Dieu a brisé Jésus Christ pour sauver de misérables pécheurs

Pour être un vrai croyant, pour être un enfant de Dieu le Fils saint de Dieu a été abandonné par Son Père et ensuite brisé sous le chatiment de Son propre Père. Vous vous dites, “Oh frère Paul, vous allez trop loin là.” N’avez-vous pas lu Esaïe 53:10? “Il a plu à l’Eternel de Le briser.” Prenez une pierre de 10 000 livres et placez-en une autre dessus. Placez un grain de blé entre les deux et regardez ce que vous obtenez quand il sort de l’autre côté. Prenez un barrage, d’une hauteur de 1500 kms et d’une largeur de 1500 kms et faites une brèche en face de vous et comme le torrent d’eau descend vers vous, pour vous engloutir et vous détruire, soudain le sol devant vous s’ouvre et avale l’eau et pas une seule goutte n’éclabousse vos pieds. Et donc Christ a élevé Ses mains vers le Ciel et pris la colère de Dieu, cette grande coupe, et l’a bu. Quand Il a crié “Tout est accompli!” Il l’a retournée et pas une seule goutte n’est tombée. Il a bu la colère de Dieu et a satisfait la justice et a appaisé la colère et donc Dieu peut maintenant être juste, et justifier le pécheur. Voici ce qu’Il a fait, voici ce qu’Il a fait.

Les Puritains ont beaucoup parlé de la repentance, pas seulement du péché, mais de la repentance des bonnes oeuvres. Vous vous dites “Qu’est-ce que ça veut dire?” La repentance c’est tout simplement ceci: vous arrêtez d’essayer de vous justifier, vous abandonnez tout simplement. Vous voyez que chacune de vos oeuvres les plus justes ne sont rien d’autre que des vêtements souillés et vous les détestez et vous les jetez par terre et vous restez là devant Dieu en disant “A moins que Tu ne bouges pour moi, je suis maudit.” Et vous croyez Vous croyez. Vous croyez.

Il y a un diacre dans mon église, là-bas à la maison. Une petite église au milieu d’un champs de maïs, et j’aime cet homme, il a marché avec Dieu plus longtemps que je n’ai vécu. Et il se rappelle m’avoir dit. Une fois, il m’a parlé de sa conversion. Il disait “j’étais un bon gars, autant qu’on puisse l’être.” “Mais le prédicateur a dit quelque chose ce matin-là et ça a remué mon coeur. et j’ai pensé ‘Qu’est-ce que ça veut dire croire, qu’est-ce que ça veut dire croire?'” Il est monté dans son grenier et il était là en train de tourner en rond et il disait qu’il s’est trouvé finalement les pieds au bord du grenier. Juste se tenant là, et il a dit “Tout d’un coup, j’ai commencé à réaliser.” Voici ce qu’il a dit: “Seigneur, je vais croire, placer ma confiance, exclusivement, seulement, dans ce que Ton Fils a fait pour moi. et si cette chose-là, si ce qu’Il a fait pour moi, n’est pas assez forte pour me sauver, alors j’irai en enfer, parce que je ne croirai pas en une autre chose.

Aujourd’hui, si ce prédicateur mourait, il irait en ciel. Pas parce que j’ai passé des années dans les jungles et les montagnes des Andes au Pérou. Pas à cause de la piété, la dévotion ou l’étude de la bible. Pas à cause d’une affiliation dénominationnelle, le baptisme, ou la participation à la Sainte Cène. Si je mourais maintenant, j’irai au ciel parce qu’il y a 2000 ans, le Fils de Dieu a versé Son sang pour cet homme misérable. Et c’est mon espérance, et je m’attends… à ce que ce fil écarlate soit suffisamment fort pour me retenir quand je me balancerai dans l’éternité accroché à lui.