ma vie où les choses en sont arrivées à une crise et j'ai réalisé, vous savez, "Je veux connaître Dieu," et je suis sorti une nuit, j'étais à une réunion spéciale et je suis sorti sous le clair de lune et j'étais en train de crier à Dieu, vous savez, et j'étais sec tout comme je pouvais l'être. Ensuite, je me suis assis là pendant un moment j'ai commencé à me rendre compte, une autre de ces choses là où tout tranquillement le Saint Esprit vous parle et voici la pensée qui m'est venue à l'esprit, "Que ferais-tu de différent si Dieu était aussi réel dans ta vie qu'Il devrait l'être, comme tu sais qu'Il devrait l'être? Que changerais-tu dans ta vie si Il était aussi réel qu'Il devrait l'être? Que ferais-tu de différent?" Bon, j'ai dit, "Je connais une chose que je ferais, je vendrais ma veste en cuir noir. Je ne pense pas que c'est certainement la meilleure chose et je vendrais ma stéréo de je ne sais quelle valeur que j'avais." Je pense que j'avais déjà vendu ma moto à ce moment-là. C'étaient des trucs, encore, je ne dis pas que c'était tout, c'était quelque chose que Dieu m'avait montré. Je connais une chose que je ferais, je retournerais, vous savez, cette table de pique-nique que, cet autre gars et moi avions détruite il y a des années. Nous avons détruit la table de pique-nique de ce gars. Je savais que je l'avais fait et je ne suis jamais retourné vers ce gars pour réparer cette table. Je connais unne chose que je ferais si Sieu était aussi réel qu'Il devrait l'être, Je retournerai et réparerai ça. J'irais et confesserais ça et ces fauteuils que nous avons déchirés au cinéma à cette époque, j'y retournerais et lui dirais. C'est une chose que je ferais. Ensuite j'ai commencé à écrire les choses que je ferais si Dieu était aussi réel qu'Il devrait l'être et lorsque ce fut fini, j'avais une liste et par la grâce de Dieu, pour chacune de ces choses, j'étais capable d'y retourner et de réparer. Je ne parle pas de vous en train d'inventer une sorte de culpabilité que vous n'avez pas, l'introspection ou cette sorte de truc mais souvent, ce qui se passe, c'est que quelqu'un mentionne quelque chose comme ça et bang, cette chose apparait et vous savez dans votre coeur et votre esprit que Dieu vous en parle. Vous n'y réfléchissez pas, Il vous le met à l'esprit et vous devez vous occuper de cette chose et, je vous le dis, ma vie a été transformée par l'obéissance à ces choses que Dieu m'avait montrées à faire et ce n'était pas une quelconque grosse expérience, vous voyez, c'était devenu violent. J'ai un ami qui est pasteur maintenant et avant de devenir chrétien, c'était un gars plutôt dur et il était particulièrement ignoble quand il devenait ivre et il en est venu à connaître le Seigneur et une des chose que lui et un autre gars qui était un personnage très dur, ils étaient venus une fois et ils avaient pris des rochers et brisé les fenêtres dans ce bâtiment, sur tout le côté du bâtiment. Après qu'il soit devenu Chrétien, Dieu a rappelé ça à son esprit et maintenant, c'est violent. Ce n'est pas facile. Vous revenez et allez à cet endroit et vous leur dites, vous savez, "Je suis le gars qui a brisé ces fenêtres." Ce n'est pas facile à faire. Je connais un gars qui avait détourné 5000 $ du 7-11. Il devait y retourner et leur dire et quelqu'un lui a dit, il a dit, "Tu n'as pas besoin de faire ça. Tu n'as pas besoin d'y retourner et de réparer. Confesse-le, c'est tout." Mais il savait dans son coeur, il savait que ce n'était pas vrai. En tout cas, mon ami y est retourné et a confessé ce qu'il avait fait, briser ces fenêtres. Bon, quelques temps plus tard, il a vu ce gars avec qui il l'avait fait et a commencé à parlé à ce gars, il a dit, "Rodney, j'ai fini par connaitre le Seigneur. Je suis devenu chrétien." Savez-vous quelle a été la première chose qu'il ait dit? "Et ces fenêtres?" N'est-ce pas stupéfiant? Et il pouvait dire, "Je me suis occupé de ça." Vous voyez, c'est violent et, bien-aimés, il y a la vie là-bas. Il y a la vie si vous voulez être violents. Si vous ne voulez pas être violents, ce n'est pas moi qui l'ait dit, Jésus l'a dit: il y a la mort. Il y a la mort.